Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Troubles sociaux: Le pire est à venir... accrochez-vous...

Publié par wikistrike.com sur 30 Juillet 2013, 07:19am

Catégories : #Social - Société

 

Hausse des prix des denrées alimentaires, changement climatique et « troubles » mondiaux

 

 

 

Nourriture_dans_les_mains.jpg

 

Je ne veux pas mettre une sourdine sur les vacances d'été de tout le monde, mais les vagues de chaleur en cours aux États-Unis et en Europe m'a fait repenser à de nombreux avertissements émis au cours de la grande sécheresse de l'été dernier et du « record de canicule » aux États-Unis. 


Les analystes de la Rabobank, une banque néerlandaise spécialisée dans le financement de l'alimentation et de l'agro-business, ont passé les chiffres au crible et prédit à l'époque que les prix alimentaires, en particulier les prix de la viande, grimperaient en flèche en 2013 en raison de la sécheresse états-unienne. 

Retour en 2011, le New England Complex Systems Institute (NECSI) [Institut des Systèmes Complexes de Nouvelle-Angleterre - N.D.T.], un organisme de recherches universitaires de Harvard et du MIT, utilisant les données de l'Indice des prix alimentaires de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), a publié un document qui a corrélé des « foyers de troubles » en 2008 et 2011 avec l'augmentation des prix des denrées alimentaires. Ils ont prétendu avoir identifié le seuil précis pour les prix alimentaires mondiaux qui mène à des troubles dans le monde entier : 210 points...

« Les prix mondiaux des denrées alimentaires sont une condition déclenchant les troubles sociaux. Plus spécifiquement, des émeutes se produisent au-dessus d'un seuil de l'indice FAO des prix, de 210. »
Index des prix alimentaires_FAO_2004-2012_Statistiques
© FAO
Indice des prix alimentaires

Yaneer Bar-Yam, président du NECSI et l'un des auteurs de l'article, a déclaré :

« Quand les gens sont incapables de se protéger et de nourrir leurs familles, la perturbation sociale généralisée se produit. Nous sommes à la veille d'une nouvelle crise, la troisième en cinq ans, et susceptible d'être pire encore, capable de provoquer de nouvelles émeutes de la faim et des turbulences avec le printemps arabe ».

La moyenne de l'indice des prix alimentaires de la FAO, établi en juin 2013 de cette année, est à 211,3 points, mais les indicateurs les plus révélateurs pourraient être leur indice des prix des céréales du mois de juin 2013, qui était en moyenne à 236,5 points et leur indice des prix du sucre, qui était en moyenne à 242,6 points. Les prix du lait glissant également au-dessus du seuil de 210, et si l'on considère que le régime alimentaire de la plupart des gens est essentiellement basé sur le sucre, les céréales et les produits laitiers - suivis par les viandes de bovins élevés avec des céréales - il semble assez clair que nous sommes dans une zone dangereuse. 

En fait, le document du NESCI, « Les crises alimentaires et l'instabilité politique en Afrique du Nord et au Moyen-Orient », est allé plus loin et prévoit le plus grand risque de troubles mondiaux pour août 2013.

« Quand vous avez des prix alimentaires qui atteignent des sommets, vous avez toutes ces émeutes. Mais regardez sous les pics, la tendance de fond. Cela augmente plutôt rapidement, aussi », a déclaré Yaneer Bar-Yam. « Dans une à deux années [en 2011], la tendance de fond se heurtera à l'endroit où l'enfer se déchaînera. » 

Les crises alimentaires et le rapport d'instabilité politique ne compile pas simplement la corrélation entre les prix des produits alimentaires et les soulèvements politiques, mais prévoit également un certain seuil global lorsque les tendances des prix alimentaires augmenteront suffisamment pour entraîner des troubles mondiaux. Selon le NECSI,le monde atteindra son seuil de prix des denrées alimentaires en août 2013.

Aggravés par les spéculateurs sur les marchés des matières premières « faisant des affaires » avec la crise alimentaire, les prix des denrées de base comme le maïs et le bléont augmenté de près de cinquante pour cent sur les marchés internationaux l'été dernier. L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) prévoit que la hausse de la demande alimentaire mondiale va « faire monter les prix de dix à quarante pour cent au cours de la prochaine décennie » [c'est-à entre dix et quarante pour cent plus élevé que leurs sommets actuels]. 

Pendant ce temps, l'ONU a averti que les réserves mondiales de céréales sont si dangereusement basses que « les phénomènes météorologiques violents aux États-Unis ou d'autres pays exportateurs de produits alimentaires pourraient déclencher une crise alimentaire majeure en 2013. ». 

Lester Brown, le « Gourou vert », président du think-tank Earth Policy Institute basé à Washington D.C., affirme que le climat « n'est plus fiable » et que les demandes de nourriture grandissent tellement vite qu'une rupture est inévitable :

« Les pénuries alimentaires ont compromis les civilisations antérieures. Nous sommes sur la même voie. Maintenant, chaque pays se débrouille par lui-même. Le monde vit d'une année à l'autre... Le climat est dans un état de constante mutation ; il n'y a plus de norme désormais. Nous commençons un nouveau chapitre. »

Voici ce qu'Abdolreza Abbassian, principal économiste de la FAO, avait à dire l'année dernière au sujet de la crise alimentaire mondiale :

« Nous n'avons pas produit autant que nous consommons. C'est pourquoi les stocks sont en piteux état. Les marchés sont maintenant très serrés à travers le monde et les réserves sont à un niveau très bas, ne laissant aucune place à des événements imprévus l'année prochaine. »

Oui, cela signifie qu'il n'y a pas de place pour les événements imprévus de cette année (2013). 

La Chine, normalement deuxième plus grosse exportatrice d'excédent de blé au monde, a cette semaine annoncé qu'elle importera du blé des États-Unis cette année, à la suite dedéfaillances majeures des cultures résultant des records de froid et d'un printemps humide dans l'hémisphère Nord. 

Mais les États-Unis ne se portent pas mieux, avec la sécheresse de 2012 qui s'étend jusqu'à cette année condamnant la saison de croissance avant même qu'elle n'ait commencée. Loin de produire « aucun des événements inattendus », 2013 est en train de produire des conditions météorologiques extrêmes encore plus sauvages que jamais auparavant. 

Attachez-vous : nous allons être chahutés...

 

Source: SOTT

Commenter cet article

pierre 30/07/2013 20:11


quelle sécheresse??? il fait depuis 15 jours... c'est que dalle... et ya des orages pluvieux en plus...

Laurent Franssen 30/07/2013 19:19


Je sais Ouvrier.
Et +1 a Grrrrr egalement.

Ouvrier 30/07/2013 18:31


+1 @Grrrrr


@Laurent Franssen : Pourquoi tu comptes les sauver toi ? Puis tu parles de projets de vies ? Tu veux parler des projets bien cons de la plupart des gens ? (Qui n'aboutissent jamais en général vu
la complexité de l'administration Française, ainsi que le manque d'apport, ou la concurence qui obligent les gens à tellement rogner sur leurs marges que cela en devient invivable.) 


Autrement tu fais l'esclave dans une entreprise 8/10 h par jour.


Tu parles de projets dans ce monde là ? Tu as déjà travailler, payé tes factures , t'occuper de tes gosses et ensuite allé au pieu et recommencer ? Voila le monde moderne.


Alors oui défois je comprend que des gens se mettent une balle...

Grrrrr 30/07/2013 16:47


Personne ne t'oblige à être esclave de ce système aj, si tu veux crever pour lui, je te fournis le tabouret et la corde.


Ce que j'adore, c'est toutes les grandes gueules de citadins qui trouvaient marrant de faire une insulte du mot paysan, maintenant que vous réalisez que vous en avez besoin, c'est trop tard. Avec
un peu de recherches, vous trouverez bien une recette pour bouffer du parpaing ou de l'asphalte, bon appétit

jean fil LeNOM 30/07/2013 14:51


oueche la famille c la cucarracha ici ou koi, allez un peu de joie roulez jeunesse avant la fin du demon le 32 aout 2 mil 50treize


https://www.youtube.com/watch?v=cQK7HC_RkGY

Laurent Franssen 30/07/2013 13:19


Suicide toi alors aj, ce sera + rapide et on pourra en sauver + qui eu on envie de vivre car il ont un projet de vie.

aj 30/07/2013 13:00


Tant mieux on crevera plus tot que  prévu, on sera plus l esclave de ce monde de merde

Précieux 30/07/2013 12:25


La population a reçu suffisament d'avertissements de la part de personnes qu'ils n'ont pas voulu écouter. Maintenant, il faut passer à la caisse. Je déplore seulement que des enfants aient à
souffrir de cette situation, à l'echelle de la société, c'est bien fait pour vos gueules...

Pat Ethique 30/07/2013 12:17


Rien de nouveau sous le soleil!


Depuis que je suis né,c'est la crise! je n'ai pas vu de changement si ce n'est climatique!

fabou92 30/07/2013 11:38


comme dab ceux qui s'en sortiront seront les elites ,dirigants,speculateurs enfin toujours les memes les salops pour qui la vie des plus pauvres n'a aucunes importancesi ce n'est financierement
par le biais des impots,credits toxiques,ect et bien sur toutes ses religions qui arriveront a nous faire croire que tout ca est de notre faute 

pappy 30/07/2013 09:53


La Vie Témoignage magnifique du père Nicolas Buttet :


http://youtu.be/kGqc3Urgg0o

Archives

Articles récents