Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un cocktail de gènes pour réparer les dégâts des crises cardiaques

Publié par wikistrike.com sur 6 Janvier 2013, 13:38pm

Catégories : #Santé - psychologie

Un cocktail de gènes pour réparer les dégâts des crises cardiaques

 

 

plus-de-la-moitie-des-tissus-cicatriciels-peuvent-redevenir.jpgLes crises cardiaques laissent des cicatrices sur le cœur, ce qui le fragilise et augmente le risque de nouvelles attaques. Un cocktail de gènes permet, pour l'instant sur des rats, de redonner vie à ces marques et d'en faire à nouveau des muscles cardiaques fonctionnels. Cette méthode est une bonne alternative à l'emploi de cellules souches.

Les cocktails sont rarement bons pour le cœur, sauf quand il s’agit d’un mélange de gènes. Une équipe des Weill Cornell Medical College, Baylor College of Medicine et Stony Brook University Medical Center a mis au point un traitement qui permet de redonner vie aux cicatrices laissées par les crises cardiaques. La composition de ce cocktail de quatre gènes et leurs effets ont été publiés le 19 décembre dans la revue Journal of the American Heart Association.


Lors d’une crise cardiaque, une partie du cœur n’est plus alimentée en sang : les muscles concernés dépérissent alors et forment des cicatrices. Chacune de ces marques représente ensuite un point faible et augmente la probabilité pour que la personne développe d’autres problèmes cardiaques.


Quatre gènes utilisés


Trois versions du gène de facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (FCEV) ont été injectés à des rats, tandis qu’une autre moitié du groupe a reçu un produit inactif. FCEV est lié à une protéine qui augmente la croissance des vaisseaux sanguins. Trois semaines plus tard, ces mêmes rats ont reçu soit le cocktail GMT, composé des trois gènes Gata4, Mef 2c et Tbx5, soit un produit encore une fois inactif. Ceux qui ont reçu GMT se sont retrouvés avec deux fois moins de tissus cicatriciels sur le cœur, et encore moins pour ceux qui ont été traités par FCEV et GMT.


"L’idée de reprogrammer les cicatrices du cœur en muscles cardiaques fonctionnels est très intéressante, explique Todd Rosengart, chirurgien au Baylor College of Medicine. En théorie, si vous faites une grosse crise cardiaque, votre docteur pourra simplement injecter ces trois gènes (GMT) dans les cicatrices pendant l’opération, ce qui les transformera à nouveau en muscles cardiaques. Au niveau des études sur les animaux, nous avons trouvé que ces effets sont améliorés quand ils sont combinés avec le gène FCEV."


Une alternative aux cellules souches


L’accent a été mis sur cette méthode car elle représente une bonne alternative à l’emploi de cellules souches pluripotentes. Celles-ci peuvent provoquer des tumeurs si leur croissance n’est pas bien contrôlée. L’injection directe de gènes supprime ce risque mais présente tout de même d’excellents résultats.

 

Source:Maxisciences

Commenter cet article

Athos 06/01/2013 14:57


Enfin une bonne nouvelle, mais , avant que le quidam moyen puisse en bénéficier, il coulera de l'eau sous les ponts ( sauf pour les essais cliniques, pas de problèmes, il n'y aura pas de
cardiaques du cac 40)

Archives

Articles récents