Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une Australienne parle anglais avec un accent français après un accident

Publié par wikistrike.com sur 17 Juin 2013, 15:13pm

Catégories : #Insolite - étrange et bêtise humaine

 

Une Australienne parle anglais avec un accent français après un accident

 

 

2904167_leanne-rowe_640x280.jpgLeanne Rowe n'aime pas parler anglais avec un accent français. «Cela me met en colère car je suis Australienne. Je ne suis pas Française !» a-t-elle confié à l'Australian Broadcasting Corporation. Cette ancienne conductrice de bus a développé le «syndrome de l'accent étranger» à la suite d'un accident de voiture il y a huit ans. 

L'habitante de l'île de Tasmanie en est ressortie avec la mâchoire brisée. Et au terme de sa convalescence, la voilà qui parlait avec un accent français prononcé.

Le docteur de la famille, Robert Newton, n'en a pas cru ses oreilles. «Elle avait un accent australien normal» avant l'accident, a raconté le médecin à la télévision australienne. «Elle a étudié le français à l'école mais elle n'est jamais allée en  et n'a pas d'amis français», a-t-il poursuivi. Selon lui, Leanne Rowe est le deuxième cas connu de syndrome de l'accent étranger en Australie.

Anxieuse et dépressive


Elle en tire un complexe et affirme vivre recluse. Anxieuse et dépressive, elle laisse sa sœur parler pour elle en public. «Je préfère la nuit parce que c'est très paisible, il n'y a pas beaucoup de gens», explique-t-elle. Leanne Rowe se bat également pour obtenir un diagnostic officiel de sa «maladie».

Défini en 1907 pour la première fois, le syndrome de l'accent étranger a été diagnostiqué 62 fois depuis les années 1940. L'un des premiers cas décrits concerne une Norvégienne. Pendant la seconde guerre mondiale, cette jeune femme s'est mise à parler avec un accent allemand après avoir été touché par un éclat d'obus. Ses compatriotes l'avaient alors prise pour une espionne !

Une question de perception

Cette pathologie peut survenir après une attaque cérébrale, un traumatisme crânien ou une opération chirurgicale. Elle est causée par une lésion des aires du cerveau productrices d’un discours «normal». Le patient présente alors des altérations de la prosodie du langage (c’est-à-dire de son rythme et de sa mélodie). Ces anomalies sont perçues par l’auditeur comme un accent étranger.

C'est d'ailleurs ce qu'a affirmé Karen Croot, chercheuse de Sydney, à propos de Leanne Rowe. «En fait, elle ne parle pas avec un accent français, mais ce que l'auditeur perçoit quand il l'écoute», a-t-elle souligné.

En 2010, une Néo-zélandaise souffrant de sclérose en plaques s'est mise à parler anglais avec un accent tantôt du nord de Londres, tantôt gallois et tantôt écossais. Une radio avait révélé des lésions sur la partie du cerveau qui contrôle le langage. La même année, une Britannique de 35 ans du sud-ouest de l'Angleterre avait déclaré s'exprimer avec un accent chinois après une de migraine.

VIDEO. «Cela me met en colère car je suis Australienne» (en anglais)

LeParisien.fr

Commenter cet article

Laurent Franssen 18/06/2013 17:16


Ca n'as pas l'air trop marqué comme accent,
ils devraient écouter certains français.

le rageu par exemple.

yop 17/06/2013 19:05


on a au moins un point en commun avec l’Autralie, c'est la qualité de l’information qui nous est servie par nos médiamerdes respectifs

Bernard 17/06/2013 17:39


En France les smicards qui ont appris l'anglais parlent comme cette dame. Berk.

Archives

Articles récents