Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une gigantesque tâche solaire pourrait causer d'importantes éruptions solaires

Publié par wikistrike.com sur 22 Avril 2013, 09:14am

Catégories : #Astronomie - Espace

Une gigantesque tâche solaire pourrait causer d'importantes éruptions solaires

 

 

 

 

 

soleil_1.jpgUne gigantesque tâche solaire, qui mesure 6 fois la taille de la Terre, s'est formée en moins de 48 heures entre mardi et mercredi, a annoncé la Nasa. Les tâches solaires sont des zones de plasma plus froid que la matière qui les entoure (4000°C au lieu de 6000°C), observées à la surface du soleil. C'est cette différence de température qui, par contraste, les fait apparaître sombres. Plus le soleil est actif, plus il y a de tâches (avec un pic tous les onze ans) et plus elles se rapprochent de l'équateur.

Plus inquiétant : cette tâche solaire présente une configuration instable, et pourrait causer d'importante éruptions solaires capables d'interrompre les communications radio sur Terre. Pour le moment, cette tache "fait 6 fois le diamètre de la Terre, mais il est difficile d'évaluer sa taille maximale car elle repose sur une sphère et non sur un disque plat", explique Karen Fox, un porte-parole de la Nasa.

Lorsqu’une éruption solaire particulièrement forte se manifeste, ses effets sont perceptibles quelques heures plus tard sur la Terre. On peut observer des phénomènes lumineux, d’abord, puis l’arrivée de particules énergétiques dans l’atmosphère, la majorité se contentant de rebondir sur cette dernière.

"Cette activité solaire, lorsqu’elle atteint la terre, entraîne des réactions électriques et magnétiques. Ce sont des conséquences très secondaires. Dans des circonstances très rares, il peut y avoir des interférences électromagnétiques. Le cas le plus connu a eu lieu en 1989 au Canada : les lignes électriques étaient alors mal isolées et le champs parasite, généré par l’éruption solaire, a créé des courts-circuits en série qui ont causé un blackout. Ces installations sont aujourd’hui beaucoup mieux protégées", avait expliqué en mars dernier à Atlantico Rui Pinto, post-doctorant au Centre de l'Energie Atomique.

 

Source

 

Archives

Articles récents