Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une étude révèle l'imposture de la chimiothérapie

Publié par wikistrike.com sur 29 Janvier 2013, 11:14am

Catégories : #Santé - psychologie

Une étude révèle l'imposture de la chimiothérapie

 

 

chimiotherapie.jpg(NaturalNews) Une équipe de chercheurs de l'état de Washington a récemment ont poussé un mémorable ''oups !'' quand elle a découvert par hasard la vérité mortelle sur la chimiothérapie en cherchant pourquoi les cellules cancéreuses de la prostate sont difficiles à éradiquer par les méthodes conventionnelles de traitement. Comme on le constate, en réalité la chimiothérapie ne traite ni ne guérit le cancer, selon les découvertes de l'étude, mais active plutôt la croissance et l'étendue des cellules cancéreuses, les rendant beaucoup plus difficiles à les éliminer une fois que la chimiothérapie a déjà été démarrée. 


On pourrait en parler comme preuve irréfutable, une fois pour toutes, de la tromperie de l'industrie conventionnelle du cancer. Non seulement la chimiothérapie, qui est la méthode standard de traitement du cancer aujourd'hui, est, selon l'étude un fiasco total, mais elle est au complet détriment du malade cancéreux. Publiées dans le journal Nature Medicine, les choquantes découvertes qui, sans surprise, ont été ignorées de la communauté scientifique dominante, éclairent en détails la manière dont la chimiothérapie obligent les cellules saines à libérer une protéine qui en réalité alimente les cellules cancéreuses et les fait prospérer et proliférer. 

Selon l'étude, la chimiothérapie induit la libération dans les cellules saines une protéine, WNT16B, qui aide à promouvoir la survie et la croissance des cellules cancéreuses. La chimiothérapie endommage aussi définitivement l'ADN des cellules saines, préjudice à long terme qui persiste longtemps après la fin du traitement par chimio. L'action combinée de la destruction de cellules saines et la promotion de cellules cancéreuses fait techniquement de la chimiothérapie plus un protocole de création de cancer qu'un protocole de traitement cancéreux, par définition, fait qui devrait retenir l'attention de quiconque est personnellement impliqué, soit pour lui-même en ayant un cancer, soit parce qu'il connaît quelqu'un d'autre qui en est affecté. 

Quand le WNT16B (la protéine) est sécrétée, elle interagirait avec les cellules cancéreuses proches et les ferait grossir, se répandre et le plus important, résister à une thérapie ultérieure,'' a expliqué le co-auteur de l'étude Peter Nelson du Centre de Recherche Fred Hutchinson sur le cancer à Seattle, concernant cette découverte à laquelle ''il ne s'attendait pas du tout.'' ''Nos résultats indiquent que dans les cellules bénignes les réponses en retour... peuvent contribuer directement à une dynamique de grossissement de la tumeur,'' a ajouté l'équipe au complet selon ce qu'elle a observé. 
Éviter la chimiothérapie augmente les chances de recouvrer la santé, suggère la recherche 

Cela signifie qu'à tous égards la technique toute entière de la chimiothérapie est totalement sans valeur, et qu'elle est en fait au complet détriment du patient cancéreux. Celui qui cherche vraiment à guérir fera en d'autres mots tout pour éviter la chimiothérapie, et recherchera une voie alternative. Laquelle peut comprendre les traitements alternatifs du Dr Gerson ou des aliments et nutriments anti-cancer comme le bicarbonate de soude, le curcuma, de fortes doses de vitamine C et la vitamine D. 

''Toute manipulation dirigée contre les tumeurs peut par inadvertance augmenter le nombre de tumeurs métastatiques, c'est ce qui tue les patients au bout du compte,'' a admis le Dr Raghu Kalluri, auteur d'une étude similaire publiée l'année dernière dans le journal Cellule cancéreuse. Cette étude particulière a conclu que les drogues anti-cancer, qui sont habituellement données en même temps que la chimiothérapie engendrent des métastases.


SOURCE 


Traduit par Hélios pour le BBB. 

