Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Tuerie: Une île écossaise va abattre des milliers de lapins envahisseurs

Publié par wikistrike.com sur 24 Octobre 2013, 21:22pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Une île écossaise va abattre des milliers de lapins envahisseurs

 

 

 

000_Par7360064-1024x748.jpgOn se croirait dans un mauvais film de Série B. Sur la petite île écossaise de Canna, au nord-ouest de l'Ecosse, les lapins se sont tellement reproduits qu'ils menacent l'environnement local. Ce bout de terre de 10 km2, sur lequel vivent 12 habitants, abrite pas moins de... 16 000 Bugs Bunny ! Au point que les autorités se préparent à les abattre massivement.

 

 

"Les espèces invasives peuvent se reproduire vite grâce à deux facteurs : si les individus introduits sont indemnes de maladies (par exemple le virus de lamyxomatose pour les lapins) et s'il n'y a pas de prédateurs, ce qui est souvent le cas dans les îles, explique Jean-Louis Chapuis, spécialiste de l'espèce et des mammifères envahissants au Museum national d'histoire naturelle. La biologie de la population dépend alors principalement du facteur alimentaire : s'il y a de la nourriture en abondance, l'effectif augmentera."


"Les lapins fouillent dans les cimetières, déterrent des os et détruisent des murs", raconte une habitante de Canna, Winnie MacKinnon, 51 ans, citée dans le Times. Et d'ajouter, non sans humour : "On mange beaucoup de tourtes au lapin, mais on n'arrive pas à suivre. Eux, mangent littéralement l'île."


Loin de seulement importuner les rares humains de l'îlot, les lapins entraînent surtout des dégâts à l'environnement. Dernier en date : un glissement de terrain causé, la semaine dernière, par les conditions météorologiques pluvieuses mais aussi par "la structure du sol fragilisée par les lapins", selon la porte-parole du National Trust of Scotland, l'organisme chargé de la préservation du patrimoine de l'Ecosse, interrogée par l'AFP. Résultat, la seule route de l'île a été rendue impraticable, et du matériel a dû être transporté, à grands frais, du continent pour la réparer et ôter les 100 tonnes de sable et rochers qui l'obstruaient.

 

"Le nombre de lapins est intenable, donc des mesures doivent être prises pour réduire leur population à des niveaux gérables et durables", estime-t-elle. Les lapins ne seront toutefois pas totalement exterminés dans la mesure où ils constituent également des proies pour les aigles qui nichent sur l'île. La campagne d'abattage, probablement au fusil, doit débuter d'ici Noël.

Une telle campagne d'éradication avait déjà été menée à Canna il y a deux ans. La population de lapins avait alors été ramenée à 2 000 individus. Mais leur grande fécondité aidant, l'espèce a de nouveau envahi l'île.

 

Une invasion qui a débuté quand des rats ont été éradiqués de l'île, raconte le Daily Mail. Introduits par accident probablement au XIXe siècle, les rongeurs étaient également devenus un fléau, dévorant les œufs et les poussins des importantes colonies d'oiseaux. A l'initiative du National Trust of Scotland, 10 000 rats ont été tués entre 2006 et 2008 grâce à des pièges et des poisons – un programme qui a coûté 700 000 euros. Mais, selon les résidents, la population de lapins a explosé faute de rats pour les réguler. Quand un envahisseur chasse l'autre.

 

Audrey Garric

Source

Archives

Articles récents