Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un chimiste indien invente un filtre qui pourrait révolutionner l'accès à l'eau potable pour des millions de gens

Publié par wikistrike.com sur 13 Mai 2013, 10:19am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Un chimiste indien invente un filtre qui pourrait révolutionner l'accès à l'eau potable pour des millions de gens

 

silvernanoparticles_flow_0.jpgUn chimiste indien a inventé un filtre constitué de nanoparticules d'argent, dont les performances pourraient révolutionner l'accès à l'eau potable pour des millions de personnes dans le monde.

Transformer de l'eau impropre à la consommation en eau parfaitement potable, en quantité suffisante pour subvenir aux besoins annuels d’une famille de cinq personnes, et ce grâce à un simple filtre, fonctionnant sans électricité, et coûtant à peine 2 euros ? La chose sera peut-être bientôt possible, grâce aux travaux menés par le chimiste indien Thalappil Pradeep, de l'Institut Indien de Technologie (Chennai, Inde).

En effet, Thalappil Pradeep et son équipe ont réussi à mettre au point un prototype de filtre purificateur d’eau, doté d'un matériau composite à base d'aluminium couplé à des nanoparticules d'argent, dont les performances se sont révélées particulièrement intéressantes. Et pour cause, puisque ce filtre purificateur a permis de filtrer efficacement 1500 litres d'une eau initialement impropre à la consommation, en produisant au final une eau parfaitement potable. Tout cela d'une seule traite, sans que ce filtre soit réactivé ou nettoyé au cours de la phase de filtration.

Cerise sur le gâteau, le dispositif inventé par Thalappil Pradeep ne nécessite pas la moindre alimentation électrique : un atout de poids, puisque un grand nombre des 900 millions de personnes dans le monde qui n’ont pas d’accès à l'eau potable… n'ont également pas accès à l'électricité.

Le filtre purificateur d'eau conçu par le chimiste indien permet de tuer les virus et les bactéries contenus dans l'eau, tout en neutralisant des composés chimiques toxiques tels que l'arsenic ou le plomb.

Comment fonctionne ce filtre d'un point de vue chimique ? En fait, son efficacité réside dans le recours aux nanoparticules d'argent. En effet, pendant que l'eau coule à travers le filtre, les nanoparticules d'argent sont oxydées, et relâchent alors des ions, ce qui a pour effet d'annihiler virus et bactéries, et de neutraliser certaines substances toxiques comme le plomb et l'arsenic.

Il est à noter que le prototype de filtre purificateur d’eau fabriqué par Thalappil Pradeep est un petit dispositif, qui pèse 50 grammes. Thalappil Pradeep estime que pour proposer un dispositif véritablement opérationnel, il faudrait construire un filtre à eau un peu plus gros, pesant autour de 120 g. Un dispositif qui, selon ses calculs, ne coûterait que deux euros et permettrait en contrepartie de procurer de l'eau potable à une famille de cinq personnes durant une année.

Cette invention a été publiée le 6 mai 2013 dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), dans un article intitulé "Biopolymer-reinforced synthetic granular nanocomposites for affordable point-of-use water purification".

Si les travaux du chimiste indien Thalappil Pradeep sont à l'évidence extrêmement prometteurs, il faut toutefois rappeler que le recours aux nanoparticules pour le traitement de l'eau n'est pas récent. Ainsi, en 2006, des chercheurs de l'université Rice (États-Unis) avaient déjà mis au point un filtre doté de nanoparticules de rouille, qui permettait d'éliminer l'arsenic contenu dans l'eau (lire « Nanorust et Arsenic » publié par la Rice University suite à cette découverte).

Plus généralement, le recours aux nanotechnologies pour le traitement de l'eau est un champ de recherche qui se développe beaucoup depuis quelques années. Plusieurs applications innovantes ont ainsi vu le jour, comme par exemple le recours aux nanoparticules d'oxyde de titane pour dissoudre les polluants. Pour des informations plus complètes à ce sujet, on se reportera avantageusement à cet article du Réseau Sciences et Développement « Les nanotechnologies d'épuration de l'eau : Faits et chiffres », qui détaille les différentes applications des nanotechnologies en matière de traitement de l'eau.

Signalons toutefois l'existence d'une inconnue de taille : les possibles effets sur l'organisme humain des nanoparticules présentes dans l'eau obtenue par ce type de dispositif. Un point important, sur lequel les scientifiques qui travaillent dans le domaine des nanotechnologies appliquées au traitement de l'eau réfléchissent depuis plusieurs années déjà (lire cet autre article de SciDev « Le traitement de l’eau à l’aide de la nanotechnologie nécessite la mise en place d’une technologie innovante »). Concernant plus précisément le filtre purificateur d'eau inventé par Thalappil Pradeep, si les auteurs de cette invention confirment que des nanoparticules d'argent sont bel et bien présentes dans l'eau obtenue au final, ils estiment toutefois que cette présence ne représente pas un danger pour la santé. Un point que des investigations complémentaires devront toutefois venir confirmer, avant d'espérer une mise sur le marché de cette technologie.

 

Source: JS

Commenter cet article

Max 22/05/2013 04:10


Ll'osmose inversé ne réussi pas à tout purifier/nettoyer tandis que la distillation oui et elle peut être faite gratuitement avec un appareil utilisant le soleil et un écran fresnels vous n'aurez
qu'a reminéraliser l'eau par la suite si vous le souhaitez.

Asbl Vigilance Responsabilité Santé 21/05/2013 20:25



Révolutionner vraiment ? Avec des particules d’argent J’en doute, quand on
sait que les nitrates se transforment en nitrates d’argent à son contact et que l’aluminium utilisé est l’une des principales causes d’Alzheimer !!!


Les seuls filtres valables sont ceux à osmose inverse.

Fred 13/05/2013 23:11


@vigilance:  "L'osmose inverse est la meilleure solution"  certes
mais même moi qui gagne bien ma vie je saurais pas me la payer, alors imagine un pays pauvre ;)   Je suppose que ces scientifiques ont déjà pensé à tout ça et que la décharge en aluminium
est minime.

OTOOSAN 13/05/2013 21:43


C 'est le Romains qui ont découvert le pouvoir bactéricides de l'oxyde d'argent.

Vigilance Responsabilité Santé 13/05/2013 20:28


Doucement avec ce type de filtre : l'argent en contact avec les nitrates se transforme en nitrate d'argent et l'aluminium est responsable d'Alzheymer...  L'osmose inverse est la meilleure
solution.

tobor 13/05/2013 17:32


@ Lol:


Je me demande toujours ce qu'il faut avoir dans le crâne pour laisser des commentaires grossiers et haineux sans n'avancer aucun argument ou contre-analyse ? S'agit-il d'un petit pois ?

Lol 13/05/2013 12:41


Quitte l'internet sale menteur, sale manipulateur, sale avare, pauvre type débile qui prend les autres pour des cons mais qui est le con. Aller ! Fous le camp d'ici et vend ta merde à 1€ au
premier connard venu :D BYE BYE

Archives

Articles récents