Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une peau artificielle aussi sensible au toucher que la peau humaine

Publié par wikistrike.com sur 7 Mai 2013, 13:07pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

 

Une peau artificielle aussi sensible au toucher que la peau humaine


Reproduire le sens du toucher est une chose bien complexe. Pourtant, une peau artificielle capable de sensibilité aussi élevée que notre propre peau vient d’être mise au point. Elle repose sur la piézoélectricité. L’objectif, à terme, est d’équiper les prothèses robotisées.

La main humaine est un outil assez exceptionnel. Elle nous aide à fabriquer des outils de plus en plus complexes, mais elle est surtout dotée d’unesensibilité au toucher très précise. Elle dispose de récepteurs nous permettant de juger précisément à quel point il faut la fermer pour serrer un objet sans risquer de l’abîmer. Et cette performance est très difficile à réaliser en laboratoire.

Jusqu’à présent, on y arrivait partiellement. En mesurant la résistance induite par un transistor d’un circuit imprimé soumis à une contrainte mécanique, on générait un courant électrique d’une certaine intensité. Mais des scientifiques du Georgia Institute of Technology annoncent dans la revue Science avoir modernisé ce modèle, en se basant sur les phénomènes piézoélectriques.

RTEmagicC_peau-artificielle-Wenzhuo_Wu_Georgia_Tech_Photo-G.jpg
Wenzhuo Wu, l'un des chercheurs derrière cette peau artificielle sensible au toucher, examine le fruit de son travail, capable de traduire l'énergie mécanique en signal électrique. © Gary Meek, Georgia Tech Photo

La piézoélectricité qui rend la peau sensible

Le principe de la piézoélectricité est le suivant : certains matériaux, comme l’oxyde de zinc, se polarisent d’eux-mêmes dès qu’ils sont soumis à une contrainte mécanique. Ainsi, la peau artificielle décrite se compose de nanofils de 500 à 600 nm de diamètre en oxyde de zinc. En réponse à une charge mécanique, ces nanofils génèrent un courant électrique qui est capté par l’un des transistors du circuit imprimé flexible. En retour, les nanofils convertissent l’information en signaux électriques, de manière à reproduire une sensation de toucher à un degré de précision jugé 15 fois plus élevé que ce qui était fait auparavant.

Ainsi, les auteurs seraient parvenus à une résolution inférieure à 100 µm et lapeau artificielle créée détecterait des changements de pression de l’ordre de 10 kilopascals, égalant alors les propriétés de la peau humaine. Autre point fort : sa capacité de détection ne diminuerait pas à l’usage. Les performances sont restées les mêmes après que les circuits ont été plongés 24 heures dans l’eau distillée ou salée.

Cette peau artificielle pourrait alors équiper des prothèses humaines afin de redonner une sensibilité tactile aux personnes amputées, ou recouvrir les mains ou les doigts d’un robot pour lui conférer une meilleure dextérité.

 

Source: FS

 

Commenter cet article

Patrick 07/05/2013 17:54


Excellentissime Entretien du Mois de Alain Soral / 7 vidéos
:


http://www.egaliteetreconciliation.fr/Alain-Soral-entretien-de-mars-avril-2013-17833.html


A VOIR / A DIFFUSER

Archives

Articles récents