Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un rapport accuse le renseignement intérieur d’entraver la justice

Publié par wikistrike.com sur 5 Avril 2013, 06:26am

Catégories : #Politique intérieure

Un rapport accuse le renseignement intérieur d’entraver la justice


 

 

dcri.jpgUn rapport que La Croix a pu consulter dénonce des dysfonctionnements de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Rédigé par des officiers du renseignement intérieur, il a été remis confidentiellement aux députés du groupe de travail parlementaire sur l’exil fiscal constitué en janvier 2013.

C’est un document d’une sévérité inédite rédigé par un collectif d’officiers de la DCRI, ce « FBI à la française » issu, en 2008, de la fusion entre la Direction de la surveillance du territoire (DST) et les Renseignements généraux (RG) voulue par Nicolas Sarkozy. Rédigé sur 14 pages en style parfois télégraphique, ce véritable audit du service de renseignement, mais aussi de nombreuses autres directions de la police compétentes en matière de délinquance financière, a été remis le 16 février dernier aux parlementaires du groupe de travail sur les exilés fiscaux dirigé par le député socialiste Yann Galut.

banque suisse UBS

Cette note très précise, que La Croix a pu consulter, encourage les élus à interroger, si possible dans le cadre d’une commission d’enquête parlementaire, les anciens et actuels patrons ou responsables de la DCRI (dont Bernard Squarcini, Gilles Gray, Éric Bellemin-Comte…), notamment celles et ceux qui étaient et sont encore chargés du renseignement économique et financier, ainsi que ses chefs du « département sécurité » ou du « groupe action » de la sous-direction chargée du renseignement économique. 

Car les auteurs de la note se livrent à un véritable réquisitoire, révélant d’une part la surveillance étroite opérée par le renseignement intérieur sur l’organisation de la fraude fiscale internationale, notamment celle qui fut organisée en France par la banque suisse UBS, et dénonçant d’autre part la non-transmission à la justice des informations considérables recueillies lors de cette surveillance.

« Pourquoi, après avoir découvert cette infraction pénale (NDLR: celle commise par UBS), la sous-direction K(renseignement économique et financier) de la DCRI ne l’a-t-elle pas dénoncée au procureur de la République (…)? Pourquoi la sous-direction K a-t-elle axé son travail de surveillance sur les cadres de l’UBS qui dénonçaient le système de fraude plutôt que sur ceux (qui étaient) à l’origine du système? », peut-on lire dans ce document confidentiel.

service interministériel d’intelligence économique

Plus grave encore, les rédacteurs de la note pointent du doigt « les services extérieurs à la DCRI qui ont travaillé sur le dossier Tracfin (1) » concernant l’organisation de l’évasion fiscale massive de la France vers la Suisse, notamment le service interministériel d’intelligence économique. Selon l’un de ces officiers, « la presque totalité des cadres de la DCRI et de ces autres services de police ou de renseignement, toujours en responsabilité, sont ceux qui ont servi avec zèle le président de la République précédent ».

Résultat, selon eux, « le faible nombre de dénonciations qui émanent des services de renseignement spécialisés dans le domaine économique et financier, notamment ceux de la DCRI, nous incite à réfléchir sur la mission de ces services dont l’inefficacité pénale est injustifiable ». Dès lors, le verdict de ces professionnels est radical« Ces services se nourrissent des délits qu’ils ne souhaitent pas voir apparaître ou révéler à l’autorité judiciaire pour ne pas amoindrir leur influence, quand le besoin s’en fait sentir. »

une entrave majeure à la justice

Enfin, la note des officiers du renseignement intérieur remise aux élus affirme que le fonctionnement actuel de leur service représente une entrave majeure à la justice. « Il conviendrait de ne plus abusivement protéger le recueil de renseignements économiques et financiers par le “secret défense”, car ce type de renseignements ne menace pas la défense ou la sécurité nationale », écrivent-ils.

Avant de conclure« Généraliser la classification des activités et des informations recueillies par la DCRI empêche la justice d’avoir à connaître des informations dont elle a rapidement besoin pour ses enquêtes. »

Source: La croix

Commenter cet article

Ravaillac 09/04/2013 14:33

@Tipol +1000 En total accord avec vous. Jean Yves également. L'indépendance de la justice ils l'entendent effectivement sans plus aucun lien avec le peuple souverain et totalement entre leurs mains
puantes. Ainsi, il est évidant que pour eux la justice fonctionnera mieux comme cette mafia le veut. C'est le retour de la dictature, le retour vers la tripartite royaliste. La mafia mondialiste
dont le parlement européen en est bourré est en train de réussir à voler le pouvoir du peuple souverain via leurs directives crapuleuses (80% des lois votées au Parlement français ne sont que de
soumissions dites acceptation sans discution possible des directives imposées de cette europe mafieuse). Ils ont pris notre économie, notre monnaie, notre épargne, notre armée (avec cet OTAN de
criminels) et voici qu'ils veulent maintenant le pouvoir judiciaire. Il faut vraiment se préparer à éradiquer ces ennemis qui nous font la guerre sans l'avoir déclaré. Nous voyons aussi chaque jour
leurs larbins qui vont de la Présidence de la République jusqu'à ceux du parlement européen qui est répartit dans deux pays royalistes au service de la couronne d'angleterre. Tout cela pour servir
les intérêts des apatrides qui ont déjà fait mains rases sur les USA depuis la guerre de cessession. Ce sont les mêmes, l'histoire, les écrits le confirme car les familles sont les même, le schéma
est le même. Nous sommes en guerre par l'intérieure. Une guerre non conventionnelle qui, comme le cancer, consiste à détruire par l'intérieur et non par intrusion des frontières avec des gens en
armes. En effet, cela mobiliserait la population devant des envahisseurs trop visibles. Cette guerre et tous ces larbins avec tous leurs services de corrompus sont là, tels des virus afin de
disloquer notre nation, notre souveraineté, notre économie, afin de voler nos terres, nos services publics, nos transport, nos routes, notre énergie, notre téléphonie, nos brevets, nos frontières,
notre argent, notre système sociale, notre culture de peuple car nous sommes bien un peuple et non une population comme le sont les USA et les juifs entres autres … OYEZ OYEZ !!!!

Jean Yves 05/04/2013 11:23


Les renseignements généraux au sens large ont toujours été au service du politique quel qu'il soit, pas au service de la justice. Avec ce qu'on entend aujourd'hui de Taubira et des autres, il y
en a qui doivent drôlement se marrer. Les moutons faites vous endormir tranquillement!

Tipol 05/04/2013 09:39


Je reste plus que circonspect, accusatif, non sur les faits, l'état de la chose, le rapport, mais sur les objectifs médiatiques mondialistes cachés derrière tout ça.
En effet, ils nous vendent l'indépendance de la justice comme une règle de biens. Rien que ça, c'est douteux ! Ces être maléfiques ne connaissent aucune règle de biens.
Car serait bien le seul point d'entente commune entre les escrocs pervers mondialistes, et le peuple ? NON !
C'est une tromperie. Toutes les indépendances sont des tromperies, des manipulations du peuple pour lui voler son droit, ses biens communs.
La réalité est toute autre. Les mondialistes nous vendent toutes les indépendances, parce que c'est toutes des indépendances du peuple qu'ils rattache à leur pouvoir, et le peuple n'a plus rien a
dire.
Nos jeunes lycéens, et nos jeunes étudiants trouvent déjà tout ça normal, une bonne chose, comme les chiens attachés, et les cochons d'élevages se trouvent une bonne vie !
-
Le peuple se fait voler, pas à pas, toutes ses mains mises sur toutes ses institutions.
L'indépendance de la justice, c'est pour mieux la rendre dépendante des institutions mondialistes, et plus du peuple.
La justice appartient au peuple, pas aux mondialistes, elle n'a pas a être "indépendante".
Qu'ils nous rendent plustôt l'indépendance de la France, et notre Constitution.
Les traîtres sont puissants, organisés, intelligents, mais vicieux, voués au mal, soumis aux inhumanités.

Archives

Articles récents