Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une écriture cunéiforme rarissime découverte sur l'ïie de Malte

Publié par wikistrike.com sur 26 Décembre 2011, 14:06pm

Catégories : #Les anciennes écritures

Une écriture cunéiforme rarissime découverte sur l'ïie de Malte

Des fouilles, dans ce que de nombreux spécialistes considèrent comme les plus anciens bâtiments sur l'île de Malte, continuent de dévoiler des surprises et soulèvent de nouvelles questions sur la signification de ces structures mégalithiques et sur les gens qui les ont construit.


ecriture_cuneiforme_malte-copie-1.jpg

 La pierre d'agate avec des inscriptions cunéiformes. Crédit: Cultura Italia 


La dernière découverte concerne une petite et rarissime pierre d'agate en forme de croissant de lune comportant une inscription cunéiforme du 13ème siècle avant notre ère; c'est normalement un genre épigraphique que l'on retrouve beaucoup plus à l'ouest en Mésopotamie.

Dirigée par le professeur de paléontologie, Cazzella Alberto, de l'Université de Rome «La Sapienza», l'équipe archéologique a trouvé la pierre avec l'inscription lapidaire dans le sanctuaire de Tas-Silg, un temple mégalithique construit à la fin du Néolithique, et qui a été utilisé à des fins religieuses et cérémonielles depuis le troisième millénaire avant JC jusqu'à l'époque Byzantine.

Après traduction, il s'avère que l'inscription est une dédicace au dieu-lune mésopotamien Sin, le père de Ninurta, qui, pendant des siècles, a été la principale divinité vénérée, beaucoup plus loin à l'ouest, dans la ville de Nippour en Mésopotamie.
Nippour était considérée comme une ville sainte et un lieu de pèlerinage avec une école de scribes qui a généré des textes littéraires.
L'emplacement de la découverte, fait de cette ancienne écriture la plus éloignée jamais trouvée à l'ouest, soulevant des questions sur la façon dont elle s'est retrouvée dans cet emplacement aussi distant.

Certains chercheurs émettent l'hypothèse que la pierre avait probablement été volée dans un temple de Nippour au cours de conflits militaires et ensuite transportée vers l'ouest par des marchands chypriotes ou mycéniens dont on pense qu'ils ont pu avoir avoir des relations commerciales avec la Méditerranée centrale à l'époque.

Par ailleurs, une inscription cunéiforme sur une agate devait avoir une grande valeur durant l'Age du bronze tardif; aussi, sa présence dans le site de Tas-Silg, d'après certains chercheurs, suggère que le sanctuaire avait une signification dont l'importance ne s'arrêtait pas à la population qui vivait sur Malte à cette époque.

Le sanctuaire est déjà connu pour avoir été un important lieu de culte dans la région méditerranéenne au cours des époques phéniciennes et romaines.

Source:

 

 

Rare Cuneiform Script Found on Island of Malta


A small-sized find in an ancient megalithic temple stirs the imagination.

Rare Cuneiform Script Found on Island of Malta

Excavations among what many scholars consider to be the world's oldest monumental buildings on the island of Malta continue to unveil surprises and raise new questions about the significance of these megalithic structures and the people who built them. Not least is the latest find - a small but rare, crescent-moon shaped agate stone featuring a 13th-century B.C.E. cuneiform inscription, the likes of which would normally be found much farther east in Mesopotamia.

Led by palaeontology professor Alberto Cazzella of the University of Rome “La Sapienza”, the archaeological team found the inscribed stone in the sancturary site of Tas-Silg, a megalithic temple built during the late Neolithic period, and which has been used for various religious and ceremonial purposes by the ancients from the third millennium BC to the Byzantine era. The inscription was translated as a dedication to the Mesopotamian moon god Sin, the father of Ninurta who, for centuries, was the main deity worshiped far to the east in the city of Nippur in Mesopotamia. Nippur was considered a holy city and a pilgrimage site with a scribal school that generated literary texts. 

The location of the find makes it the farthest west the ancient script has ever been discovered, raising questions about how it ended up in the remote location. Some scholars theorize that the inscribed stone was likely looted from the temple of Nippur during military conflict and then transported westward through an exchange of hands by Cypriot or Mycenaean merchants, thought to have had trading relations with the central Mediterranean at the time. 

Moreover, because cuneiform-inscribed agate would have been considered highly valued during the late Bronze Age, its presence within the Tas-Silg sanctuary, according to some scholars, suggests that the sanctuary had a much wider significance than for those who lived on Malta at this time. The sanctuary is already known to have been an important place of worship in the Mediterranean during the Phoenician and Roman eras. 

Commenter cet article

Cassie 27/12/2011


Il y en a qui auraient besoin d'un GPS, la mésopotamie est a l'est de Malte pas à l'ouest

Archives

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog