Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Uruguay: L'Etat vendra du cannabis de meilleur qualité que celle vendue illégalement

Publié par wikistrike.com sur 6 Novembre 2012, 00:01am

Catégories : #Politique internationale

Uruguay: Le Cannabis Vendu Par L’Etat

 

uru.jpegLa marijuana vendue sous contrôle du gouvernement en Uruguay, où le Parlement étudie une loi sur la régulation du marché de la drogue, sera de meilleure qualité et au même prix que celle vendue illégalement aujourd’hui, selon le directeur du Conseil national des drogues.

« Aujourd’hui, la marijuana qui est consommée en provenance du marché noir (…) arrive mélangée avec des substances qui ne sont pas nécessairement de la marijuana » ou contient « des parties de la plante qui ne sont pas destinées à la consommation, comme les feuilles, les tiges ou autre. Ce que l’Etat va fournir est une substance de qualité supérieure à celle-ci », a affirmé lundi devant la presse Julio Calzada.  »Au marché noir, aujourd’hui, 25 grammes de marijuana valent 500 pesos (25 dollars) », a également affirmé le responsable.

A l’issue de séances de travail avec des « experts internationaux et d’autres acteurs » locaux, il a été déterminé que le prix de « la substance dont pourra disposer l’Etat pour la distribuer de manière légale ne sera pas éloigné de cette moyenne ». Un projet de loi visant notamment à faire réguler par l’Etat la production et la vente de marijuana a été déposé début août devant le Parlement. L’unique article de ce projet de loi ne précise pas quelles seraient les modalités d’application du texte. Le législateur envisage également d’autoriser la culture de cannabis destiné à la consommation personnelle.

Selon la presse locale, chaque consommateur disposerait d’une carte personnelle anonyme à code barre qui lui donnerait droit à 40 grammes de cannabis chaque mois. De cette façon, le gouvernement éviterait d’enregistrer les consommateurs, comme cela avait été initialement évoqué.  »Ce serait un document anonyme, sans photo et sans le nom du détenteur, qui servira pour contrôler la consommation », a expliqué M. Calzada au quotidien La Republica.

Le projet du gouvernement a pour but de lutter contre la violence générée par la consommation et le trafic croissant de « pasta base », un dérivé bon marché de la cocaïne aux effets dévastateurs sur les consommateurs.

Aujourd’hui, la consommation et la détention pour l’usage personnel de cannabis ne sont pas pénalisées en Uruguay, mais la commercialisation et la culture sont interdites. On estime qu’environ 20.000 personnes consomment régulièrement de la marijuana dans ce petit pays de 3,2 millions d’habitants.

 

Source  : Le Figaro

Archives

Articles récents