Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une bombe de 1.000 milliards d’euros pour les contribuables européens

Publié par wikistrike.com sur 18 Juin 2013, 06:36am

Catégories : #Economie

 

 

 

Une bombe de 1.000 milliards d’euros pour les contribuables européens


 

 

bombe-toner.jpgEclipsée par la crise des dettes souveraines et par la récession des économies réelles, la crise des « subprimes » n’est pas une affaire classée. Détonateur de la bombe financière européenne, elle laisse une facture que les banques et les Etats européens ne sont pas près de régler. Pour se sauver, de grands établissements de crédit, paralysés par les créances douteuses et les actifs illiquides accumulés au fil des ans depuis 2007, ont constitué des « bad banks ». Bilan, six ans après le début de la crise financière : plus de 1.000 milliards d’euros d’actifs restent encore stockés dans ces structures de défaisance en Europe.

En amont, la création de ces dernières répond toujours à la nécessité de tirer un trait arbitraire sur les actifs toxiques et non stratégiques, pour que les activités cœur de métier restent attractives aux yeux des investisseurs. Mais les « bad banks » peuvent prendre différentes formes : une structure nationale rachetant des actifs aux banques privées, comme l’a fait l’Irlande avec la Nama (National Asset Management Agency) ; une banque insolvable nationalisée et séparée en « good bank » et « bad bank » ; et enfin une structure de cantonnement à l’intérieur d’un établissement privé.

Partie émergée de l’iceberg

C’est le schéma retenu par plusieurs banques françaises. Dont, en tête, Dexia. La « bad bank » de l’établissement franco-belge recensait fin mars 266 milliards d’euros d’actifs douteux gérés en extinction. Un record en Europe. Mais deux des poids lourds du secteur ont également eu recours à une « bad bank » interne. Natixis, la banque de financement et d’investissement du groupe coopératif BPCE, s’est doté en 2009 d’une GAPC (gestion active des portefeuilles cantonnés), regroupant 35 milliards d’actifs toxiques ou illiquides. Quatre ans plus tard, à la fin mars 2013, la banque n’en gérait plus « que » 13,5 milliards, misant sur la fermeture de sa GAPC à la mi-2014. La Société Générale suit une trajectoire analogue : sa « bad bank » Inter Europe Conseil, constituée début 2010 avec 35,5 milliards d’euros d’actifs douteux, en rassemblait 8,8 milliards à la fin de 2012.

Les plus de 1.000 milliards logés au sein des « bad banks » européennes ne constituent toutefois que la partie émergée de l’iceberg. Des centaines de milliards de créances douteuses et de fonds communs de créance, dont la valeur de marché s’est brutalement dégradée, figurent dans les livres des banques européennes. La banque de financement et d’investissement du Crédit Agricole, Cacib, n’a pas créé de « bad bank » et ne détenait plus, à la fin 2012, que 1,15 milliard d’actifs douteux en cours de cession.

Ces actifs dégradés, que les Etats, les banques et les marchés savent si mal évaluer, constituent-ils une bombe financière à retardement ? Une gestion à très long terme, en extinction ou au gré des opportunités de marché, permettra aux banques de digérer leurs erreurs. Mais elle pèse sur le dynamisme du secteur financier.

DR
DR

 

Véronique Chocron

Source

Commenter cet article

Laurent Franssen 18/06/2013 16:59


Une autre histoire,
d'un ami.

"Il
était une fois, dans les années 60, une guerre, froide, qui couvait.

Perce
qu'elle était froide, de froids cerveaux, venu d'un Pays froid imaginèrent un plan.

Comment qualifier
celui-là ?

Il
n'y a pas de nom, pour un tel plan.

Se servant des connaissances qu'ils avaient accumulées sur la psychologie, la connaissance des esprits, la génétique, ils imaginèrent de crée un enfant, dans un Pays de l'ouest, une République,
où il grandirait. Cet enfant devait être le plus sensible, le plus réceptif possible à toute les informations, liées à la culture, la civilisation, le mythe, qui à l'époque façonnait la
république en question.

Alors, ils mirent leur plan en action. Ils firent passer un agent secret, le plus bel homme possible, avec dans son patrimoine génétique, tout ce qui pouvait faire de lui, le meilleur des
"reproducteurs", possible.
Il séduisit une fille. La mit enceinte. 

Le but, était de créer un enfant, mâle, le plus sensible possible, pour que rempli de ses démons, il puisse par la peur qu'il engendrerait, déstabiliser durablement, le bloc où il aurait
grandit.

Elle ne pu garder l'enfant.

S'aperçevant du but recherché, l'administration du Pays, prise de cour devant la gravité de l'affaire, ne sut quoi faire de l'enfant. Au lieu de le protéger, de tenter d'en faire un homme aussi
affranchi que possible des préjugés, de la haine, de la peur, elle choisi pour lui une forme d'enfermement.

Les années passèrent. Et puis un jour, l'enfant, sur le papier devenu homme, se réveilla. Criant : mais qu'est ce que c'est que ce bordel ???
Il était lui-même devenu père, mais un père à ce point perdu, par se corps qui n'avait rien oublié, que celui-ci un jour, lui avait fait l'injonction d'écouter.

La République ne sut quoi faire. que dire ? que faire ?

Alors, pour "camoufler ce qui s'était passé", elle décida de mettre autour de lui, une véritable enceinte de confinement, où il devrait, seul, affronter ce qu'il était. il fallait, soi-disant,
"protéger le plus grand nombre", "protéger" ses enfants, le "protéger" lui même de l'insondable connerie qui l'avait créé, de toute pièce. Rejeté dans son enfant comme une sorte d'étrange objet
de répulsion, il grandirait néanmoins, tentant de se tenir, le plus droit possible, chose assez peu aisée, évidemment

Il tenu bon, pour lui-même, pour ses proches, pour ses enfants, dont il ne voulait pas qu'il aient ça à supporter, ou à transmettre inconsciemment à leur propre descendance, le contenu d'une
telle … hmmm les mots me manquent, d'un coup.

Comment, comment dire à ce mec qu'il était le fruit d'une tentative aussi désastreuse ? Une expérience qui avait le pouvoir d'horrifier tellement de monde, qu'elle en deviendrait le sujet caché
et refoulé de bien des films, des chansons, même ...

Nul ne savait finalement comment faire, comment régler un tel problème. 

Alors tout le monde se tut, autour de lui, ça serait comme ça.

---

Crédible ? Je me pose la pertinence du sujet. je me demande si un tel scénario pourrait tenir, vraiment, la route … Il est certes, proche du "Lion dans la souris" … a quelques variantes …

Ca m'est venu en écoutant en boucle GoodBye Lenin, la bande son de Yann Tiersen.

Bon c'est assez sombre, certes. Mais je crois qu'un tel mec, en réalité, serait capable de s'en sortir. Pourvu qu'on l'aide, un peu. Il en aurait vu d'autres, non ?

Je pense même que la lumière dans son existence, les femmes qu'il aurait connu, ses enfants, plein d'autres expériences positives, pourrait faire de lui quelqu'un de pas si mal … Au delà du déni
et des préjugés de départ, qui aurait finalement pollué sa relation à l'autre, forcément.

Et puis peut-être, pourrais-je faire surgir une autre part, dont lui même aurait une espèce d'aperçu encore un peu flou, d'une autre histoire familiale, inconnue de tous, aussi belle, que ce pan
là peut sembler tragique … 

Laurent Franssen 18/06/2013 15:24


Est-ce qu'on peut clairement identifier ces gouffres et faire appel à des dons ?


Une forme de versement d'argent dans ces " banques " ou l'on annule l'argent donné et une partie de la dette ?

Laurent Franssen 18/06/2013 15:12


hebdomadaire!

Laurent Franssen 18/06/2013 15:12


Merci pour le liens vers l'épisode quotidien du " Loft " :-)

Max 18/06/2013 15:01


Intéressant ce qu'en dit Olivier Delamarche.


http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=a07cHtjgCYY

Laurent Franssen 18/06/2013 14:57


bonne "bombe" :

https://www.google.be/search?q=bombe+sexuelle&rlz=1C1GGGE_frBE418BE448&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=-1jAUaOMEYa0hAffjYCoDg&ved=0CAkQ_AUoAQ&biw=1920&bih=955
mauvaise bombe : https://www.google.be/search?q=bombe+sexuelle&rlz=1C1GGGE_frBE418BE448&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=-1jAUaOMEYa0hAffjYCoDg&ved=0CAkQ_AUoAQ&biw=1920&bih=955#rlz=1C1GGGE_frBE418BE448&tbm=isch&sa=1&q=bombe+avion&oq=bombe+avion&gs_l=img.3..0i19.5580.6531.2.6711.6.5.0.1.1.0.103.355.4j1.5.0...0.0.0..1c.1.17.img.8TtDsmTX9rI&bav=on.2,or.r_cp.r_qf.&bvm=bv.47883778,d.ZG4&fp=2f949ac7d140b6cb&biw=1920&bih=918
Attention, un test de QI est dissimulé dans ces liens ;-) 

Archives

Articles récents