Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un média officiel chinois agite la menace militaire contre les voisins

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 8 Novembre 2011, 13:44pm

Catégories : #Politique internationale

 

Un média officiel chinois agite la menace militaire contre les voisins



   

Le premier porte-avions chinois, fabriqué par les Soviétiques et acheté à l'Ukraine en 1998
Le premier porte-avions chinois, fabriqué par les Soviétiques et acheté à l'Ukraine en 1998, a été remis sur pied et a débuté ses premiers essais en mer dernièrement. (AFP/Getty Images)

Un média officiel chinois a publié un éditorial au ton menaçant le 25 octobre dernier, avisant les pays entretenant des disputes avec Pékin dans la mer de Chine occidentale de se préparer à une résolution militaire du conflit.

Le même jour, cependant, le ministère des Affaires étrangères chinois a annoncé qu'il allait «faire de son mieux pour résoudre de manière pacifique» les conflits dans la région. Ces déclarations contradictoires ont attiré l'attention.

Le Global Times, une filiale du Quotidien du peuple, a indiqué que sur la question des disputes à propos de la mer de Chine occidentale, la Chine ne pouvait tout simplement pas négocier et devait plutôt en «tuer un pour mettre en garde un millier» si nécessaire. Il a aussi averti les pays de se préparer à entendre le «son des coups de feu».

Ces derniers mois, des tensions ont surgi entre la Chine et le Vietnam au sujet de l'exploration pétrolière dans la région. Entre-temps, un conflit territorial au sujet d'un archipel et des coraux au large des côtes des Philippines, aussi connus sous le nom des «îles Spratly», ont tendu les relations entre Pékin et Manille.

Le 25 octobre, Voice of America, se référant à l'article dans le Global Times, a indiqué que la Chine, le Vietnam, les Philippines, Brunei, la Malaisie et Taiwan avaient tous revendiqué leur souveraineté sur une partie ou la totalité de la mer de Chine occidentale, une région soupçonnée de contenir de riches réserves d'hydrocarbures.

La Chine et le Vietnam ont signé un accord à la mi-octobre pour résoudre les disputes territoriales dans la région. Les deux parties se sont entendues pour trouver des solutions mutuellement acceptables.

Les Philippines et la Corée du Sud ont tous deux détenu des bateaux de pêche et des pêcheurs chinois, dont certains n'ont toujours pas été relâchés.

L'éditorial du Global Times affirme que le conflit dans la mer de Chine occidentale «consomme continuellement l'unité politique intérieure de la Chine» et qu'un conflit militaire maritime «n'est peut-être pas aussi terrible que certains l'ont prédit».

Lorsque Jiang Yu, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, s'est fait poser une question au sujet de l'éditorial du Global Times, il a insisté sur le fait que la menace d'utiliser la force représentait uniquement l'opinion du journal. M. Jiang a dit que la Chine était engagée dans un développement pacifique et qu'elle recherchait la coopération avec les pays voisins.

Source : la grande époque

 

Chinese State Media Threatens Military Action on South China Sea

 

China’s official media published a strongly worded article on Oct. 25, asking countries who have conflicts with China over the South China Sea region to get prepared for a military resolution.

On the same day, however, the Chinese Foreign Ministry announced that they will “do their best to peacefully solve,” the conflicts in the South China Sea. The contradictory statements drew attention.

The Global Times, operating under the People’s Daily, published an editorial on Oct. 25, saying that on the South China Sea disputes, China just cannot negotiate, but should “kill one to warn a hundred,” if necessary. It also warned those countries to be ready for “sounds of gun shots.”

In recent months, China and Vietnam have had conflicts over oil exploration in the South China Sea. Meanwhile, territorial conflict over a group of islets, islands, and reefs off the coast of Philippines, referred to as the Spratly Islands, has tensed up China’s relations with Philippines.

The Voice of America, on Oct. 25, referring to the article in the Global Times, said that China, Vietnam, Philippines, Brunei, Malaysia, and Taiwan have all claimed either part or whole sovereignty over the South China Sea – a region believed to have rich reserves of oil and gas.

China and Vietnam had signed a deal on resolving the territorial disputes in the South China Sea in mid-October. Both sides then agreed to seek out mutually acceptable solutions.

Philippines and South Korea have both detained Chinese fishing boats and fishermen, and some of them haven’t been released yet.

The editorial of Global Times says the conflict in South China Sea is “continuously consuming China’s domestic political unity,” and that maritime military conflict “may not be as terrible as some people have predicted.”

On the same day, the CCP officially denied that it had military intentions. A spokesman for China’s Foreign Ministry reaffirmed on Tuesday, Oct. 25, that their position is one of committing to a peaceful resolution for the conflict.

Related Articles

When the Foreign Ministry Spokesperson, Jiang Yu, was asked about the Global Times editorial, Jiang insisted the threat of military action only reflects the view of a newspaper. Jiang insists that China is committed to a peaceful development and cooperation with neighboring countries.

 

Source: the epoch times

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents