Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Tori l'orang-outan, accro à la cigarette, est maman. Coïncidence, Major, le plus vieil Orang-outan reproducteur est mort

Publié par wikistrike.com sur 28 Septembre 2012, 12:39pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

Tori l'orang-outan, fumeuse invétérée, est maman

 

media_xll_5197997.jpg

Tori, une femelle orang-outan réputée pour son tabagisme, a donné naissance à un petit dans un zoo d'Indonésie, un événement rare qui donne espoir à la conservation de l'espèce gravement menacée, a indiqué vendredi un responsable du zoo concerné.

© afp.

 

Tori, une femelle de 15 ans, a mis bas mercredi dans le zoo de Solo, sur l'île de Java, a indiqué Lilik Kristanto, directeur.

"La mise-bas s'est déroulée de manière naturelle, sans intervention humaine", a-t-il précisé.

Cette naissance est la première dans ce zoo depuis celle de Tori, il y a quinze ans.

"Nous sommes très heureux. Le bébé est en bonne santé et Tori est une bonne mère", a ajouté le directeur, reconnaissant que Tori avait fumé durant presque toute sa grossesse.

Seuls 50.000 à 60.000 orang-outans vivent encore dans le milieu naturel, la plupart en Indonésie et en Malaisie, victimes en particulier de la déforestation massive qui sévit dans ces pays.

Tori avait été en juillet isolée des humains afin de la forcer à abandonner la cigarette. L'animal avait récemment acquis la célébrité sur les sites de partage de vidéos où on le voyait tirer sur une cigarette telle une fumeuse invétérée.

Le vice du singe avait été encouragé depuis sa tendre enfance par des visiteurs du zoo qui lui lançaient des cigarettes déjà allumées.

Le phénomène des "orangs-outans fumeurs" est relativement répandu en Indonésie et emblématique des nombreux cas de zoos décriés pour leur manque de soins aux animaux.


 

 

 

Source: 7s7

 

 

Major, le plus vieil orang-outan reproducteur du monde est mort

 

 

 

major-avait-fete-ses-50-ans-en-juillet-dernier-et-s-est-ete.jpgMajor, un orang-outan de Sumatra, était considéré comme le plus vieux mâle reproducteur de l'espèce au monde. Il est mort mardi au zoo de La Boissière-du-Doré (Loire-Atlantique) à l’âge de 50 ans.

Le 17 juillet, Major, un orang-outan de Sumatra considéré comme le plus vieux mâle reproducteur de l'espèce au monde, fêtait ses 50 ans. Comme d’habitude, il a reçu de Sébastien Laurent, le directeur du zoo de la Boissière où il résidait, un fraisier dont il a plusieurs fois soufflé les bougies avant de le manger à la petite cuillère. Mais hier, c'est une triste nouvelle qu'a annoncée la direction du parc : Major est mort mardi dans son sommeil.

"Je l'ai vu jouer lundi, comme souvent, avec ses enfants. Mardi, il a mangé normalement, fait son lit et toutes ses petites habitudes. Et mercredi, les gars l'ont trouvé définitivement endormi sur sa couche, le corps encore chaud. C'est 23 années de la vie du zoo et notre emblème qui partent, c'est dur", a raconté à l'AFP, M. Laurent qui entretenait avec l'animal, devenu la mascotte du lieu, une incroyable relation de confiance et d'amitié.

Né en 1962 dans la forêt indonésienne, Major avait été capturé à l’âge de sept ans et transféré dans un parc zoologique allemand à Gelsenkirchen. Après un passage par un autre parc animalier à Duisbourg, il était arrivé en mars 1989 au zoo de la Boissière-du-Doré, où sa fertilité a fait merveille. "Il y a quinze jours, il s'accouplait encore, alors que la majorité de ses congénères partent entre 35 et 40 ans. C'était un animal unique et un véritable ami pour moi", rapporte, ému, Sébastien Laurent. Une particularité confirmé par Emmanuel Toublanc, le soigneur du zoo qui indique : "il y a les orangs-outans et il y a Major. Il a un tempérament à part, quelque chose de particulier qui impose le respect à tous".

Une espèce sérieusement menacée

Transporté pour autopsie à la ménagerie du Jardin des Plantes de Paris, Major va être naturalisé et conservé au Muséum d'histoire naturelle, a précisé le directeur du zoo de la Boissière. Il a également signalé que le singe pourrait même être inclus en 2014 dans une grande exposition sur les primates en cours de préparation.

Les orang-outans de Sumatra ne survivent plus à l'état sauvage que dans la province indonésienne d'Aceh où ils connaissent un déclin inquiétant. En 2008, leur population était évaluée à 6.500 spécimens, c'est bien moins que leurs congénères de Bornéo. Aujourd'hui, ils figurent ainsi sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et malgré les programmes de protection mis en place, le développement des activités humaines et en particulier la déforestation continue de constituer une menace considérable pour les animaux. Jusqu’à 800 d’entre eux seraient perdus tous les ans du fait de la destruction de leur habitat et de la chasse.

 

Source: Maxisciences

Commenter cet article

Archives

Articles récents