Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une salle royale anglo-saxonne oubliée par Beowulf

Publié par wikistrike.com sur 10 Novembre 2012, 22:00pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

Une salle royale anglo-saxonne oubliée par Beowulf
Même le célèbre poème Beowulf n'en fait pas mention... et pourtant, une équipe de fouilles de l'Université de Reading a découvert la première Grande Salle anglo-saxonne, depuis plus de 30 ans, dans le village de Lyminge dans le Kent au sud de l'Angleterre. 

Le site rejoint ainsi une petite poignée de ces grandes structures qui peuvent être fouillées dans leur intégralité. 

Vue_a_rienne_de_la_salle_des_f.jpg
© University of Reading
Vue aérienne de la salle des festivités Anglo-Saxonne mise au jour à Lyminge, Kent.

Suffisamment grande pour accueillir jusqu'à 60 personnes et faisant partie d'un complexe de plusieurs bâtiments, la salle aurait été utilisée comme lieu d'assemblée royale en présence du roi et de son entourage armé. 

Des fouilles antérieures ont révélé les vestiges d'un monastère anglo-saxon du 7e au 9e siècle. Il se situait à quelques pas au-dessous du « village ». 

La Grande Salle découverte en 2012 a été interprétée comme étant un précurseur royal du monastère. 

Une découverte surprenante 

Les précédents relevés géophysiques n'avaient révélé aucune trace de la salle et sa découverte était totalement imprévue. 

Le Dr Gabor Thomas, du Département d'archéologie de l'Université de Reading, a déclaré : « Cette salle est remarquablement bien conservée. Avec un plan au sol de plus de 160m², elle est comparable en ampleur et en importance à certaines des plus grandes salles saxonnes en bois préalablement découvertes en Angleterre ». 

Des sites comme Yeavering dans le Northumberland et Cowdery's Down dans le Hampshire sont probablement le meilleur parallèle avec la salle découverte ici, dans le Kent. 

Celle-ci offre un aperçu extrêmement rare d'un type d'hébergement royal non mentionné dans le poème anglo-saxon Beowulf. 

De telles structures ne sont manifestement pas des «maisons». Elles étaient des édifices prestigieux utilisés à des moments précis et dans un but précis; telles que des rencontres périodiques impliquant des fêtes et des cadeaux qui renforçaient les liens sociaux entre le roi et ses fidèles serviteurs. 

Des guerriers d'élite 

Les objets récupérés sur les fondations de la salle apportent la preuve définitive du statut élevé des activités; La plupart étant des fragments de récipients luxueux en verre et un support de harnais d'un type déjà trouvé dans des tombes appartenant à des guerriers de l'élite anglo-saxons. 

Archeology piece
© Dana Goodburn-Brown
Le support de harnais complètement nettoyé.
Les anciens artéfacts saxons de haut rang se trouvant sur le site soutiennent le point de vue d'une culture pré-chrétienne en cette période qui était fondée sur une société de guerriers, de chevaux et de riches décorations. 

Des supports de harnais similaires ont été trouvés dans le Derbyshire et une monture dorée presque complète a été trouvée dans le Cambridgeshire. 

D'après le Dr Thomas : « Presque toutes les informations archéologiques mettant en lumière la conversion au christianisme du Kent proviennent des découvertes des cimetières. Le site de Lyminge est le premier à fournir une image détaillée de la vie dans un centre aristocratique anglo-saxon dans le Kent à l'apogée de la puissance politique du royaume vers la fin du 6e siècle. » 

Plus de fouilles à venir... 

D'autres fouilles seront réalisées au cours des étés 2013 et 2014; cela permettra à ce passionnant projet archéologique de se poursuivre afin de mieux comprendre comment le christianisme a modifié la vie quotidienne dans l'Angleterre anglo-saxonne. 

Selon le Dr Thomas : « sur ce site, nous avons un aperçus de ce qui s'est passé par la suite. Nous avons l'église et l'établissement monastique qui se sont construits autour de la salle. C'est l'un des seuls domaines où vous avez la transition complète du paganisme au christianisme. » 

Source : 
Past Horizons 

Liens : 
Le projet archéologique Lyminge 
Le blog du projet 
Les sites royaux Anglo-saxons 
Le poème de Beowulf
Commenter cet article

Blog archives

Recent posts