Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un homme s'immole par le feu en plein centre de Tunis

Publié par wikistrike.com sur 12 Mars 2013, 13:02pm

Catégories : #Social - Société

Un homme s'enflamme en plein centre de Tunis 

 

media_xll_5638421.jpgUn jeune Tunisien était dans un état "critique" après s'être immolé par le feu sur l'avenue Habib Bourguiba dans le centre de Tunis. Un geste hautement symbolique, la révolution de 2011, la première du Printemps arabe, ayant été déclenchée par une immolation motivée par la misère.

"Voilà la jeunesse qui vend des cigarettes, voilà le chômage", a crié ce jeune homme, un vendeur de cigarettes à la sauvette, avant de s'immoler face au bâtiment du théâtre municipal, selon un témoin. "Dieu est le plus grand" a-t-il ensuite lancé. D'après la même source.

Des passants se sont précipités sur le jeune homme d'une vingtaine d'années pour éteindre le feu, mais sa peau était calcinée. Le porte-parole de la protection civile tunisienne a indiqué que la victime s'appelle Adel Khadri. Le jeune homme était conscient mais incapable de bouger lorsque les secours l'ont transféré à l'hôpital pour grands brûlés de Ben Arous, dans la banlieue de Tunis. "Son état est critique, il commence à ressentir les douleurs. On va l'anesthésier, seuls ses pieds sont indemnes", a indiqué une source hospitalière.

Cet acte de désespoir intervient le jour où le nouveau Premier ministre, l'islamiste Ali Larayedh, et son cabinet doivent obtenir la confiance des députés de l'Assemblée nationale constituante (ANC), alors que la Tunisie est dans une profonde impasse politique.

Plusieurs cas d'immolation par le feu ont eu lieu en Tunisie pendant et après la révolution de janvier 2011, qui avait été déclenchée le 17 décembre 2010 lorsque le jeune vendeur ambulant Mohamed Bouazizi, s'était immolé à Sidi-Bouzid (centre) excédé par le chômage et la misère.

Les difficultés économiques et sociales étaient à l'origine de ce soulèvement qui a fait chuter le régime de Zine El Abidine Ben Ali. Or deux ans plus tard, le chômage et la pauvreté continuent de miner la Tunisie et des violences, liées à ces difficultés, interviennent régulièrement.

Le pays est par ailleurs plongé dans une profonde impasse politique qui a été aggravée par l'assassinat de l'opposant Chokri Belaïd le 6 février, dont la mort a entraîné la chute du gouvernement dirigé par le parti islamiste Ennahda. Le nouveau Premier ministre, l'islamiste Ali Larayedh, et son cabinet doivent obtenir la confiance des députés de l'Assemblée nationale constituante mardi après-midi.

Source

Commenter cet article

Babinsky 13/03/2013 10:46


@ max : Ha bin j'aurais pas du faire confiance a ma mémoire sur ce coup ci ... :p

Max 12/03/2013 19:58


Une immolation (du latin immolare « offrir un sacrifice ») est un sacrifice généralement
religieux, ou holocauste. Par extension, « immolation » est devenu synonyme de « tuerie » ou
« massacre » de victimes sans défense.


Contrairement aux idées reçues, l'immolation peut avoir lieu par l'eau, le feu, la terre, le bois, le fer ou tout autre
moyen. Le moyen le plus fréquent étant le feu, on attribue injustement l'action d'immoler au feu, alors qu'il faut préciser le moyen utilisé (par exemple « immolé par
l'eau », « immolé par le feu »).


La tradition juive ordonnait au peuple d'immoler un agneau mâle par famille pour protéger de l'ange exterminateur lors de la nuit
pascale. Dans son sens absolu, l'expression « agneau immolé » se rapporte au Christ. Vere passum, immolatum in cruce pro homine (Ave Verum).


Chez les Gaulois, l'immolation est un rituel de suicide des guerriers sans espoir consistant à mettre le
feu à sa maison et se précipiter dans les flammes.

Babinsky 12/03/2013 19:52


Il est assez difficile de s'immoler par l'eau ...

Archives

Articles récents