Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Tout va bien, une banque Jordanienne a acheté plus de 25% de la forêt du Congo !

Publié par wikistrike.com sur 15 Mai 2012, 16:13pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Tout va bien, une banque Jordanienne a acheté plus de 25% de la forêt du Congo !

 

congo_forest.jpgLa transaction, rendue officielle, fait état d’une vente de plus de 500.000 hectares de forêt de « haute valeur » de la République Démocratique du Congo à une banque d’investissement de Jordanie.

Au niveau des autorités jordaniennes, on explique cet achat par une donnée simple : avec la hausse du cout de la nourriture et la diminution des ressources naturelles au niveau local, cette acquisition va permettre à la Banque Islamique jordanienne de ne pas mettre tous ses oeufs dans un même panier ! »

Toutefois, cette dernière acquisition de terres par Sanabel est un peu plus intéressante... Car la banque affirme vouloir y ajouter une petite touche écologique ! « En tant que première banque islamique de Jordanie, nous envisageons d’acheter un certain nombre de terres forestières, dans le but de lutter contre le déboisement. (!!!)


En d’autre termes, la Jordanie, qui manque de tout (eau, bois, argent, etc…) achète 25% d’une des plus belles forêts d’Afrique pour y planter des arbres… Alors que 95% du sol jordanien est un désert, le même qu’en Israël, ou il serait tout à fait possible d’y planter des forêts pour lutter contre la désertification. Et ainsi améliorer l’Etat des ressources du Royaume.

Mais il faut reconnaître également la franchise de la banque Sanabel, qui ajoute dans son communiqué : cet achat s’inscrit dans le cadre de notre plan de capitalisation du marché du carbone, un marché en pleine croissance.En achetant ces terres, nous allons pouvoir proposer des crédits-carbone.
Le marché des crédits carbone a été largement critiqué pour permettre aux entreprises de continuer à cracher beaucoup d’émissions de carbone tout en achetant du « crédit » aux entreprises qui n’en dégagent pas beaucoup. Et par définition, une banque ne dégage pas beaucoup de de carbone. Ainsi, la banque compte protéger la planète en permettant aux société polluantes de continuer à polluer de plus en plus. ( ben vi...non?...)

Mais l’autre grand problème de cet achat jordanien, c’est le déplacement de populations pauvres qui vivent dans ces forêts. Qu’on se le dise : cet achat n’est rien autre qu’une colonisation pure et simple. Ainsi, les 70.000 autochtones vivant dans la région ouest de Gambella en Ethiopie ont été obligés de déménager il y a quelques mois, quand leur terre a été achetée par l’Arabie Saoudite.


...Mais AUSSI... 

Le WWF critique un projet d'exploration pétrolière au Congo



Le WWF a fait campagne lors de l'assemblée générale des actionnaires de Total contre un projet d'exploration pétrolière auquel participe le groupe en République démocratique du Congo, qui menace selon l'ONG le parc national des Virunga (région des Grands lacs).

La présidente du WWF France, Isabelle Autissier, a rappelé que "la biodiversité, c'est un peu notre assurance-vie à nous tous sur la planète", et a exposé les demandes de l'association, qui veut que Total s'engage à ne jamais opérer à l'intérieur le parc, ni dans aucun autre site classé au patrimoine mondial de l'Unesco (comme l'est le parc des Virunga), et qu'il suspende ses activités en périphérie.

Des requêtes qui figurent également dans une lettre ouverte au PDG de Total. "Total s'est engagé à ce qu'il n'opère pas dans le parc national des Virunga, et comme c'est prévu dans son code d'éthique, Total respecte toutes les lois en vigueur dans les pays où il opère", a répondu le patron du groupe pétrolier français à la question écrite.

Il a confirmé que le groupe entendait mener des activités de prospection en périphérie du parc, rejetant ainsi l'appel du WWF à les suspendre, mais a assuré qu'elles se feraient dans le respect des réglementations locales et internationales. "Total prend ses décisions en respectant les lois en vigueur", a-t-il dit.

Relancé sur ce sujet par Mme Autissier, il a observé que le groupe était loin d'avoir commencé ses activités aux abords du parc, et s'est dit prêt à un "dialogue constructif" sur cette question. Concernant l'appel à ne jamais intervenir dans un site classé au patrimoine mondial de l'Unesco, il a indiqué ne pas pouvoir donner d'engagement à ce stade mais a promis de fournir une "réponse ciconstanciée" au WWF.

 

Sources: afp / Nature Alerte

Archives

Articles récents