Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Tunisie. Une femme violée, accusée d'atteinte à la pudeur, bénéficie d'un non-lieu

Publié par wikistrike.com sur 1 Décembre 2012, 13:58pm

Catégories : #Social - Société

Tunisie. Une femme violée, accusée d'atteinte à la pudeur, bénéficie d'un non-lieu

 

1082019.jpgUne jeune femme tunisienne violée par des policiers et qui risquait d'être inculpée pour atteinte à la pudeur ne sera pas poursuivie, ont annoncé ses avocats jeudi 29 novembre. "La jeune femme et son fiancé [présent au moment des faits] ont bénéficié d'un non-lieu", a indiqué l'avocate Emna Zahrouni à l'antenne de Mosaïque FM. Cette affaire, révélée fin septembre, avait provoqué un vaste scandale en Tunisie et à l'étranger.

Selon le ministère de l'Intérieur, la jeune femme de 27 ans et son ami avaient été appréhendés par trois agents de police à Tunis, le 3 septembre, dans une "position immorale". Deux des fonctionnaires avaient alors violé la victime pendant que le troisième retenait le fiancé menotté. Ces deux policiers sont poursuivis pour viol, et le troisième pour avoir extorqué de l'argent au petit ami de la jeune femme, dont l'anonymat a été préservé. 

Cette affaire avait provoqué un tollé. Des opposants tunisiens, des ONG et des médias estimaient que les déboires judiciaires de la jeune femme transformaient "la victime en accusée" et illustraient la politique à l'égard des femmes menée par les islamistes au pouvoir en Tunisie.

Francetv info avec AFP

Commenter cet article

Arlette 01/12/2012 19:16


(Il faut connaître la mentalité d'un peuple) - Auteur : Abdullah Al Araby.


Selon la Doctrine Islamique : "les maris sont supérieurs à leurs femmes" (Sourate II, 228). Selon la doctrine Islamique : "les Droits des
femmes sont la moitié de ceux des hommes" : ° en matière de témoignage en tribunal (Sourate II, 282) ° en matière d'héritage (Sourate IV, 12) *L'ISLAM considère la femme comme une possession :................ L'ISLAM autorise la
polygamie : un Homme peut épouser jusqu'à quatre femmes à la fois. Deux, trois ou quatre parmi celles qui vous auront plu (Sourate 4, 3). Un homme peut divorcer d'avec sa femme en l'annonçant
ORALEMENT. La femme n'a pas le même droit. "La répudiation peut se faire deux fois" (Sourate II, 229). Quand un mari a prononcé trois fois les paroles de divorce envers sa femme, elle ne peut
ré-épouser son mari que si elle a d'abord été épopusée et divorcée par un autre homme (et a eu des relations sexuelles avec ce dernier). Si un mari répudie sa femme trois fois, il ne lui est
permis de la reprendre que lorsqu'elle aura épousé un autre mari, et que celui-ci l'aura répudiée à son tour". (Sourate II, 230). *L'ISLAM enseigne qu'une
femme peut être corrigée par son mari : il est permis de battre sa femme ou de s'abstenir d'avoir des relations sexuelles avec elle. "Vous réprimanderez
celles dont vous aurez à craindre l'inobéïssance : vous les reléguerez dans des lits à part, vous les battrez..." (Sourate IV, 38). For information or
comments, write to : Feedback@IslamReview.com

Arlette 01/12/2012 19:07


(Il faut connaître la mentalité d'un peuple) -  Auteur : Abdullah Al Araby.


Selon la Doctrine Islamique : "les maris sont supérieurs à leurs femmes" (Sourate II, 228). Selon la doctrine Islamique : "les Droits des
femmes sont la moitié de ceux des hommes" :                                                                                                                
° en matière de témoignage en tribunal (Sourate II,
282)                                              
° en matière d'héritage (Sourate IV,
12)                                                           
*L'ISLAM considère la femme comme une possession
:................                        L'ISLAM autorise la polygamie : un
Homme peut épouser jusqu'à quatre femmes à la fois. Deux, trois ou quatre parmi celles qui vous auront plu (Sourate 4,
3).                              Un homme peut
divorcer d'avec sa femme en l'annonçant ORALEMENT. La femme n'a pas le même droit.  "La répudiation peut se faire deux fois" (Sourate II, 229). Quand un mari a prononcé trois fois les
paroles de divorce envers sa femme, elle ne peut ré-épouser son mari que si elle a d'abord été épopusée et divorcée par un autre homme (et a eu des relations sexuelles avec ce dernier). Si un
mari répudie sa femme trois fois, il ne lui est permis de la reprendre que lorsqu'elle aura épousé un autre mari, et que celui-ci l'aura répudiée à son tour". (Sourate II, 230). *L'ISLAM enseigne qu'une femme peut être corrigée par son mari : il est permis de battre sa femme ou de s'abstenir d'avoir des
relations sexuelles avec elle. "Vous réprimanderez celles dont vous aurez à craindre l'inobéïssance : vous les reléguerez dans des lits à part, vous les
battrez..." (Sourate IV, 38).   For information or comments, write to :  Feedback@IslamReview.com

Arlette 01/12/2012 18:31


Violée par 2 agents de POLICE à TUNIS.  Quelle est l'expression à nouveau ?...  DANS LE STYLE :  "C'est l'ambulance qui se fout de la
charité" !


ARABIE-SAOUDITE : 300 coups de fouet pour être sortie SEULE.        


Selon l'Organisation Human Rights Watch, une Saoudienne a été condamnée, en février, à 18 mois de prison et 300 coups de
fouet pour avoir porté des dizaines de plaintes "fallacieuses" contre divers Responsables, dont le Roi ABDALLAH, et s'être présentée au
Tribunal  SANS être accompagnée d'un CHAPERON de  SEXE MASCULIN. 

Archives

Articles récents