Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un radar au laser détecteur d'alcool mis au point en Russie

Publié par wikistrike.com sur 17 Avril 2012, 12:49pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Un radar au laser détecteur d'alcool mis au point en Russie

 

radar.jpgL'appareil permettrait de mesurer à distance la présence de vapeurs d'alcool dans l'habitacle d'une voiture roulant jusqu'à 120 km/h. La police russe pourrait en être équipée en 2012.

Les Russes ont peut-être mis au point une arme redoutable pour lutter contre l'alcoolémie au volant. Des ingénieurs de la société Laser Systems ont en effet présenté mardi au salon Interpolitex de Moscou (exposition internationale de moyens de sécurité et d'équipement policier) un radar laser qui permettrait de détecter la présence de vapeurs d'alcool dans l'habitacle d'une voiture en mouvement. La société Laser Systems s'est toutefois montrée peu diserte sur le fonctionnement précis de l'appareil ou sur sa sensibilité.

Sergueï Laptev, porte-parole des concepteurs, a simplement déclaré que l'«Alcolaser pouvait détecter les vapeurs d'alcool émises par un buveur dans sa voiture au delà d'un seuil de consommation d'un petit verre de vodka et jusqu'à une vitesse de 120 km/h. Le laser utilisé ne serait dangereux «ni pour les yeux du conducteur, ni pour l'organisme humain en général», a-t-il précisé. Selon lui, il faudra encore un an d'essais avant que l'appareil ne soit parfaitement fonctionnel.

 

Tolérance zéro pour les Russes au volant

 

Si les lasers permettent effectivement de déterminer la présence de certaines molécules dans l'air, il faut pour cela que la lumière laser émise (souvent invisible) soit analysée par un capteur, situé le plus souvent à côté de l'émetteur. Deux scénarios sont possibles : soit la lumière est réfléchie (par un mur, un miroir ou tout objet opaque au laser) ou bien elle est captée par l'air et réémise vers la source. La société Laser systems ne précise pas quel procédé elle a choisi. Chacun d'entre eux pose diffrérents problèmes techniques qui ont une incidence sur la fiabilité ou les conditions d'utilisation de l'appareil. En l'absence de détails, il reste donc difficile de juger de la crédibilité ou de la fiabilité de cette «innovation». Seule certitude, cet appareil ne permettra pas de déterminer directement l'alcoolémie du conducteur.

L'appareil avait déjà été dévoilé en 2009 à Hambourg et présenté la même année en Chine, sans que son principe de fonctionnement ne soit présenté plus en détails. L'entreprise pense fournir des premiers appareils à la police russe en 2012. Le ministre de l'intérieur Sergueï Gerasimov a confirmé être très intéressé. Depuis août, les conducteurs russes n'ont pas le droit d'avoir la moindre trace d'alcool dans le sang. Une politique très répressive qui vise à limiter le nombre de tués sur les routes et à combattre l'alcoolisme par la même occasion. Deux combats inspirés par une démographie en berne qui pourrait bien vite poser de gros problèmes structurels dans le pays.

 

Source: Le Figaro

Commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog