Une tribu colombienne a fouetté des guerriers des FARC 


 
Nasa.jpg

 

Le

tribunal traditionnel indien au sud-ouest de la Colombie a condamné quatre hommes à la flagellation pour les dangers provoqués à la communauté. 


Les hommes qui sont hypothétiquement les membres du groupe rebelle des FARC, ont reçu 30 coups de fouet chacun. Les membres de la tribu Nasa les ont accusés de porte des armes et des explosifs. Plus tôt cette semaine, la tribu a chassé les soldats de l'armée colombienne du poste militaire localisé près du territoire de la tribu. 
Les Indiens ont déclaré qu'ils sont fatigués de se sentir les effets des collisions entre l'armée régulière et les rebelles des FARC, qui agit dans le pays


french.ruvr.ru

En Colombie, une tribu d'Indiens combat les FARC et l'armée


En Colombie, les Indiens de la tribu Nasa, exaspérés par un conflit qui dure depuis 1964, veulent chasser à la fois l'armée et la guérilla d'extrême-gauche de leur territoire. 



En Colombie, une tribu d'Indiens combat les FARC et l'armée
La zone montagneuse est peuplée majoritairement d'indiens, des habitants pris entre deux feu. La petite ville de Toribio est assiégée depuis plusieurs mois par les FARC. Des maisons ont été détruites et des civils blessés. Le 14 juillet, une centaine d'Indiens Nasas ont gagné le sommet des Torres, au dessus de Toribio, dans la colline El Berlin. Patiemment, ils ont comblé les tranchées et démonté les tentes de l'armée, demandant aux six militaires en patrouille de quitter leur territoire.

En Colombie, une tribu d'Indiens combat les FARC et l'armée
Les Nasas tirent le sergent Rodrigo Garcia, qui refuse de bouger, hors de son poste, sur les collines de El Berlin. «Assez de la guerre, assez des groupes armés, des violations, de l'invasion de notre territoire. Laissez nous tranquilles, laissez nous en paix, seigneurs de la guerre!», ont lancé les indiens Nasas, peu avant leur action.

En Colombie, une tribu d'Indiens combat les FARC et l'armée
Les Indiens Nasas tentent de chasser les soldats, mais aussi les guerilleros, enterrant systématiquement armes et munitions. Ici, les mitrailleuses, mortiers et gilets pare-balles des FARC. Avant de les enterrer, les Indiens Nasas ont recouvert les munitions et les armes de sel, afin qu'elles rouillent et deviennent inutilisables.

Source: DS de Leral.net
Tag(s) : #peuples du monde
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog