Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une « chenille cosmique » de 10 billions de kilomètres capturée par Hubble

Publié par wikistrike.com sur 9 Septembre 2013, 12:02pm

Catégories : #Astronomie - Espace

Une « chenille cosmique » de 10 billions de kilomètres capturée par Hubble

 

 

Chenille_cosmique.jpg

 

Le télescope spatial Hubble a photographié ce que les scientifiques ont décrit comme une « chenille cosmique » à 4 500 années-lumière de nous. 
Il s'agirait en fait d'une proto-étoile entourée d'un nuage de gaz s'étendant sur pas moins de 10 billions de kilomètres. Notre Univers donne parfois à voir de bien drôles de formes et Hubble en a repéré une nouvelle. 

A 4 500 années-lumière de nous, dans la constellation du Cygne, le télescope spatial a photographié une « chenille cosmique » ! A voir l'image dévoilée le 29 août, il est vrai que l'objet ressemble un peu à cela avec son noyau brillant et le nuage bleu qui l'entoure, se prolongeant loin derrière. Mais la réalité est encore plus impressionnante. 

D'après les estimations des scientifiques, la chenille appelée « IRAS 20324+4057 » s'étendrait sur 10 billions de kilomètres, soit 10 millions de millions de kilomètres. Il s'agirait en fait d'un nuage de gaz qui se trouve en plein processus d'effondrement gravitationnel, donnant ainsi naissance à une proto-étoile (dont le stade d'évolution est encore très précoce). Toutefois, c'est une véritable course contre la montre, ont expliqué les chercheurs, car les étoiles lumineuses existantes se trouvant dans le voisinage du nuage combattent ce processus. 

Ces astres extrêmement chauds sont au nombre de 65 et sont visibles sur la droite de l'image. Ils constituent un ensemble appelé Cygnus OB2 et se trouvent à 15 années-lumière du nuage. Mais avec 500 autres étoiles compagnons moins brillantes, ces astres émettent un vent stellaire puissant qui balaie le nuage chenille et l'érode peu à peu. Heureusement, le nuage sait se défendre en capturant le matériau qui entoure son enveloppe extérieure. Ceci lui permet alors de gagner en épaisseur, pour contrer l'érosion. 

Une future étoile lourde ou légère ? 

Toutefois, les scientifiques ignorent encore s'il sera capable de grossir suffisamment pour empêcher ce procédé. « Seul le temps nous dira si l'étoile formée sera 'lourde' ou 'légère' », ont commenté les chercheurs dans un communiqué de la NASA. Ils entendent donc bien poursuivre les observations qui ont commencé il y a plusieurs années déjà et pas qu'avec Hubble. En effet, la nouvelle image dévoilée est en vérité composée de deux clichés : l'un pris en 2006 dans l'infrarouge par l'un des instruments d'Hubble et un autre pris en 2003 par le télescope terrestre Isaac Newton. 

 

Source

Commenter cet article

Laurent Franssen 09/09/2013 15:34


millions - milliards - trilliards en français.

mettez de l'ordre . 

Archives

Articles récents