Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Tunisie : 40% des voix pour le parti islamiste

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 24 Octobre 2011, 14:14pm

Catégories : #Politique internationale

En Tunisie, le parti islamiste s'attend à 40% des voix


ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ.jpg
© photo news
© afp
Le parti islamiste Ennahda s'attendait lundi à une large victoire aux premières élections libres de la Tunisie avec environ 40% des voix, alors que les résultats définitifs du vote de dimanche pour une assemblée constituante ne seront annoncés officiellement que mardi. 

Ennahda s'attend à obtenir "environ 40% des voix", a déclaré lundi à l'AFP Samir Dilou, membre du bureau politique du parti. "On n'est pas très loin des 40%, ça peut être un peu plus un peu moins, mais on est sûr de l'emporter dans 24 (des 27) circonscriptions" du pays, a déclaré M. Dilou, citant "les propres sources" de son parti. Selon une source électorale, Ennahda réaliserait même un score de 56% dans la circonscription de Ben Guerdane (sud), frontalière avec la Libye. 

Le parti islamiste obtiendra "au moins 60 sièges" dans la future assemblée constituante de 217 membres, a déclaré plus tard à l'AFP un dirigeant du mouvement sous couvert de l'anonymat. "Nous allons obtenir entre 60 et 65 sièges dans l'assemblée constituante", a déclaré ce dirigeant. "C'est clair qu'Ennahda devance tout le monde dans la grande majorité des circonscriptions", a reconnu Adel Chaouch, membre du bureau politique d'Ettajdid (gauche). 

La Commission électorale (Isie) doit normalement annoncer mardi les résultats définitifs de ce scrutin historique, marqué par une mobilisation massive saluée par la presse nationale comme un "triomphe" de la démocratie et un "exemple" pour le printemps arabe. 

Le dépouillement s'est achevé tard dans la nuit de dimanche à lundi et l'ensemble des procès verbaux devait être regroupé circonscription par circonscription avant l'annonce de premiers résultats partiels dans la journée de lundi. "Nous sommes patients, nous avons attendus cinquante ans, nous pouvons encore attendre encore 24 heures. C'est tout à fait logique", résumait en souriant Houcine, interrogé lundi matin sur l'avenue Bourguiba à Tunis. 

Forte mobilisation
Au siège d'Ennahda, dans le quartier moderne de Montplaisir à Tunis, Raouf est "venu aux nouvelles" avec sa fille de huit ans. "On nous parle de raz-de marée mais on n'a rien de fiable encore", dit-il. Une chose est d'ores et déjà certaine: la très forte mobilisation des Tunisiens pour cette élection historique, organisée neuf mois après la révolution qui a déclenché le "printemps arabe". 

Plus de 7 millions d'électeurs étaient appelés à élire une assemblée nationale constituante qui sera chargée de rédiger une nouvelle constitution et de désigner un nouvel exécutif avant des élections générales. La participation "a dépassé toutes les attentes", selon l'Isie, qui n'a cependant pas fourni de chiffre global sur l'ensemble du corps électoral estimé à 7,2 millions. 

"Le peuple tunisien à la hauteur"

La presse tunisienne saluait lundi le "triomphe de la démocratie" et ses éditoriaux reflétaient la fierté manifestée la veille par les électeurs. "Vous avez fait le printemps de la démocratie arabe", écrit l'hebdomadaire arabophone Assabah, tandis que pour le quotidien Al Chourouk le "grand vainqueur" de l'élection est "la Tunisie". "Enfin libres", s'enthousiasme l'éditorialiste de Tunis Hebdo. Pour Sofiene Ben Farhat, journaliste et écrivain, "le peuple tunisien a imposé son agenda, il a été à la hauteur d'un moment historique".

 Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon a félicité lundi la Tunisie "pour la façon pacifique et ordonnée" dont s'est déroulé le scrutin. La veille, le président américain Barack Obama et plusieurs capitales européennes avaient salué la mobilisation des électeurs et le bon déroulement du vote. (afp)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents