Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un virus mortel disparaît d'un laboratoire américain

Publié par wikistrike.com sur 26 Mars 2013, 15:32pm

Catégories : #Santé - psychologie

 

 

Une fiole contenant le virus mortel Guanarito disparaît d'un laboratoire américain

 

r-CONTAGION-large570.jpg

 

SANTÉ – Surtout ne paniquez pas. Ce n'est pas pour vous inquiéter mais une fiole contenant le virus Guanarito, capable d’engendrer une grave fièvre hémorragique, a disparu d’un laboratoire hautement sécurisé du Texas, aux États-Unis.

Dans un communiqué diffusé le 23 mars, le président de l’école médicale de l’Université du Texas, David Callender, a expliqué que l’équivalent de "moins du quart d’une petite cuillère" de ce virus était introuvable dans le congélateur pourtant fermé à clé qui se trouve dans les locaux sécurisés du Galveston National Laboratory. Une disparition mise au jour grâce à une inspection qui s’est déroulée le 20 et 21 mars.

"Le système de sécurité des locaux n’a pas été forcé et il n’y a pour le moment aucun signe de méfait", a ajouté Callender. "Il est fort possible, mais cela reste à confirmer, que la fiole ait été détruite au cours d’une procédure classique de stérilisation".

Le directeur scientifique du laboratoire, Scott Weaver, a quant à lui affirmé au journal The Houston Chronicle, que le contenant pourrait s’être collé à un gant puis s’être brisé au sol avant d’être détruit grâce à la procédure de nettoyage et de décontamination classique du laboratoire.

Un micro-organisme sous très haute surveillance

La fiole, qui renfermait ce que l’on appelle couramment la fièvre hémorragique du Venezuela, était contenue dans un laboratoire P4. Une classification réservée aux locaux susceptibles d'abriter des micro-organismes très pathogènes et très dangereux (taux de mortalité très élevé en cas d'infection, absence de vaccin protecteur, etc.).

D’après le site internet Raw Story, ce virus pourrait être transformé en arme biologique s’il venait à être utilisé avec un aérosol. Sachant que le taux de mortalité de ce micro-organisme est de 33% pour un adulte, on comprend aisément les mesures de sécurité prisent pour protéger ces locaux du Texas.

Une fois contaminé par le virus, l'être humain développe plusieurs des symptômes typiques d'une fièvre hémorragique: fièvre élevée, épuisement et hémorragies au niveau des muqueuses (bouche, yeux, nez, anus).

Cependant, d’après le Center for Disease Control and Prevention ("Centre pour le contrôle et la prévention des maladies", en français), le virus Guanarito se transmet rarement d’une personne à l’autre. De plus, les êtres humains contractent généralement le virus au contact de sécrétions de rongeurs infectés uniquement originaires du Venezuela.

La disparition de cette fiole ne devrait donc pas poser de problème majeur de santé aux États-Unis ni chez nous.

Source: Huffpost

Commenter cet article

lasorciererouge 27/03/2013 08:54


....disparu ou vendu ???  

meduze 27/03/2013 08:04


Maintenant je sais où travaille le vrai Homer SIMPSON...

Jean Yves 27/03/2013 00:13


Le sida est sorti d'un laboratoire et même de deux en Afrique. Ces labos ont été créés par des services de l'armée avec l'aide et la complicité d'éminents professeurs de médecine très connus et
des financements d'entreprises d'état. Les fièvres ébola sont sorties des mêmes endroits. Les labos sont très surveillés en europe, alors que sur le continent africain il n'y a aucun
contrôle. Curieux que certains journaleux d'investigation spécialistes de l'Afrique n'ont jamais mis leur nez dans ces affaires. Pourtant, avec les dates de construction des certains
établissements, le rapprochement est facile à faire. Les grands singes ont servi de cobayes. Oui il y a un danger à disposer dans les labos de virus dangereux. Si vous les tester sur des animaux
même en cage, tout peut arriver.

JASTREBIEC 26/03/2013 18:54


 A part cet abruti de COLIN  POWELL...J'ai du mal  à imaginer que quelqu'un de sensé   vole ça. Je me souviens qu'il aimait bien jouer avec ce genre de fiole !

Arlette 26/03/2013 18:42


Le Télégramme.com - 26 Mars 2013 - MONDE - Etats-Unis - Un virus mortel disparaît d’un
Laboratoire.   


Une fiole contenant le virus Guanarito, extrêmement dangereux, a disparu d’un laboratoire sécurisé de l’Université du Texas. Les Autorités ne se l’expliquent pas mais veulent croire qu’un risque d’épidémie est limité, indiquaient hier les médias américains.


 Il s’agit de "moins d’un quart de petite cuillère" d’une solution contenant le virus Guanarito,
celui de la fièvre hémorragique du Venezuela. Celle-ci, cousine de la fièvre Ebola et contre laquelle il n’existe pas de vaccin, est mortelle dans un cas sur trois à cinq, selon les sources. Elle
ne se transmet toutefois que rarement entre humains, mais plutôt en cas de contact avec des sécrétions de rongeurs infectés. Pas de panique, donc, mais des questions : comment ce produit,
conservé dans un congélateur fermé à clé au cœur d’un laboratoire classé P4, parmi les plus sécurisés, a-t-il pu disparaître ? Selon la direction du laboratoire, "il n’y a aucun signe de méfait"
et, notamment, le système de sécurité des locaux n’a pas été forcé. D’où une thèse, plus rassurante que celle d’un vol : la fiole se serait collée à un gant puis brisée au sol. Le virus aurait
ensuite été éliminé par les procédures habituelles de nettoyage. Enfin, tout le monde l’espère. En Septembre 2012, c'est dans le parc de Yosémite, en Californie,
que quelque 10.000 touristes, dont 53 familles françaises, avaient été en contact avec un virus
extrêmement dangereux. Sans que cela ne découle sur une hécatombe.   B.B.

Arlette 26/03/2013 18:23


Virus Guanarito - Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.      



Le virus Guanarito est un virus de la famille des Arenavirus qui se transmet par l'urine et la salive et provoque malaise, fièvre, convulsions, faiblesse musculaire, vomissements, diarrhée,
toux, douleurs abdominales et hémorragie.



Ce virus, qui incube pendant une à deux semaines est mortel dans 30 % des cas.


Arlette 26/03/2013 17:45


Virus fièvre hémorragique : il y a l'EBOLA, connu en Afrique Noire - et la Fièvre de Marburg/Allemagne, similaire - Contagiosité - et des morts
dans la décade. (Ils minimisent - on peut déjà avoir des craintes) ! ça ce serait un article (de plus) pour la Journaliste Autrichienne Jane BURGERMEISTER !

zara 26/03/2013 17:33


Mince, des armes de destruction massives !!!


il faut intervenir, c'est dangereux !. c'est peux être des fanatiques capitaliste ?


que peut on faire quand un pays au bord de la ruine et de la rébellion commence à ne plus être en mesure de protéger ces armes de destruction massive ?


il faut le mettre sous tutelle et envoyer des experts vérifier l'état et le respect des normes de sécurité.


que fait l'ONU ?


 

Jean Yves 26/03/2013 17:09


A jouer avec le feu on finit par se brûler. Continuons,  continuons, plus il y a de cons dans les labos plus on se dirige vers la fin! Ce qu'ils oublient ces tarés, c'est qu'ils seront eux
aussi cons et cernés!

Archives

Articles récents