Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

US- Israël-Arabie Saoudite Contre Iran : Une Guerre Déjà Enclenchée

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 5 Novembre 2011, 18:22pm

Catégories : #Politique internationale

 

US- Israël-Arabie Saoudite Contre Iran : Une Guerre Déjà Enclenchée

 

Plusieurs évènements récents constituent des indicateurs sûrs que la guerre contre l’Iran a déjà commencé. Pour satisfaire le régime sioniste et bénéficier du vote juif sioniste américain Obama va-t-il déclenché une attaque militaire contre l’Iran sous des prétextes fallacieux tout comme son prédécesseur G.W.Bush avait lancé une guerre contre l’Irak en déclarant mensongèrement que Saddam Hussein avait des ADM ? Une chose est sûre Israël a déjà le feu vert et les bombes pénétrantes des US pour mener une telle attaque.


Iran-bomb.jpg

 which path to Persia Saban Center BI.pdf  (1.17 Mo)

 

Le « Printemps Arabe » 

Les mouvements de contestations dans les pays arabes, Tunisie, Egypte, Yemen, Libye, Syrie sont de vulgaires manœuvres des services de renseignements occidentaux CIA et consorts préparés depuis plusieurs années via le recrutement intensif de jeunes «activistes» de ces pays formés aux méthodes ultra modernes de communication sur le net et les sites sociaux Facebook, Twitter etc… Ces «communicants» retournés dans leurs pays respectifs ont détourné des mouvements de mécontentements populaires légitimes contre des régimes autoritaires auparavant soutenus par les grandes puissances occidentales qui ont décidé de les jeter comme on jette un Kleenex après s’en être servis. C’est le cas de Moubarak, de Ben Ali. 

Pour la Libye Kadhafi avait des projets anti coloniaux pour l’Afrique contraire aux intérêts de ces mêmes grandes puissances inclus Israël et ses puissants lobbies sioniste juif et chrétien actifs partout dans les plus hautes sphères des décisions politico financières .Il dirigeait le pays africain le plus riche en ressources pétrolière et gazière et le plus avancé au niveau développement socio économique un casus belli pour ces puissances coloniales rapaces. 

En plus pour la Libye comme pour la Syrie, ces services de renseignements occidentaux ont fait appel à leurs djihadistes musulmans fanatiques liés soit à Al Qaeda soit aux Frères musulmans* ces derniers devenus fréquentables pour Washington Tel Aviv et leurs laquais. En Syrie, les groupes armés qui tentent de renverser le régime de Bashar al Assad sont issus de ces deux mouvances. La campagne de déstabilisation de la Syrie vise à neutraliser ce pays dans le cadre d’une attaque US ou Israélienne ou les deux contre l’Iran. La Syrie menacée au Nord par la Turquie (OTAN) a du dégarnir son front Sud face à Israël. 

Ces campagnes de déstabilisation et guerre en Libye occupent la une des médias et permettent aux décideurs dans l’ombre de préparer la « VRAIE » campagne : une guerre contre l’Iran. 

La planification de cette guerre est contenue en détails dans un rapport écrit par Kenneth Pollack publié en 2009 par le Saban Center think tank sioniste de la Brookings Institution intitulé « Which Path to Persia » -Quel Chemin Vers La Perse (en PDF à gauche de l’illustration). Ce chemin conduit directement à la guerre. 

De plus ces campagnes visent également à neutraliser voire s’acoquiner avec les droits de l’hommiste et autres anti guerres descendus par millions en 2003 pour tenter de s’opposer à la guerre contre l’Irak. Les mouvements de protestations type « Indignés » ou « Occupy Wall Street » sans objectifs politiques précis ni soutien des masses populaires souvent noyautés par des organisations individus liés à ceux contre lesquels ils protestent servent eux aussi d’écran de fumée médiatique pour cacher ce qui se prépare. 

La Libération de Shalit 

Israël ne peut envisager une guerre contre l’Iran sans avoir libéré le caporal Shalit, soldat d’active fait prisonnier alors qu’il participait au massacre de civils palestiniens de Gaza par des tirs d’obus de mortier à tête à l’UA et retenu dans la bande de Gaza depuis 5 ans car toute guerre contre l’Iran peut impliquer un élargissement à plusieurs fronts du conflit dont celui sur le front Sud avec le Hamas à Gaza et lancer une nouvelle attaque massive contre Gaza serait signer l’arrêt de mort de Shalit. 

Pour neutraliser d’avance la possibilité d’ouverture de ce front Netanyahou a décidé d’aller à l’encontre de l’aile dure d’extrême droite de sa coalition et de libérer des centaines de prisonniers palestiniens en échange de Shalit. Selon une « information » (à prendre avec précaution tant la propagande est omniprésente) des médias israéliens le chef politique du Hamas Khaled Mechaal serait sur le point de transférer son bureau de Damas au Caire. Le Hamas (les Palestiniens sont des Sunnites) a subi de fortes pressions de la part des Frères Musulmans d’Egypte pour libérer Shalit et pour déménager son QG au Caire. Les Frères Musulmans - Sunnites ennemis d’Assad et de l’Iran, amis de l’Arabie Saoudite - sont les nouveaux chouchous des US -Israël au Moyen Orient. 

D’où également tout le buzz médiatique fait autour de la libération de Shalit écran de fumée là encore pour dissimuler le plus important la priorité des priorités sur l’agenda mondial américano sioniste et leurs laquais ce qui se trame en coulisse à Washington Tel Aviv Paris Londres et Berlin contre Teheran. 

De plus afin de neutraliser l’Egypte et donc de sécuriser son front Sud, Tel Aviv a multiplié les excuses et les compliments vis-à-vis des autorités égyptiennes : excuses pour les soldats égyptiens tués par l’armée israélienne à la poursuite de ceux responsables d’attaques dans le Sinaï courant Août qui ont fait plusieurs morts côté israéliens et compliments pour le rôle joué par l’Egypte dans la libération de Shalit. 

Netanyahou a évoqué à plusieurs reprises ces dernières semaines une opportunité sur l e point de se fermer en liant celle -ci à des développements géostratégiques. Quand Netanyahou - ou Ehud Barak le ministre de la guerre israélien qui a reçu récemment le ministre de la guerre US Panetta après avoir lui -même rendu visite à ce dernier cet été à Washington dans le cadre d’une coopération militaire très rapprochée - parlent ainsi c’est toujours en lien avec l’Iran. Soigner son image dans l’opinion publique israélienne et étrangère en se montrant «rassurant» en interne pour les soldats et familles de soldats et «conciliant» à l’extérieur avec cet échange Shalit contre des centaines de prisonniers palestiniens est primordial pour Netanyahou car attaquer l’Iran c’est l’objectif N°1 qu’il s’est fixé avant la fin de son mandat de premier ministre avec l’aide du Lobby Juif Sioniste américain AIPAC qui dicte les décisions en matière de politique étrangère au Congrès et à la Maison Blanche et ce malgré l'opposition de tous les responsables militaires et sécuritaire (Shin Bet et Mossad) israéliens à ce plan. Ces derniers savent que cela ne ferait que retarder le programme nucléaire iranien de deux ans au mieux et renforcerait l'Iran dans sa volonté de développer le nucléaire cette fois peut être pas à des fins totalement civiles mais aussi militaires arguant de son droit à l'auto défense contre de telles attaques futures que ce soit des US ou d'Israël.Donc une attaque contre productive puisque les américanosionistes obtiendraient l'effet inverse l'Iran perçue comme une victime par l'opinion mondiale pourrait désormais au même titre que les Juifs sionistes (génocide juif par les Nazis) et les Américains (attaques du 11 Septembre 2001) jouer la carte politique de la victimologie, en user et abuser comme eux. 

Il se peut également qu’Obama cherche à se faire réélire président en 2012 en lançant une guerre contre l’Iran sollicitée par tous les néocons républicains et démocrates et le complexe militaro industriel seul activité industrielle US à ne pas être sur le déclin ou avoir été délocalisée. Le bizness de la guerre c’est bon pour l’économie les emplois et la réélection d’ Obama qui a pratiqué une politique guerrière illégale ( violation de la Constitution américaine, violation du droit international) bien plus extrémiste que G.W.Bush sans pratiquement rencontrer d’opposition intérieure le mouvement anti guerre US ayant implosé, les mouvements de protestations morcelés (anti wall street, anti nucléaire, anti réchauffement climatique…) incapables de faire la jonction entre eux et comprendre que ce sont les guerres US qui ruinent leur économie, polluent et font peser sur eux un «prix à payer» extrêmement élevé tant matériellement que moralement. 

Les US sont avec Israël les deux pays les plus haïs au monde. Les Américains payent chèrement en termes de prestige et d’influence internationale leur soutien inconditionnel au régime sioniste et ne peuvent désormais s’imposer que par la force comportement d’une superpuissance en déclin. 

L’affaire du « complot « pour assassiner l’ambassadeur d’Arabie Saoudite aux US 

Cette histoire rocambolesque de complot soit disant ourdi par l’Iran pour assassiner l’ambassadeur saoudien en poste à Washington et qui a fait la une des médias cette semaine pourrait être le début de toute une série d’opérations sous faux pavillon visant à justifier une guerre contre l’Iran. 

Dans un article publié la 15/10/2011 sur Asia Times online intitulé « FBI account of « terror plot » suggests sting « ( le compte rendu par le FBI du « complot terroriste » fait penser à une infiltration ) Gareth Porter un historien d’investigation et journaliste spécialiste de la politique de sécurité nationale US démontre la fabrication grossière de ce complot par le FBI. 

Ci-dessous quelques extraits traduits : 

« Whashington - Tandis que l’administration de Barack Obama jurait que le gouvernement iranien devrait « rendre des comptes » pour le soit disant complot pour assassiner l’ambassadeur saoudien à Washington le document légal décrivant les preuves dans cette affaire fourni de multiples indications que c’est le résultat d’une opération d’infiltration par le FBI. 

« Bien que le document, qualifiée de plainte criminel amendée implique l’irano américain Mansour Arabsiar et son cousin Ali Gholam Shakuri, un officier des forces Quds iraniennes, dans le cadre d’un plan pour assassiner l’ambassadeur saoudien Adel al -Jubeir, cela fait aussi penser que l’idée d’origine a été imposée par un agent infiltré du DEA ( Département de Répression de la Drogue) à la demande du FBI. »
 

Arabisiar un vendeur de voitures d’occasion et trafiquant de drogues a semble-t-il été manipulé parce qu’il convoitait de s’enrichir dans le trafic de drogue venant d’Afghanistan sous la houlette d’un cartel de drogue mexicain. Selon Gareth Porter, le langage utilisé dans les échanges entre l’agent infiltré DEA/FBI et Arabsiar de même que l’absence de toute déclaration attribuée à ce dernier implique que celui-ci n’a rien dit concernant le complot visant à assassiner l’ambassadeur saoudien sauf en réponse aux suggestions de cet agent qui faisait déjà partie d’une opération clandestine menée par le FBI dans le cadre d’un trafic de drogue. Comme le compte rendu du FBI le signale dans une note de bas de page l’agent du DEA avait auparavant été condamné pour trafic de drogue par un état aux US et avait coopéré à des enquêtes sur ce trafic - en se faisant passer semble-t-il pour un vendeur de drogue lié à l’un des plus dangereux cartels de la drogue mexicain - pour bénéficier en échange d’une annulation de sa condamnation. 

Dans les conversations entre cet agent infiltré et Arabsiar : 

«… Le fait qu’aucune citation d’Arabsiar montre qu’il était d’accord pour assassiner l’ambassadeur encore moins qu’il l’ait proposé laisse à penser qu’il ne s’était pas engagé ou qu’il liait l’affaire à autre chose tel le la perspective d’un gros accord sur un trafic de drogue avec le cartel…. » 

Bref une opération sous faux pavillon concoctée par le FBI qui signale la volonté de l’administration d’Obama d’avoir recours à ce type de mensonge pour justifier une guerre contre l’Iran. 

L'Iran s'est dit prêt à examiner les "accusations américaines" selon une dépêche AFP* du 17/10/2011 

Une prochaine opération sous faux pavillon pourrait avoir lieu dans le Golfe Persique sous forme d’un incident maritime l’administration Obama ayant pris soin de justifier à priori une réplique militaire à un tel incident en faisant savoir avec force battage médiatique qu’elle avait demandé à ce que soit crée une ligne rouge téléphonique entre la marine US et celle de l’Iran, Téhéran ayant refusé une telle ligne. 

L’Arabie Saoudite offre son espace aérien pour une attaque contre l’Iran 

Le faux complot pour assassiner l’ambassadeur saoudien à Washington à sa raison d’être dans ce vaste complot américano sioniste pour justifier une attaque contre l’Iran. 

Désormais l’aviation civile irakienne est maitre de son espace aérien. Le 1er Octobre pour la première fois depuis 2003 les forces aériennes américaines (USAF) ont transféré la responsabilité de gérer l’espace aérien aux Irakiens. Difficile donc de mener une attaque aérienne contre l’Iran en partant ou survolant l’espace aérien irakien. Autre voie aérienne non utilisable celle passant par la Turquie et longeant la Syrie compte tenue des tensions entre Ankara et Tel Aviv. Reste l’espace aérien de l’Arabie Saoudite. Les Saoudiens ont fait savoir que l’Iran devrait payer pour ce soit disant complot visant à assassiner leur ambassadeur à Washington. Alors le « prix à payer » pourrait bien être une autorisation de survol par l’aviation israélienne de l’Arabie Saoudite pour aller attaquer les installations nucléaires de l’Iran que l’Arabie Saoudite justifierait par cette supposée tentative iranienne d’assassinat. Le bruit avait déjà couru que l’Arabie Saoudite avait donné son accord au régime sioniste à un tel survol ce que cette dernière s’était empressée de nier. 

Un prochain rapport accusateur de l’AIEA contre l’Iran ? 

Autre « coïncidence » dans la montée en puissance de la campagne pour justifier une guerre contre l’Iran, la publication le mois prochain d’un nouveau rapport de l’AIEA sur le programme civil nucléaire iranien. Les médias israéliens, américains prosionistes (NYT entre autres) et français (le Figaro du marchand d’armes Dassault proche de Sarkozy et des Juifs sionistes qui a publié un article soit disant basé sur ce prochain rapport accusant l’Iran d’activités nucléaires militaires) ont déjà commencé à aboyer contre Téhéran livrant avant même la publication de ce rapport LEUR version accusatrice. 

Les Américanosionistes et leurs alliés dont le gouvernement Sarkozy feraient actuellement pression sur le secrétaire général de l’AIEA, Yukiya Amano, pour qu’il déclare publiquement l’existence d’aspects militaires dans ce programme nucléaire iranien en se basant sur des documents top secrets fournis par les renseignements américains. On connaît l’habileté particulière de la CIA du Mossad et consorts à fabriquer de faux documents pour incriminer leurs ennemis en plus de mener des opérations sous faux pavillon. 

Selon le NYT, Yukiya Amano sait que s’il publie de telles accusations en se basant sur des documents fournis par la CIA/Mossad et le renseignement militaire US/ Israélien il risque de discréditer l’agence et que ses inspecteurs soient renvoyés à Vienne avec interdiction de retourner en Iran sabotant ainsi toute possibilité de contrôle du nucléaire dans ce pays par l'AIEA. 

Le programme nucléaire civil iranien est le plus contrôlé au monde et jusqu’à présent sur la foi de ces inspecteurs et de leurs enquêtes de terrain l’AIEA n’a jamais pu conclure à l’existence d’un programme nucléaire militaire ou du détournement du programme nucléaire civil à des fins militaires par l’Iran. 

