Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une loi pour interdire la consultation des profils par les employeurs

Publié par wikistrike.com sur 3 Janvier 2013, 11:53am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Une loi pour interdire la consultation des profils par les employeurs 


00000000000000000000.jpgL’avènement des réseaux sociaux a entraîné de nouveaux usages, certains moins glorieux que d’autres. S’il n’existe aucune législation à l’heure actuelle, elle tend à se développer. Effectivement, interdire l’obligation d’accès à un profil par les employeurs semble être une excellente idée.

 

C’est un fait avéré, de nombreux employeurs n’hésitent pas à demander les mots de passe des postulants pour vérifier leur profil.

Difficile de dire non dans un contexte économique où il est parfois bien délicat de décrocher un emploi et encore plus à la vue de certains posts (Nouvel An par exemple …).

Au final, c’est évidemment la grogne des usagers qui l’emporte et de nombreuses coalitions voient logiquement le jour. En Amérique, la Californie et l’Illinois sont donc les deux premiers Etats où il est officiellement interdit de réclamer les identifiants lors d’entretiens d’embauche.

A termes, 4 autres Etats devraient rejoindre le collectif. Ils expliquent :

‘Nos profils de médias sociaux offrent une vue de nos vies personnelles et exposent des informations inappropriées au débat lors d’une entrevue. [...] Afin de minimiser la menace de partialité, de discrimination dans le milieu de travail et le processus d’embauche, la Californie se doit de faire évoluer ses protections de confidentialité en fonction du rythme des avancées technologiques’

Et on ne peut qu’approuver cette démarche. En aucun cas vous n’êtes obligé de révéler vos identifiants (Twitter, Facebook & Cie), mais il est parfois bon que la Justice aide en ce sens pour éviter tout quiproquo ou abus.

Source: Gizmodo

Commenter cet article

Big brother 03/01/2013 17:30


Une loi à stricte valeur symbolique, car pour s'assurer de sa mise oeuvre il faudrait un flic sur l'épaule de chaque entrepreneur ou responsable de recrutement.


Bref, on brasse du vent pour s'assurer d'une déontologie tout aussi fantomatique.


"show must go on" la vraissemblance d'une volonté politique pour cacher le néant de la représentation des interêts du peuple.


 

Archives

Articles récents