Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

USA: A 6 ans, elle est menottée à l'école

Publié par wikistrike.com sur 17 Avril 2012, 23:16pm

Catégories : #Social - Société

La police passe les menottes à une fillette de 6 ans, une super méga dangereuse terroriste  


Une fillette a été attachée les mains dans le dos pour avoir eu un accès de colère en classe dans une école de Géorgie, au sud-est des Etats-Unis.


topelement--2-.jpg

Salecia Johnson est accusée d'avoir déchiré des documents accrochés aux murs et jeté des livres ainsi que des jouets.
Image: Keystone

La famille de la petite a demandé à la ville de Milledgeville de changer sa politique en la matière afin que d'autres enfants ne soient pas traités de la même façon. La fillette a été très secouée par l'incident, selon ses proches.

S'il est inhabituel qu'un jeune enfant soit menotté à l'école, ce n'est toutefois pas la première affaire de ce genre et d'autres responsables scolaires ont été confrontés à la question de savoir s'il est opportun d'appeler la police pour s'occuper d'un élève.

Le cas de Milledgeville remonte à vendredi. Salecia Johnson est accusée d'avoir déchiré des documents accrochés aux murs et jeté des livres ainsi que des jouets, selon la police. Elle aurait aussi fait tomber une petite étagère sur la jambe du principal et tenté de casser un cadre de verre. Dépassée par tant de violence, l'école de Creekside a appelé les forces de l'ordre.

Menottes trop serrées

Or la fillette a résisté à l'officier qui tentait de la ramener à la raison dans le bureau du principal. Elle a donc été "maîtrisée en lui menottant les mains dans le dos", selon le rapport de police. Une plainte a été déposée pour voies de fait et destruction de biens.

Le chef de la police par intérim, Dray Swicord, a expliqué que ses services avaient pour politique de passer les menottes aux gens amenés au poste, quel que soit leur âge, et que la fillette avait été attachée avec les menottes d'acier utilisées pour tout le monde, "pour leur propre sécurité et celle des officiers".

La tante de Salecia Johnson, Candace Ruff, qui a récupéré la fillette au poste de police avec sa mère, a déclaré que l'enfant avait été placée dans une cellule et s'était plainte que les menottes "étaient vraiment serrées et lui faisaient mal aux poignets".

Le chef de la police a affirmé que la petite avait été gardée dans une pièce et non une cellule et que des officiers avaient essayé de la calmer en lui donnant un soda gazeux. L'administration de l'école de Creekside n'a pas répondu aux appels mardi.

La mère de Salecia, Constance Ruff, a déclaré à WMAZ-TV que sa fille avait écopé d'une suspension de classe jusqu'en août.(ap/Newsnet)

Source: 24heures.ch

Archives

Articles récents