Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un mort à la centrale nucléaire de la Hague

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 1 Novembre 2011, 10:36am

Catégories : #Santé - psychologie

 

Un mort à la centrale nucléaire de la Hague

La--hague.jpg

Un patron sous-traitant de l'usine de retraitement de déchets nucléaires de La Hague (Manche) est décédé des circonstances inexpliquées, vendredi, alors qu'il travaillait dans un atelier de maintenance sur le site. | Philippe Desmazes

L’homme, âgé d’une cinquantaine d’années, a été retrouvé par les équipes de l’après-midi, inanimé, allongé sur le sol dans l’atelier de maintenance des emballages de transport, où il travaillait seul. Malgré les soins prodigués sur place, il est décédé «aux alentours de 14H35», selon la direction qui a fait part de sa «profonde tristesse».

Areva assure que l’atelier où il travaillait ne nécessitait pas de porter d’équipement spécifique. Le sous-traitant effectuait une opération classique de maintenance et la direction affirme que «les circonstances exactes du décès restent pour le moment inconnues».

Selon Daniel Checiak, élu CGT au CHSCT du site, qui s’est réuni en session extraordinaire vendredi après-midi, «l’homme serait décédé d’une asphyxie après avoir inhalé de l’hélium dans son masque respiratoire». Une thèse surprenante car une opération particulière est nécessaire pour brancher l’embout du masque respiratoire sur la vanne d’hélium. Néanmoins, le responsable syndical admet que les «causes exactes de sa mort restent confuses». La victime était en effet considérée comme un «expert» au niveau national en matière d’étanchéité, et notamment de gaz. Ancien salarié de l’usine de La Hague, il avait monté sa propre société, AIT (Assistance inspection technique), dans les années 1990 et s’était spécialisé dans l’étanchéité.

Comme pour tout accident de ce type, gendarmes et parquet se sont rendus sur les lieux, dont l’accès a été bouclé, a souligné Daniel Checiak. Les salariés du site seraient profondément marqué par le décès de cet homme, connu et apprécié depuis longtemps dans l’usine. La direction a annoncé qu’une cellule de soutien psychologique va être mise en place pour ses collègues.

 

Source: L'éveil2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents