Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Ukraine : premier jour de guerre, des avions français engagés dés dimanche. La Russie lance un exercice à la frontière ukrainienne

Publié par wikistrike.com sur 24 Avril 2014, 13:01pm

Catégories : #Politique internationale

Urgent : Kiev a lancé ses troupes contre les populations de l’est de l’Ukraine ! 

 

 

Latestet news: Les russes vont lancer un exercice d'attaque aérienne à la frontière ukrainienne, infique le Ministre de la Défense russe en réponse à l'agression de l'OTAN. 5 morts du côté pro-russe à Slaviansk. 

 

2023-04-24T092225Z_1609471337_GM1EA4O1C7-RMADP_3_UKRAINE-C.JPG


Des blindés ukrainiens ont franchi un barrage séparatiste près de Slaviansk, bastion pro-russe. Au moins 5 insurgés auraient été tués dans les échanges de tirs qui ont suivi. Plus tôt ce jeudi, Sergueï Lavrov a accusé les Occidentaux d'avoir voulu fomenter une révolution en Ukraine.

 

Alors que le ton monte entre la Russie et les Etats-Unis et l'UE - Sergueï Lavrov les ayant accusé d'avoir fomenté une révolution en Ukraine - Kiev poursuit l'"opération antiterroriste" lancée mardi et qui vise à reprendre les villes tombées dans les mains des séparatistes pro-russes à l'est du pays.


 

16h53 L'Ukraine ne reculera pas face aux «terroristes» soutenus par la Russie dans l'Est, déclare le président par intérim Olexandre Tourtchinov, accusant Moscou de les «soutenir ouvertement». «Nous nallons pas reculer devant la menace terroriste», a-t-il lancé dans une adresse télévisée à la Nation. «Nous exigeons que la Russie cesse de singérer dans nos affaires intérieures, arrête le chantage et les menaces et retire ses troupes de la frontière est de lUkraine», a-t-il poursuivi

 

16h53 Moscou annonce le début d’exercices militaires à la frontière ukrainienneen réponse à l’escalade de tensions dans l’est du pays, rapporte l’agence Interfax. Il s’agirait d’une réponse à l’opération militaire ukrainienne contre les séparatistes, a déclaré le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou. Cité par les agences russes, il estime que son pays a été contraint d’agir.

 

16h44 Le journaliste américain Simon Ostrovsky retenu par les insurgés pro-russes à Slaviansk va être libéré «dans les plus brefs délais». C’est en tout cas ce qu’a promis jeudi le leader séparatiste de ce bastion pro-russe, Viatcheslav Ponomarev. Sur Twitter, le correspondant de la chaîne ABC News à Moscou, Kirit Radia, précise que la libération de Simon Ostrovsky interviendra «si tous ses papiers sont en règle».

 

16h31 Le Fonds monétaire international (FMI) décidera le 30 avril s’il approuve ou non un vaste plan d’aide à l’Ukraine destiné à éviter une faillite du pays, en proie à des tensions croissantes avec son voisin russe.

L’institution avait donné, fin mars, son pré-accord pour un prêt de 14 à 18 milliards de dollars sur deux ans, assorti de mesures d’économie drastiques. Le plan doit être validé par les Etats-membres de l’institution.

 

16h02 Selon le porte-parole de Vladimir Poutine, les événements en cours en Ukraine posent très sérieusement la question de la légitimité de l’élection présidentielle prévue le 25 mai prochain

 

13h20 L’Union européenne reconnaît à l’Ukraine le droit de défendre sa souveraineté et appelle toutes les parties à la désescalade. «Nous reconnaissons le droit de lUkraine à agir pour défendre sa souveraineté et son intégritéterritoriale», a déclaré Michael Mann, porte-parole de la diplomatie européenne.

 

Michael Mann est également revenu l’accord de Genève dont il appelle «tous les signataires» à faire leur maximum pour avancer vers une «désescalade» dans la crise ukrainienne qui a déjà fait au moins 5 morts et un blessé dans l’est depuis jeudi matin.

 

13H00 Les autorités de Kiev doivent faire les premiers pas vers une résolution de la crise ukrainienne, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

 

12H30 Le recours à l’armée dans l’est de l’Ukraine est «un crime sérieux contre le peuple ukrainien», a déclaré Vladimir Poutine. «Cest une opération de répression qui aura des conséquences pour les gens qui prennent ces décisions, en particulier pour les relations intergouvernementales», a déclaré le président russe.

 

12H01 Le ministère de l’Intérieur ukrainien fait état d’au moins 5 insurgés tués dans «lopération anti-terroriste» de Kiev pour reprendre le contrôle de lest du pays. «Pendant les affrontements jusqu’à cinq terroristes ont été éliminés. Un soldat a été blessé» dans les rangs des forces ukrainiennes, a indiqué le ministère dans un communiqué. Trois barrages séparatistes auraient été détruits par les militaires ukrainiens.

 

11H46 Les échanges de tirs à Slaviansk auraient fait un mort et un blessé, rapportent les autorités médicales de la région. Les combats entre l’armée loyale aux autorités de Kiev et les séparatistes pro-russes ont lieu à l’entrée de la ville. Slaviansk est un bastion de la contestation depuis le début des actions séparatistes dans l’est du pays.

 

11H05. Des blindés ukrainiens ont franchi un barrage des insurgés dans le nord de la ville de Slaviansk, bastion des séparatistes pro-russes, a rapporté un photographe de l'AFP qui en a vu cinq. Dans la ville, le personnel civil de la mairie "a reçu l'ordre d'évacuer le bâtiment", a déclaré Stella Khorocheva, porte-parole du leader séparatiste local Viatcheslav Ponomarev. "Les hommes armés qui assurent la défense de la mairie restent sur place", a-t-elle ajouté.

 

10H10. Quatre personnes ont été tuées dimanche matin dans une fusillade près de Slaviansk, dans l'est de l'Ukraine, a annoncé à des journalistes un responsable local. Parmi elles, on compte trois militants pro-russes.

 

L'attaque s'est produite près d'un barrage érigé par des militants pro-russes dans le village de Bilbasivka, à 18 kilomètres à l'ouest de Slaviansk, ville totalement contrôlée par les pro-russes, a déclaré ce responsable local, Viatcheslav Ponomarev.

 

9H25. Kiev a avoir repris le contrôle de la mairie de Marioupol, deuxième grande ville de l'oblast de Donetsk et située près de la mer d'Azov. "La mairie est libérée et peut fonctionner normalement", a écrit Arsen Avakov, le ministre d el'Intérieur, sur sa page Facebook. Le bâtiment était occupé depuis le 13 avril. Mais ces opérations ne se font pas sans heurt puisque Kiev a aussi fait savoir ce jeudi matin qu'une de ses bases militaires de l'Est subissait un assaut des séparatistes.

 

9H14. Sergueï Lavrov hausse le ton. "En Ukraine, les Etats-Unis et l'Union européenne (...) ont tenté de mener une nouvelle révolution de couleur, une opération de changement de régime contraire à la Constitution". C'est ce qu'a affirmé ce jeudi le ministre russe des Affaires étrangères , cité par les agences russes. Selon lui, l'Ukraine est utilisée comme un "pion dans le jeu géopolitique" contre Moscou.

 

 

Obama demande une action internationale

 

En visite diplomatique au Japon, le président américain Barack Obama n’a pas lui fait l’impasse sur l’affrontement qui l’oppose à Vladimir Poutine dans la crise ukrainienne. Au cours d’une conférence de presse commune avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le président américain a plaidé pour un effort collectif international pour faire pression sur la Russie, admettant que les seules sanctions américaines ne suffiront pas à faire plier son homologue russe.

 

 

De nouvelles sanctions sont toutefois prêtes, a annoncé Barack Obama, et elles seront appliquées si la Fédération de Russie ne remplit pas sa part de l’accord. Celui-ci prévoit notamment le désarmement des groupes illégaux et la libération des bâtiments occupés par ces derniers. Le patron de la Maison Blanche a rappelé que Moscou pouvait encore éviter ces sanctions en changeant d’attitude dans cette crise. «Jusqu’à présent, nous ne les avons pas vus respecter ni lesprit ni la lettre de laccord de Genève», a-t-il expliqué à l’issue de son entretien avec Shinzo Abe .

 

 

Le souvenir géorgien

 

Mercredi, la Russie a agité la menace d’une intervention militaire en Ukraine si ses «intérêts légitimes» sont menacés. Pour illustrer son propos, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a osé la comparaison avec l’intervention en Géorgie où les chars russes sont entrés dans le pays. Ces déclarations ont fait suite à la volonté de Kiev de relancer son action «anti-terroriste».

 

La menace russe a été très mal accueillie par les autorités occidentales. Pour la diplomatie allemande, chaque jour qui passe «rend une solution de plus en plus difficile» àtrouver. Barack Obama a quant à lui jugé «ridicules» les propos de Sergueï Lavrov, considérant la réponse du gouvernement de transition de Kiev comme «légitime».

 

Des avions de chasse français engagés dès dimanche dans le ciel balte 


Les quatre avions de chasse que la France a mis à disposition de l'Otan pour la surveillance de l'espace aérien des pays baltes seront opérationnels dès dimanche. Ils opéreront depuis une base aérienne située en Pologne. 

Par ailleurs, un avion radar Awacs français survole tous les trois jours la Roumanie. Mais, pour l'instant, le chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers, a indiqué n'avoir pas été chargé par le pouvoir politique de mettre en œuvre d'autres mesures de soutien aux alliés de l'Otan.

Autre signe de tension: au Royaume-Uni, des avions de chasse ont été envoyés mercredi après que deux appareils militaires russes aient été repérés approchant le nord de l'Écosse, rapporte le ministère britannique de la Défense.


Washington envoie des troupes

 

De leur côté, les États-Unis sont passés à la vitesse supérieure afin de rassurer ses alliés, voisins de l'Ukraine. Une compagnie de 130 soldats américains a atterri mercredi en Pologne.

 

La veille, Washington a annoncé l'envoi de quelque 600 militaires américains pour des exercices en Pologne et dans les pays baltes. Ce premier déploiement doit durer un mois, à l'issue duquel les troupes seront ensuite remplacées par d'autres forces de l'US Army.


 http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203460390004-ukraine-obama-demande-une-action-internationale-pour-faire-pression-sur-la-russie-666669.php

http://www.lefigaro.fr/international/2014/04/23/01003-20140423ARTFIG00395-ukraine-des-avions-de-chasse-francais-engages-des-dimanche-dans-le-ciel-balte.php

 

 

Tour d'horizon des médias russes

 

L’opération spéciale a commencé à Slaviansk. Des véhicules de combat accompagnés d’hélicoptères d’attaque au sol ont été observés aux abords de la ville. Tout porte à croire qu’une opération militaire à part entière commence dans la ville.

Le ministère de l’Intérieur d’Ukraine fait état de 5 miliciens tués et d’un autre blessé.

Source : La Voix de la Russie

L’opération lancée par l’armée et la police ukrainiennes à Slaviansk (est) a déjà fait cinq morts parmi les membres de la milice populaire locale, a annoncé jeudi le ministère ukrainien de l’Intérieur.

« Des unités de la police et de l’armée ont détruit trois postes de contrôle des formations armées illégales lors de l’opération antiterroriste dans la partie nord-est de Slaviansk. Environ cinq terroristes ont été tués lors d’un combat. Un militaire a été blessé », a indiqué le ministère dans un communiqué.

La police de la région ukrainienne de Donetsk a antérieurement rapporté que les forces d’autodéfense locales avaient aménagé huit postes de contrôle à Slaviansk.

 

Source : RIA Novosti

 

Compilé par Les Moutons enragés

Commenter cet article

Archives

Articles récents