Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Tunisie: Un coup d'état se met en place...

Publié par wikistrike.com sur 10 Février 2013, 19:44pm

Catégories : #Politique internationale

 

Un coup d'état en préparation

 

Dernières minutes: Des barrages habituels sont désertés ce soir autour de Tunis et des grandes villes. L'armée, selon des rumeurs insistantes, se positionne dans tout le pays. Une police islamiste se met en place devant les biens publics.

Le premier ministre évoque sa démission si aucun gouvernement n'est formé rapidement.

pendant ce temps-là, le gazoduc qui part de Syrie, passe par l'Egypte et la Libye, va bientôt voir le jour. Il remontera en direction de la Sicile.

En Tunisie, la situation est plus que jamais excplosive.

D'un autre côté, de nouvelles grèves, dont le secteur bancaire, sont d'ores et déjà annoncées. Le secteur bancaire se met en grève dès demain pour 5 jours.  

 

 

Mohamed Brahmi : L’armée pourrait se ranger du côté de Jebali contre l’aile dure de Ghannouchi

 

Dans une déclaration faite, aujourd’hui, dimanche 10 février 2013, Mohamed Brahmi, chef du Mouvement du Peuple, a fait des révélations et des déductions explosives quant à l’avenir politique de la Tunisie.

 

M. Brahmi estime, en effet, que le pays se trouve en crise et que l’assassinat de Chokri Belaïd, entre, probablement, dans ce cadre en enfonçant davantage le clou dans le sens où le conflit pour le pouvoir se trouve accentué à l’intérieur même du parti islamiste d’Ennahdha et qui pourrait aboutir à un coup d’Etat.

 

Le chef du Mouvement du Peuple évoque deux scénarios, selon des données concrètes en sa possession. Le premier consiste en une persistance du clivage au sein d’Ennahdha, ce qui conduirait à un conflit violent entre, d’un côté, l’armée et l’aile Jebali, soutenue par la Turquie, les Etats-Unis d’Amérique et la France et, de l’autre, l’aile dure de Rached Ghannouchi et ses partisans.

 

Le second scénario consiste à un retour de l’entente entre les deux ailes du parti islamiste, ce qui aboutirait à la décision d’imposer au peuple un gouvernement formé sur les mêmes critères et principes ayant présidé à la composition du premier cabinet, à savoir, la répartition du gâteau et l’hégémonie sur le pouvoir.

 

Mohamed Brahmi appelle les forces populaires à être vigilantes pour s’opposer à ces plans machiavéliques afin de sauver les objectifs la révolution, œuvre du peuple.

 

N.H

 


 
 

Source

 

 

Tunisie : Les islamistes constituent une police parallèle dans plusieurs villes


Des islamistes radicaux ont investi depuis samedi soir, les rues de plusieurs villes, faisant leur loi et terrorisant les citoyens. Ils prétendent protéger les biens publics, comme le pays manquait d'agents de sécurité.

 

A l'appel lancé, samedi, lors du meeting d'Ennahdha à l'avenue Habib Bourguiba à Tunis, notamment par Lotfi Zitoun, conseiller politique du Chef du gouvernement, et le député Habib Ellouze, de l'aile dure d'Ennahdha, pour protéger les biens publics, les nahdhaouis, salafistes et autres Ligues de protection de la révolution ont sauté sur l'occasion pour faire des démonstrations de force dans les rues de plusieurs villes.

Salafistes font la police parallèle en Tunisie

Des salafistes jouent les gardiens des bâtiments publics et des commerces privés: la police et l'armée ont-elles échoué?

Hier soir et aujourd'hui, des habitants dans la grande banlieue de Tunis, à Sousse, à Sfax, au Kef, dans la région de Gafsa, ont été terrorisés par les rondes menées dans leurs quartiers par ces extrémistes. Certains ont appelé à l'aide les forces de sécurité.

Ces groupes sont munis de bâtons et d'épées et sillonnent les quartiers à bord de véhicules et de mobylettes en criant Allah Akbar. Ils agissent comme une police parallèle et prétendent faire la loi dans le pays.

Salafistes s'organisent en police parallèle

Des rondes de barbus censées rassurer les citoyens, mais qui les terrorisent.  

Aujourd'hui, toute la crainte est que ces extrémistes s'emparent des postes de police et remplacent les agents de sécurité : un scénario à l'iranienne n'est pas exclu si les autorités n'interviennent au plus vite.

Z. A.

 

 

 

Source

 

 

Tunisie: Le parti du président Marzouki annonce son retrait de la Troïka au pouvoir

 

 

En Tunisie, l'un des trois partis de la troïka, la coalition qui dirige le pays, a annoncé qu'il allait mettre sa menace à exécution et retirer ses ministres du gouvernement. Le Congrès pour la République, le parti du président Moncef Marzouki, réclamait depuis plusieurs mois un remaniement ministériel.

Il y a une semaine, le Congrès pour la République avait fixé un ultimatum. Si aucun accord ne pouvait être trouvé d'ici à ce week-end sur la formation d'un nouveau gouvernement, il retirerait ses ministres de l'équipe actuelle.

Les ministres du CPR vont quitter le gouvernement

Tunisie: Ennahda divisé sur la formation d'un gouvernement apolitique

Les instances du parti ont fait dans la soirée de ce samedi 9 février le constat que le remaniement n'avait toujours pas eu lieu. Et ce dimanche, le président du conseil national du CPR, Chokri Yacoub, a annoncé que les ministres quitteraient effectivement leurs fonctions.

« Cela fait quatre mois que nous demandons le changement du ministre des Affaires étrangères et de celui de la Justice. Il y avait des problèmes dans ces deux ministères. Comme Ennahda (le parti islamiste qui domine l'assemblée, ndlr) n'a pas répondu à notre demande, le bureau politique a appliqué à la lettre les recommandations du conseil national », détaille l'un responsable du Congrès pour la République, joint par RFI.

Un ultime compromis est encore possible

Dans le gouvernement actuel, le CPR occupe les ministères de l'Emploi, des domaines de l'Etat et de la Femme, ainsi que deux secrétariats d'Etat. La démission doit être annoncée formellement ce lundi, lors d'une conférence de presse. Ce qui laisse encore un peu de temps pour un éventuel ultime compromis propre à préserver la troïka.

 

Source: RFI

 

 

Les laïcs quittent le gouvernement

 

 

Le Congrès pour la république (CPR), parti laïc du président tunisien Moncef Marzouki, quitte la coalition gouvernementale formée avec les islamistes d'Ennahda. Le parti tire les conséquences du rejet de ses demandes, a expliqué aujourd'hui un de ses cadres, Ben Amor, à Reuters. 

"Nous disions depuis une semaine que si les ministres des Affaires étrangères et de la Justice n'étaient pas remplacés, nous nous retirerions", a-t-il dit. Une conférence de presse est prévue demain lundi pour une annonce officielle.

Le départ des trois ministres CPR est un coup porté au gouvernement dirigé par le premier ministre Hamadi Jebali, déjà mis à mal par l'assassinat cette semaine de l'opposant Chokri Belaïd. Jebali a proposé la constitution d'un gouvernement de technocrates, mais a été désavoué y compris par Ennahda, dont il est membre. 

L'armée était toujours déployée et les forces de l'ordre sur le qui-vive, même si les heurts entre policiers et manifestants, déclenchés après l'assassinat de Belaïd mercredi, ont quasiment cessé, à l'exception d'échauffourées nocturnes à Gafsa et Sidi Bouzid (centre) et à Kebili (sud).

La France inquiète

Le gouvernement français est inquiet et attentif devant la crise politique en Tunisie, a déclaré aujourd'hui le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, en indiquant n'avoir pas connaissance d'un éventuel report d'une visite de François Hollande en mai dans ce pays.

"Nous n'avons pas nous Français - faisons très attention à cela - à nous ingérer dans ce qui se passe en Tunisie. Mais nous sommes évidemment attentifs, inquiets parce que ce sont nos amis, nos cousins", a déclaré le ministre aux médias BFMTV, Le Point et RMC. "Il faut en tout cas écarter les violences, condamner la mort de Chokri Belaïd" et "souhaiter que les autorités, les élus, trouvent les moyens par le dialogue de trouver une solution", a-t-il ajouté. "Je pensais, au départ, que la Tunisie était peut-être le pays où la révolution pouvait aboutir à des résultats positifs le plus paisiblement, parce que c'est un pays qui n'est pas très grand, qui a un niveau de développement fort, c'est un pays où il y a un niveau d'éducation important, où les femmes ont traditionnellement des droits", a aussi dit Laurent Fabius.

Interrogé pour savoir si le projet de François Hollande de se rendre en Tunisie en mai était mis en cause, le ministre a répondu: "Pas à ma connaissance".

Source

 

 

 

 

 

 


Commenter cet article

Arlette 12/03/2013 07:37


http://www.tunisie-secret.com/Bientot-une-guerre-en-Tunisie-pour-la-bataille-decisive-en-Algerie_a241.html


Article
: Spread the truth777

Arlette 10/03/2013 10:09


La FRANCE dans tout ça :  A. SORAL relaye le monde réel : 


http://www.dailymotion.com/video/xx9zhc_soral-e-r-janvier-2013-partie-3_news#.URipG6WzJ8E        


TAKIEDDINE fais chauffer la marmite :


http://www.youtube.com/watch?v=QhINKOYR2A8


Et BERLUSCONI confirme :


http://www.youtube.com/watch?v=h14sTxHxGuA  


Commentaire n°5 posté par Laurent Franssen le 11/02/2013 à 09h21

Arlette 10/03/2013 10:01


Prostituées - Maisons closes en TUNISIE : 


http://youtu.be/f49F56Hx_Ow     -     http://www.alterinfo.net

lepunique 11/02/2013 11:37


Ce Matin à tunis , pas de greve des banques, tout est normal, circulation comme d'hab a faire chier, je suis en train d'attendre l'explosion rapportée dans cet article.


Merci aux salafistes qui ont fait reigner le calme, la ou a police n' est pas intervenu, suite aux actes de vandalisme perpetrés par les abrutis gauchos, ces derniers se sont caches comme des
rats.


Les connards auteur de cet article, Kapitalis et business news, sont connu en tunisie comme etre 2 corrompu jusqu'a la moelle et proche de l'ancienne caste mafieuse.


 

Alarmant 11/02/2013 09:25


Tu cherche trop profond ces juste le mot : excplosive ... y'a un C apres le X

Laurent Franssen 11/02/2013 09:22


@Alarmant 
il y à l'idée et la manière, le fond et la forme.
c'est pour ça? 

Laurent Franssen 11/02/2013 09:21


La France dans tout ça :



Soral relaye le monde réel : 


 


http://www.dailymotion.com/video/xx9zhc_soral-e-r-janvier-2013-partie-3_news#.URipG6WzJ8E


 


 


 


Takieddine fais chauffer la marmite :


 


http://www.youtube.com/watch?v=QhINKOYR2A8


 


 


 


Et Berlusconi confirme :


 
http://www.youtube.com/watch?v=h14sTxHxGuA 

Alarmant 11/02/2013 07:35


je cite : est plus que jamais excplosive...

aller encore des fautes ce n'est pas grave de toute facon.
Oui je sais facon prend un c cerdille mais mon clavier est a chier ... AAAAAA je comprend Wiki est pogner avec les meme clavier ! ces pour sa les fautes, je n'y avait pas penser avant dsl

Archives

Articles récents