Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un élu genevois dénoncé pour avoir amené un couteau suisse à la soirée du Fonds national juif

Publié par wikistrike.com sur 7 Décembre 2011, 20:01pm

Catégories : #Insolite - étrange et bêtise humaine

Un élu genevois dénoncé pour avoir amené un couteau suisse à la soirée du Fonds national juif

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000-copie-9.jpgPOLÉMIQUE | L’avocat de l'association écrit à la Ville en affirmant que Tobia Schnebli et des militants anti-israéliens ont tenté de troubler le concert de l’association juive vendredi soir

Le torchon n’en finit pas de brûler entre la Ville de Genève et le Fonds National Juif/Keren Kayemeth Leisraël (KKL). Selon nos informations, un courrier incendiaire a été adressé au conseiller administratif en charge de la culture Sami Kanaan par le bais de l’avocat du KKL, Me Philippe Grumbach. Dans ce pli du 6 décembre, que nous nous sommes procuré, l’association qui organisait un concert de bienfaisance jeudi soir au Victoria Hall y dénonce des problèmes de sécurité durant la manifestation. Selon la lettre, adressée en copie au Maire de Genève Pierre Maudet, quatre activistes du mouvement Collectif Urgence Palestine, sous la houlette du conseiller municipal Tobia Schnebli ont tenté de troubler la fête. « Ils ont pris place de manière ostentatoire dans la loge des conseillers municipaux du Victoria Hall. J’attire tout particulièrement votre attention sur le fait que ces militants anti-israéliens ainsi que M. Tobia Schnebli avaient tout simplement camouflé sur eux des tracts ; du matériel de propagande ; des couteaux suisses et des drapeaux palestiniens, et ce afin de troubler la soirée par un coup d’éclat. Grâce au service de sécurité, ils ont pu être stoppés dans leur entreprise et éviter ainsi un affrontement à l’intérieur du bâtiment. »

Contacté hier, le conseiller municipal se dit surpris par la tournure des événements: «C’est un procès d’intention, en bon Suisse, j’ai toujours mon couteau suisse. Mais ce n’est pas un objet militaire, car il a l’emblème du Groupe pour une Suisse sans armée. J’ai dit à la police que nous irions avec trois militants au Victoria Hall. Sur place, nous avons été fouillés, on se serait cru à l’aéroport de Tel-Aviv. C’est vrai j’avais des tracts, deux drapeaux car je sortais de la manifestation organisée non loin de là par le collectif Urgence Palestine. Nous ne voulions pas perturber le spectacle, le but était d’écouter ce qui se disait dans cette enceinte.»

Rappelons que la semaine dernière, le KKL s’est dit outré par le communiqué du Conseil administratif qui critiquait la décision d’octroyer aux organisateurs de la soirée un tarif de bienfaisance. «Cédant aux pressions des extrémistes et lobbies anti-israéliens (n.d.l.r le collectif Urgence Palestine) vexés de ne pouvoir manifester devant le Victoria Hall, le Conseil administratif a pris une décision consternante», indique un membre du Fonds, qui précise que le KKL Suisse est «une association apolitique». Dans un communiqué, le collectif Urgence Palestine accuse le Fonds d’être l’un des «principaux instruments de la politique coloniale israélienne», en se prêtant à une «politique de dépossession des terres et de destruction de villages palestiniens et bédouins».

Dans son courrier adressé à Sami Kanaan, Me Grumbach fait savoir que le KKL renonce à ce rabais de 3500 francs octroyé en avril dernier par l’ancien conseiller administratif Patrice Mugny: « Une démarche qui répond à la manière insultante dont a été traitée notre association. Contrairement à ce que vous avez indiqué, la manifestation ne présentait aucun caractère de propagande. (…) Nous souhaiterions savoir si toute organisation militant en  faveur de projets sociaux ou culturels en partenariat avec Israël serait soumise à un boycott de votre part.»

Sami Kanaan assume: «Même Patrice Mugny a reconnu que c’était une erreur. Le Victoria Hall ne peut accueillir ou octroyer un rabais à une organisation controversée comme le KKL. Cela dit je suis ouvert au dialogue avec Me Grumbach.»

Source: la Tribune de Genève

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents