Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une application pour identifier les gens dans la rue

Publié par wikistrike.com sur 20 Janvier 2014, 13:02pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

 

Une application pour identifier les gens dans la rue

 

 

i_nametag.jpgComme toujours, si on veut faire oublier un danger, on invoque la sécurité ou la lutte contre les criminels. Cette nouvelle invention, le Name Tag, est peut-être l’une des plus potentiellement dangereuses qui soit, mais qui va fatalement rentrer dans notre vie via les réseaux sociaux, avant d’être un instrument de surveillance car, pour notre protection, il sera bientôt indispensable de pouvoir vérifier qui est qui, chacun d’entre nous étant potentiellement un pervers pédophile, un tueur maniaque en cavale ou un dangereux terroriste attendant son heure pour aller rejoindre ses vierges.

RI

————————————

Une application mobile insolite devrait faire son apparition prochainement et elle risque de soulever pas mal de questions : il s’agit d’une application qui permettra d’identifier à leur insu des gens dans la rue.

C’est l’application à la fois la plus utile et la plus effrayante à laquelle on puisse rêver. Une application qui permet de reconnaître et d’identifier automatiquement les personnes que l’on rencontre. Cela s’appelle NameTag et ça a été mis au point par une start up californienne du nom de FacialNetwork.

Imaginez… Si vous êtes du genre peu physionomiste et que vous avez un trou de mémoire en rencontrant quelqu’un : hop, il suffit de prendre en photo la personne pour savoir immédiatement de qui il s’agit. Ce sera encore plus discret si l’application est intégrée aux Google Glass, comme le souhaite la société FacialNetwork. Mais, à l’inverse, si l’on est soi-même surpris dans la rue au mépris de notre anonymat cela semble évidemment détestable.

Pour identifier les criminels

L’application fait simplement appel à la reconnaissance de visage, qui est une technologie parfaitement au point, couplée à une base de données constituée à partir des réseaux sociaux. Il suffit de comparer la photo prise avec tout ce qui traine sur Facebook, Instagram, etc.

En fait, FacialNetwork explique que c’est surtout pour identifier les prédateurs sexuels, notamment sur les sites de rencontre. Pour cela l’application interroge la base de données américaine des personnes condamnées.

Cette appli, NameTag, devrait être disponible prochainement pour les smartphones iOS et Android. Mais surtout à une version pour les lunettes connectées de Google que travaille FacialNetwork.

Sauf que… problème : Google a toujours dit qu’il n’était pas question de laisser passer ce genre de programme sur ses lunettes tant qu’il n’y aurait pas de garantie suffisante en matière de vie privée.

De son côté, FacialNetwork explique que si l’on ne veut pas être reconnu il suffit d’aller se désinscrire. Sauf qu’on ne trouve aucun lien pour cela sur le site.

Ce n’est pas la première appli de ce genre. Déjà, en décembre, une autre application du nom de FaceRec, de la société Lambda Labs, destinée aux Google Glass avait été retoquée par Google.

Bref, ce genre de système finira forcément par arriver même si c’est sous la forme d’applications non-officielles.

Que nous restera-t-il comme option pour préserver notre anonymat à part se promener avec un masque sur le visage ?

Voilà du grain à moudre pour les juristes et les pouvoirs publics .

Jérôme Colombain

http://www.franceinfo.fr/high-tech/nouveau-monde/une-application-qui-vous-reconnait-dans-la-rue-1283069-2014-01-16

Commenter cet article

meduze 21/01/2014 15:13


Finalement tout se reboucle.


L'interdiction de la burka en France, c'était aussi dans le plan...


Et puis toujours la bonne excuse qui ressort : on commence par les prédateurs sexuels, puis on élargi à tous les délits et crimes et on fini avec tous ceux qui reste...

reficul 21/01/2014 12:15


je tient a réagir face aux débile qui n'ont rien a cacher ou plutot aux débile qui croit que ils ont rien a cacher alors que ils cachent quelque chose sans meme le savoir


premierement les juif pendant la seconde guerre mondiale n'avait rien a se reprocher et pourtant l'histoire a prouvé que ils avait quelque chose a craindre


deuxiemement la présenption d'inocence est un principe de la démocratie


troisiemement le but du terorisme et de nour faire peut ça veut dirent que si il y a des caméra partout le terorisme a gagné et la démocratie a perdu


quatriemement si les gens prenait consience du nombre de caméra qui les surveille (comme celle de la web cam) il areterait de faire l'amour donc si on suis la logique de ce qui n'ont rien a
cacher perssone ne devrait naitre. si vous regretez vraiment de naitre comme vous le prouvez en soutenant les caméra au pire suicidez vous ça nous ferat des vacances.


cinquiemement beaucoup de perssone metent des rideaux ce n'est pas pour autant que ils veulent tuer leur femme


et pour finir meme si notre gouvernement était parfait ont sait tous que un gouvernement ne peut pas tenir mille ans donc ça veut dirent que vous n'avez rien a cachez aujourd'hui mais que vous
vous rendrez conte plus tard que vous aviez un truc a cachez sans vous en rendre conte


en conclusion tous ce qui n'ont rien a cacher devrait aller faire un tour en corée du nord et quand il reviendront (si il ne se font pas executé) ils seront les premier a vouloir detruire toutes
les caméra virer tous ce qui regardent ces caméra et interdirent la surveilance du net.


mais ce qui sont pour les caméra ne sont pas les pires les pires c'est ce qui sont pour la puce rfid qui leur permetrait de retrouver au moins la main coupée des enfant kidnapée plutot que de
perdre le corp en entier.


 

tobor 20/01/2014 20:15


Le succès de facebouq est la jauge d'un désastre culturel moderne.
S'indigner des dérives occasionnées par fb n'est qu'amplâtre sur jambe-de-bois!


Les "vrais dangereux" du point-de-vue de cette dystopie, sont les non-pervers, pas les pervers:
Les non-pervers risquent de découvrir et dévoiler des ordures, or pour l'image publique, les ordures et pervers se montrent des plus respectables, ils/elles sont donc obligés de se montrer
scandalisés et éventuellement, de mettre en oeuvre la diabolisation et la sanction sur leurs propres travers (qu'ils entendent bien conserver) en cas de scandale! Ces scandales sont à la source
découverts et "rendus publiques" par des gens éthiques, d'où la menace pour le système!
Les gens qui n'ont rien à se reprocher risquent d'avoir le plus à craindre!

bouc de face 20/01/2014 18:49


eh oui voila ce que c'est d'etaler sa vie sur les reseaux sociaux ,l'etape prochaine sera que si on ne trouve aucune info avec votre tronche ,vous serez aussi un potentiel terroriste qui se cache
derriere l'anonymat...le cercle vicieux


combien de vicieux curieux auront le pif et leurs smartphones a 500€ brisés ? j'attend de voir ça!!!

du con la joie 20/01/2014 17:53


moi si j'en vois un qui tend son truc vers moi, je lui éclate la gueule et son portable 

big brother 20/01/2014 17:15


Encore une fois tous les gros blaireux scotchés aux reseaux sociaux ont construit eux meme la prison dictatoriale qui va les enchainer... Bande de grosses sous m*rdes decerebrees... A cause de
vous, big brother va arriver tres vite. Allez griller en enfer.

Wolf 20/01/2014 15:07


Ben si tu vois quelqu'un brandir un smartphone en face de ta trogne, tu lui mets une bonne droite, what else ?

Archives

Articles récents