Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un détenu palestinien devient père après avoir réussi à exfiltrer son sperme

Publié par wikistrike.com sur 14 Août 2012, 20:00pm

Catégories : #Social - Société

 

 

Un détenu palestinien devient père après avoir réussi à exfiltrer son sperme

 

 

Un Palestinien emprisonné à vie est devenu l'heureux père d'un petit garçon après avoir réussi à faire passer, à l'insu de ses gardes israéliens, un échantillon de sperme à son épouse, selon sa famille. Né par césarienne lundi 13 août dans un hôpital de Naplouse, en Cisjordanie, le bébé, baptisé Mohannad, est bien portant.


"Mon mari et moi, nos deux filles et toute la famille, nous attendions cela depuis si longtemps", a confié à l'AFP Dallal Ziben, 32 ans. Son époux, Ammar, 37 ans, un militant du mouvement islamiste Hamas condamné pour des attentats anti-israéliens, purge 32 peines de prison à perpétuité dans la prison de Hadarim, dans le centre d'Israël. Privé de visite conjugale, comme les autres détenus palestiniens, le prisonnier n'a pas vu sa femme depuis 15 ans.


Les détails sur la façon dont la semence a transité sont gardés soigneusement secrets. Interrogée, une porte-parole du service pénitentiaire israélien dit ne pas être au courant de cette histoire. Le docteur Saalem Abou Al-Kheizaran, qui a procédé à l'insémination, affirme avoir "reçu un échantillon de sperme du mari via un procédé fiable et médicalement sûr", sans vouloir donner d'autres détails.  "Deux tentatives d'insémination avec le même échantillon ont échoué avant que nous réussissions à la troisième reprise", témoigne ce médecin en estimant que "chacun a le droit d'être parent".


Interrogée sur la réaction de la famille concernant la manière peu orthodoxe dont sa fille est tombée enceinte, la grand-mère de l'enfant s'est emportée : "Nous sommes des gens honorables, connus pour leur bonne réputation, et tout le monde est à nos côtés !", assure-t-elle.


Samer Samaro, un responsable du ministère palestinien des prisonniers, milite pour que les Israéliens accordent le droit de procréation aux détenus palestiniens. Il rappelle que Yigal Amir, l'extrémiste juif de droite qui assassina le premier ministre Yitzhak Rabin en 1995, avait tenté de passer son sperme hors de la prison en 2006. Après avoir échoué, il a reçu une autorisation pour que son épouse soit inséminée. Celle-ci avait donné naissance à un fils l'année suivante. "Même l'assassin de Rabin a le droit d'avoir un enfant, pour quelle raison les Palestiniens seraient privés de ce droit ?", s'interroge Samer Samaro.

Archives

Articles récents