Le gouvernement iranien accuse les puissances occidentales et le régime sioniste d’avoir fabriqué ces documents et maintient que son programme nucléaire est pacifique et sous contrôle de l’AIEA ce qu’il est. Les administrations successives américaines Bush Clinton Obama n’ont jamais pu apporter une quelconque preuve de l’existence d’un programme nucléaire militaire iranien. 

Pour satisfaire le régime sioniste et bénéficier du vote juif sioniste américain Obama va-t-il déclenché une guerre contre l’Iran sous des prétextes fallacieux tout comme son prédécesseur G.W.Bush avait lancé une guerre contre l’Irak en déclarant mensongèrement que Saddam Hussein avait des ADM ? 

Une guerre contre l’Iran déclenchée par les Juifs sionistes et ou les Américains - Tel Aviv a déjà obtenu le feu vert des US de même que la livraison des bombes bunker buster pour attaquer - c’est quoiqu’ils fassent pour « neutraliser » les autres fronts une guerre régionale à court terme dégénérant en 3ème guerre mondiale car ce sont les intérêts de la Russie et de la Chine qui sont aussi visés. 

Pour en savoir plus sur la VRAIE Syrie 

La Syrie réelle toujours là contre la Syrie virtuelle - Guy Delorme 



*Pour en savoir plus sur les Frères Musulmans et leurs manigances 

ÉGYPTE : Les Frères Musulmans à l’épreuve de la révolution- René Naba 


* Dépêche AFP 17/10/2011 

"Complot présumé: l'Iran "prêt à examiner" les accusations américaines 



TEHERAN (AFP) - L'Iran est "prêt à examiner" les accusations des Etats-Unis impliquant Téhéran dans un projet d'assassinat de l'ambassadeur saoudien à Washington, a déclaré lundi le ministre iranien des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi cité par l'agence officielle Irna. 

"Nous sommes prêts à examiner cette question sereinement, même si elle a été créée de manière artificielle, et nous avons demandé aux Etats-Unis de nous fournir les informations à propos de ce scénario", a déclaré M. Salehi. 

Il a réaffirmé que l'Iran avait "demandé aux Américains des informations sur les personnes impliquées pour identifier leur passé et examiner la question", tout en estimant que les accusations de Washington n'ont "pas de base solide" mais visent a "créer une histoire" pour accroître la pression contre Téhéran. 

La justice américaine a accusé mardi l'Iran d'avoir planifié un attentat pour assassiner l'ambassadeur saoudien à Washington, et annoncé notamment l'arrestation d'un Américano-Iranien, Mansour Arbabsiar, qui aurait été le pivot de ce projet. 

Téhéran a immédiatement rejeté ces accusations, criant à une manipulation destinée à diviser les pays musulmans, à protéger Israël et à isoler davantage la République islamique déjà soumise à de sévères sanctions internationales pour ses programmes nucléaire et balistique controversés. 

Le ministère iranien des Affaires étrangères avait affirmé samedi que Téhéran avait transmis à Washington "une requête claire" pour obtenir des informations sur les personnes accusées d'être impliquées dans cette affaire, mais que les autorités américaines n'avaient pas répondu, en "violation des conventions internationales et des normes légales". 

"L'Iran est un pays responsable face à ses engagements internationaux, mais nous defendons en même temps nos droits", a souligné lundi M. Salehi. 

Téhéran a par ailleurs demandé dimanche à Washington de faciliter une "visite consulaire" à Mansour Arbabsiar. 

"Il n'y pas de doute que les accusations américaines sont sans fondement, mais la remise des informations concernant l'accusé et une visite consulaire sont une obligation pour le gouvernement américain", a déclaré un responsable iranien au chargé d'affaires suisse convoqué au ministère des Affaires étrangères. La Suisse représente les intérêts américains en Iran depuis la rupture des relations diplomatiques entre Téhéran et Washington en 1980. 

© 2011 AFP
 

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents