Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un parasite contrôle le cerveau d’une araignée pour lui construire son futur foyer, métaphore des élites européennes sur les peuples.

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 14 Octobre 2011, 14:01pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

 

Un parasite contrôle le cerveau d’une araignée pour lui construire son futur foyer, métaphore des élites européennes sur les peuples.


 araigne-parasite_thumb.jpg

 

L’araignée engendre la peur chez beaucoup d’entre nous, mais le vrai, angoissant, pouvoir de persuasion appartient à une guêpe parasite, qui peut manipuler l’esprit des araignées pour la construction de toiles inhabituelles, selon une récente étude.

Image d’entête : la larve parasite de Zatypota percontatoria, accrochée fermement à “l’abdomen” de l’araignée  Neottiura bimaculata.

Dans la fiction, Dracula et ses congénères peuvent envouter leurs victimes avant de sucer leur fluide vital. Cette guêpe, Zatypota percontatoria (de la superfamille des Ichneumonoidea), fait quelque chose de semblable sur des araignées dans la vie réelle.

Stano Pekar, un professeur à l’Institut de botanique et de zoologie à l’Université Masaryk, a décrit cette découverte : “avant la pupaison (émergence de l’imago ou stade final de la larve), le parasitoïde pousse son hôte l’araignée, à construire une toile protectrice. La particularité de cette toile est qu’elle est fabriquée habituellement par l’araignée, avant l’hivernage, alors que le parasitoïde pousse l’araignée à la construire en été. "

Que sont ces organismes vivants, chez les insectes, les animaux (et qui sait, peut-être dans votre tête), qui contrôlent leur hôte pour les pousser à effectuer des actions vitales pour la survie du parasite ? J’ai décrit quelques exemples chez les insectes comme : le secret des chenilles “reprogrammées” et liquéfiées par un virus ; la coccinelle transformée en garde du corps zombi, par une guêpe ; la mouche qui contrôle les fourmis avant de les décapiter ; le parasite à l’araignée : “je contrôlerais le sexe de ta progéniture” ; le champignon cordyceps émerge du cerveau des insectes et chez les animaux : un parasite qui contrôle l’esprit des poissons après avoir castré des escargots ;attraction sexuelle : des parasites contrôlent le cerveau des rats, afin d’être mangés par les chats pour n’en citer que quelques-uns… 
 

Ci-dessous, l’image A présente la toile d’une araignée parasitée par une guêpe, tandis que B est une toile normale de cette même espèce d’araignée,  Neottiura bimaculata. Une structure en coupole renferme une guêpe avec les vestiges de l’hôte (C) et une araignée sans parasite en hivernage (D) La larve de guêpe est au milieu (A, C) Échelles:… 5 mm / Stanislav Korenko et Stano Pekar.


 toile-normal-parasit-Neottiura-bimaculata_thumb.jpg

 

La toile est également faite sur mesure, pour loger et protéger la chrysalide de la guêpe.  L’araignée transformer en zombi, tisse une structure en forme de dôme pour offrir le gîte et, plus tard, le couvert à la larve.

Ci-dessous : la structure en forme de coupole ou loge le parasite.


 cupola-parasite_thumb.jpg

 

Pekar et le coauteur de l’étude, Stanislav Korenko, ne savent pas exactement comment la guêpe immature manipule les araignées.

“Comment la larve contrôle le comportement, est un vrai mystère", a déclaré Pekar. “Beaucoup de gens aimeraient le savoir, alors qu’un mécanisme similaire pourrait également s’appliquer aux parasites qui contrôlent le comportement des humains."

Vous pouvez être une victime de parasites sans le savoir, puisque des études suggèrent que certains d’entre eux peuvent contrôler l’esprit humain (un lien entre la toxoplasmose et les humains, mis en évidence par la recherche sur des parasites qui contrôlent le cerveau des rats, afin d’être mangés par les chats et d’autre. Ils peuvent également envahir et contrôler l’intestin ainsi que d’autres parties du corps et pas nécessairement pour nous faire du mal.

Pekar a déclaré que le contrôle peut se produire de deux manières : “soit par neuromodulateurs ou via le  système endocrinien." Donc, par la manipulation des nerfs ou des glandes qui sécrètent des hormones, les parasites amènent les autres à faire ce qu’ils veulent. Même si cela n’est parfois pas suffisant.

La fin de cette cohabitation est malheureuse, vous vous en doutez, pour l’araignée… Une fois la construction de la toile bizarre terminée, le sort de l’araignée est littéralement et physiquement scellé. Selon Pekar : “une fois que l’araignée a terminé la structure, la larve tue l’araignée, il l’a consomme et construit un cocon de chrysalide à l’intérieur de la structure."

La larve finit par se délecter de l’araignée.


 araigne-parasite2_thumb.jpg

 

Grâce à la science vous pourriez désormais avoir une nouvelle excuse : “C’est pas moi ! C’est mon parasite”… Je me disais aussi : “ce n’est pas possible, l’homme ne peut pas être assez bête pour détruire son propre habitat…”

 

A bon entendeur !

 

Source :

http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0024628

 

Archives

Articles récents