Lire aussi l'article du Dr JacquesLacaze (cancérologue), ''Rapport accablant : 3 médecins sur 4 refusent la chimio pour eux-mêmes''.

http://bistrobarblog.blogspot.com/2013/01/limposture-de-la-chimiotherapie.html

Commenter cet article

andre 31/01/2013 15:31


ouai tout cela fait peur une personne que j ai connu pendant trois ans bien portant


il boitait a par cela rien il devait avoir une dégénérescence des os au scanner il découvre cancer des os chimio trois mois apres parti   mais la chimio est  le tout pour le tout 
le scanner a accélérer peut etre sont départ


 

Fleur de Diamant 29/01/2013 18:53


Je peux dire comme Kiki : ma professeur de yoga, atteinte d'un cancer, a subi une chimiothérapie. Elle n'en est jamais ressortie. C'était en 2007... et elle avait 52 ans.

jimmy 29/01/2013 18:47


J'ai été sauvé d'un cancer soit-disant en phase terminale à 14 ans, je fête mes 20 ans dans deux semaines, j'ai mon bac, je fais des études dites "élitistes" car peu de mon y accède. Tout ça je
le dois à une chimio-thérapie intensive de 6 mois. Alors merci, mais avant de dénigrer le SEUL traitement qui existe sur cette planète contre le cancer réflechissez un minimum.


Oui c'est mauvais de passer une chimio, le concept même c'est que ça détruit tout, tumeurs comme tissus sains, mais c'est tout ce qu'on a et jusqu'à preuve du contraire ça augmente les chances de
survie.


Maintenant si vous voulez des exemples de gens qui sont morts alors qu'ils suivaient une chimio j'en ai 2 en tête: mon oncle et le compagnon d'un ami à moi. Mais ce n'est pas la chimio qui les a
tué, c'est le cancer. Réflechissez avant de publier des articles minables comme ça.

Toto 29/01/2013 17:50


Au dela du propos, qui est impossible à jauger si l'on est pas du milieu, je note deux choses très intéressantes :


- L'utilisation du conditionnel : "Quand le WNT16B (la protéine) est sécrétée, elle interagirait avec les cellules cancéreuses proches et les ferait grossir, se répandre et le plus important,
résister à une thérapie ultérieure,"


-  "Nos résultats indiquent que dans les cellules bénignes les réponses en retour... peuvent contribuer directement à une dynamique de grossissement de la tumeur" Bein c'est super si elles
peuvent, elles peuvent aussi ne pas contribuer ?


Après le reste je ne l'ai pas noté, mais il me parait farelu d'employer ces formulations pour affirmer un peu plus haut et un peu plus bas que la chimio c'est le mal.


N'étant pas oncologue et n'ayant pas d'entrée dans le domaine médical, il me sera difficile de dire quoi que ce soit sur le sujet.

vincent35 29/01/2013 17:34


Je pense qu'il faut sérieusement arrêter de dire des conneries comme celle là !


Mon épouse était atteint d'un cancer du col de l'utérus (7cm x 4cm x 4cm) une tumeur énorme avec des ganglions au niveau des cuisses et de la cage thoracique. L'hopital nous a bien fait
comprendre que la durée de vie pouvait varier entre 6 mois voir 1 an au maximum. J'ai donc pris la décision de voir un professeur. Mon épouse à suivi de la radiothérapie suivie de 6 séances de
chimiothérapie (cysplatine) + à la fin curithérapie. Elle vient de repasser un IRM, et un TEP SCAN, + suivi gynécologique et résultat des courses, plus rien du tout mais pas une toute petite
cellule cancéreuse. Le professeur nous a dit que si c'était la première qu'on le consultait il aurait été incapable de dire que mon épouse a eu un cancer. Alors juste pour dire que les
traitements actuel fonctionnent et qu'il faut traiter ces putains de cancer à temps. Maintenant, cela fait plus d'1 an et elle est en pleine forme.

kili 29/01/2013 13:57


Commentaire d'un autre internaute d'un autre site :


Ma belle-soeur, 5 ans de chimio... décédée...49 ans
3 amies... 5 ans de chimio environ... décédée toutes les 3... 4O ans
...45 ans...55 ans...
Une amie de ma voisine ... 5 ans de chimio... Décédée... 33 ans
Une voisine... 2 ans de chimio... N'est que l'ombre d'elle-même avec un cancer qui se propage
Des collègues de mon époux... Chimio, tous morts...
Tous ont vécu des années de cauchemar entre les vomissements, les amaigrissements, perte ce cheveux et attentes permanentes des résultats qui souvent étaient mauvais..

Mon père ablation de la partie cancéreuse de l'intestin.. Pas de chimio ... Vivant, bien portant depuis 15 ans
Ma belle mère, ablation du sein... Pas de chimio... vivante et bien portante depuis 25 ans
Mon médecin, pas de chimio... radiothérapie tyroïde.... Vivant... Bien portant depuis 1O ans
Chacun sa conclusion mais cela illustre bien l'article...

Archives

Articles récents