Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un réseau électrique bactérien de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres par mètre carré

Publié par wikistrike.com sur 22 Novembre 2012, 17:10pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

 

Un réseau électrique bactérien


filaments_1112_med.jpgDes filaments formés de bactéries présentes dans les sédiments marins transportent des électrons sur une distance d'un centimètre.

Par Sean Bailly

Dans la baie d’Aarhus au Danemark, l’élément clef concernant des réactions chimiques  énigmatiques vient d’être découvert. En effet, à un centimètre de profondeur dans les sédiments marins, on observait l’oxydation de sulfures alors que ce milieu est dépourvu d’oxygène. Comment ces réactions, qui nécessitent un échange d’électrons, se produisent-elles ? Christian Pfeffer, du Centre de géomicrobiologie à Aarhus, et ses collègues danois et américains ont découvert qu’un courant électrique circule entre les sulfures contenus dans les sédiments et la surface de ces derniers, où l’oxygène de l'eau de mer est présent. Plus étonnant, le transfert des électrons est assuré par des bactéries qui forment des filaments sur près d’un centimètre de long.

Les bactéries, de la famille des Desulfobulbacea,tirent leur énergie de réactions d’oxydation des sulfures en transportant les électrons. Chaque filament bactérien, dont l'épaisseur varie de 400 et 700 nanomètres, comporte une quinzaine de stries qui guident les électrons sur toute la longueur, le tout étant recouvert d’une membrane qui isole ces conducteurs de l’extérieur.

Le réseau électrique constitué par ces micro-organismes est très dense et atteint une longueur cumulée de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres par mètre carré de fond marin. Reste à comprendre comment ces micro-câbles bactériens fonctionnent, et quel est leur rôle dans l'environnement marin.

 

Source: Pour le science

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents