Turquie : pays de la honte et du meurtre

 73890844.jpg

 

Recep Tayyip Erdogan, candidat du parti gouvernemental AKP (islamo-libéral) est ce qu’on peut appeler un fasciste absolu qui se cache derrière un discours moderne. Il a, dans sa jeunesse, a écrit, dirigé et joué dans une pièce raciste envers les juifs, une pièce mettant en scène le complot judéo-maçonnique.". Il promeut l’antisémitisme pour devenir populaire. La politique de son gouvernement est de nier le génocide arménien, construire des centrales nucléaires en zones fortement sismiques, et, comme beaucoup de ses homologues, faire en sorte que le mein kampf d’Adolf Hitler devienne un best-seller en Turquie. On voit à peu près à qui on a affaire… En plus de cela, lui et le reste de son gouvernement vendent leur pays aux grands groupes privés, établissant des travaux industriels partout sur leur territoire, détruisant l’écosystème et de nombreuses zones archéologiques immensément importantes, sans compter la privatisation de l’eau et de l’alimentation. Le gouvernement turc mêle, avec élégance brutale, fascisme politique et ultra-libéralisme économique. Voilà un bel exemple des deux pires totalitarismes qui s’unissent main dans la main, pour le pire et pour le pire.

La Turquie, c’est comme si c’était le Président Hitler qui aurait choisi pour ministre de l’économie Jacques Attali.

C’est pourquoi tous les européens veulent la Turquie en union européenne, parce-que quand on est une merde, on en veut toujours plus dans sa gueule, l’esclavagite aigue, c’est une maladie humaine qu’on trouve partout sur le globe.

 « Sarkozy mon amour, mon führer, prend-moi, prend tout mon salaire, menotte-moi, détruit tout, refous le troisième Reich au pouvoir et fout la Turquie en Europe, toi qui dit être contre mais qui signe tous les traités en faveur de son intégration. » est le nouveau single de Carla Bruni, en vente dans les kiosques toute l’année.

Les projets politico-industriels imposés par Ankara à des populations locales sans défense sont au bord de la révolte. C’est l’overdose, et le peuple turc le fait savoir ça et là. Les mobilisations violentes se multiplient. Et La réponse policière et militaire ne s’est pas fait longtemps attendre : gaz, coups de matraques, arrestations, viols, meurtres, tortures.

Wikistrike déplore l’assassinat de Metin Lokumcu, professeur retraité et habitant de Hopa venu protester dans sa ville, il a été roué de coups par les policiers jusqu’à ce que mort s’ensuive. Un crime ignoble, hallucinant de cruauté, passé inaperçu dans les médias.

De grandes manifestations de protestation ont eu lieu le 31 mai 2011 à Hopa, Istanbul, Ankara, İzmir, la liste est longue.

Recep Tayyip n’a exprimé aucun regret ni solidarité pour la victime. Au contraire, il s’en est félicité, allant même jusqu’à affirmé que tous les manifestants sont des « terroristes » et que la police turque n’à fait que son travail et devra le continuer.
Les villes en Turquie subissent depuis un véritable état de siège policier.

La manifestation d’Ankara s’est conclue par l’arrestation de 132 personnes. Nous apprenons aujourd’hui qu’elles sont inculpées d’activités terroristes, ce qui signifie que seront utilisés contre elles les dispositifs légaux anti-terroristes mis en place ces dix dernières années, dispositifs contraires aux droits humains. Bientôt en Union européenne, chaque manifestant dans la rue subira la même chose, la dictature mondiale avance lentement mais sûrement ses pions et vise l’échec et mat.

 

Wikistrike condamne l’assassinat de Metin Lokumcu et la répression qui s’abat contre les militants des droits de l’Homme en Turquie.

 

Wikistrike exprime sa solidarité avec la famille et les amis de Metin Lokumcu et demandent que la vérité soit faite sur les circonstances exactes de son décès, et que les policiers qui l'ont tué soient condamnés à perpétuité à ne manger que des épinards matin, midi et soir, les bras coupés enfoncés dans le cul.

 

                                   Bruno Morin pour Wikistrike

 

Tag(s) : #Politique internationale
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog