Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

USA : Être un survivaliste suffit à être mis sur la liste d'interdiction de vol

Publié par wikistrike.com sur 19 Octobre 2012, 07:17am

Catégories : #Social - Société

USA : Être un survivaliste suffit à être mis sur la liste d'interdiction de vol


noflylistx.jpgCeux qui se préparent aux désastres à venir sont considérés d'office comme des ennemis du nouvel ordre mondial.

 Que faut-il pour que votre nom sur la liste d'interdiction de vol aux États-Unis? Apparemment, il suffit d'être considéré comme un survivaliste.

Lorsque Wade Hicks est monté à bord d'un vol militaire pour rendre visite à sa femme, un lieutenant de la Navy stationnée à Okinawa, au Japon, il ne pensait pas que ce serait un voyage sans retour. Lors d'une escale à Hawaï pour faire le plein, alors qu'il remontait à bord de l'avion, Hicks a été rapidement escorté par des gardes armés. Il a ensuite été emmené dans une salle d'interrogatoire sécurisée où Hicks a été informé qu'il ne serait en mesure de prendre aucun avion, car il était sur la liste d'interdiction de vol.

Depuis Hicks est bloqué à Hawaï sans pouvoir rentrer chez lui.

Le détective privé et fondateur du Nord-Est de Network Intelligence Hagmann Douglas a révélé que Hicks avait  non seulement traversé le dépistage de la TSA à son point de départ initial à San Francisco, mais que son casier judiciaire avait également été vérifié, le FBI a également fait des vérifications à propos de son ancien permis de port d'armes.

En outre, Hicks est titulaire d'une carte TWIC ou "Transportation Worker Identification Credential", accordée par nul autre que le CST. Hicks bénéficie également d'autorisations classifiées car il est un entrepreneur travaillant pour l'armée américaine. Son passeport est valide et n'a pas été révoqué.

Pourquoi  Hicks a donc être ajouté à la liste d'exclusion aérienne par le gouvernement américain, liste tenue à jour par le Centre d'analyse térroriste du  FBI ?

«J'ai demandé à Hicks « Pourriez-vous avoir été confondu avec un homonyme ? ". «Les personnes qui ont agi au nom de la TSA et le DHS lui donné son numéro de sécurité sociale, sa date de naissance, son nom, et ils lui ont dit:« Non, il n'y a pas d'erreur, c'est bien vous, vous êtes sur cette no-fly list ».

Après avoir été invité à descendre de l'avion, "un contrôle de  routine a commencé", a dit Hicks dans son entretien avec Infowars. «Environ 15-20 minutes plus tard, deux types lourdement armés de la sécurité des forces aériennes se sont présentés."

C'est alors qu'on a dit à Hicks qu'il ne serait en mesure de prendre aucun avion. . Il n'y a aucune indication quant aux raisons pour lesquelles Hicks a pu prendre son premier vol de San Francisco à Hawaï sans en avoir êté informé, il était censé être sur la liste.

Apparemment, le seul crime dont Hicks se serait rendu coupable serait son affiliation avec "le projet de préparation du Mississippi", une organisation survivaliste. Bien que se préparer n'est pas illégal, le FBI sévi contre les preppers depuis un certain temps, il espionne les gens qui visitent des sites Web survivalistes bafouant leurs droits au deuxième amendement (liberté d'expression).

Hicks a révélé à Infowars qu'un ancien combattant handicapé prétendant être un Navy Seal a rejoint son groupe Prepper plus tôt dans l'année, mais Hicks senti que  l'histoire de cet homme semblait suspecte. Grâce à une demande d'accès à l'information, Hicks a appris que  l'homme n'avait jamais été dans l'armée, même s'il possédait une authentique identification militaire. Quelque temps plus tard alors qu'il conduisait, Hicks a vu la voiture de cet homme se garer devant une succursale du "Département  of Homeland Security" du Mississippi

Lorsqu'on lui a demandé s'il pensait que son appartenance à un groupe Prepper a amené cette situation, Hicks a répondu: «Si c'est le cas, ce serait une situation assez triste."

En attendant, Hicks a contacté son sénateur, et il a reçu un appel de retour que le bureau du sénateur travaille actuellement pour l'aider à rentrer chez lui.

Ce n'est pas la première fois que les actions incontrôlables de notre gouvernement  foulent au pied les droits des citoyens en les mettant sur la liste d'interdiction de vol. Ce genre d'histoires où des citoyens américains sont interdits de vol parce que leur nom  apparaissent mystérieusement sur cette liste sont devenus trop communes.

Plus tôt cette année, un étudiant diplômé en Californie dont le nom avait été  mis sur la liste a dû voler au Costa Rica et au Mexique, traverser la frontière américaine pour rentrer à la maison, et un homme musulman de Virginie a dû obtenir une dérogation du FBI après avoir été coincé au Caire près de deux mois avant qu'il puisse retourner en Amérique. Les agents de la TSA ont même fait sortir un bébé de dix-huit mois, d'un vol Jet Blue au printemps dernier pour avoir été classé comme un terroriste présumé sur la liste d'interdiction de vol.

Comme rapporté précédemment par Infowars, la liste a plus que doublé en 2011, et le gouvernement refuse toujours de divulguer les noms figurant sur la liste ou même des détails quant à la façon ou pourquoi ces personnes ont été choisies. Nul n'est tenu d'une procédure régulière lorsqu'ils sont ajoutés, contournant complètement le cinquième amendement pour les citoyens américains qui y sont mis.

Une fois que l'on est sur la liste d'interdiction de vol, on ne sait pas non plus comment en sortir.

Ce types d'offenses sur nos libertés deviennent de plus en plus fréquentes. Le gouvernement fédéral est évidemment préparé à quelque chose, il procède à l'achat de milliards de munitions et de quantités énormes de nourriture déshydratée. Apparemment, le citoyen américain moyen qui veut se préparer est, au contraire, censé avoir peur des représailles du gouvernement qui peut potentiellement le maintenir à des centaines, voire des milliers de miles de chez lui à chaque fois qu'il met le pied dans un avion.





http://www.infowars.com/prepper-put-on-no-fly-list-stranded-in-hawaii/

Traduit par :

http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/ 
Commenter cet article

Laurent Franssen 20/10/2012 18:16


Pour etre sympa, j ai le sentiment que c est sa femme qui l a fait " bloquer la bas  ".

Comme vous avez tous l air tres agites en ce moment, ca me donne l impression que le kaboom au USA est proche.

N oublions pas que nous defendons la vie,
et la vie de tout un chacun. ( terriens , parce que franchement si faut aller plus loin fallait venir nous trouvez et causez en face a face. )


LKP
*

On ne combat pas le systeme en le detruisant, on combat le systeme en construisant sans lui*
Keny Arkana. 

Toto 19/10/2012 10:51


J'adore le dernier paragraphe.


Bonjour je suis sur no-fly list => le gouvernement achètent pour des millards des minutions et bouffe deshydratée car nous devons avoir peur.


Youpi tralala, cherchez pas la logique. J'aime les pommes, je mange une banane il pleut dehors, le gouvernement est contre nous c'est évident.

idnaze 19/10/2012 09:53


Les survivalistes sont peut etre des gens qui diront non si on veut les executer pour faire de la place ?

Laurent Franssen 19/10/2012 09:29


" es agents de la TSA ont même fait sortir un
bébé de dix-huit mois, d'un vol Jet Blue au printemps dernier pour avoir été classé comme un terroriste présumé sur la liste d'interdiction de vol. "

Totalement Stupides et Abrutis 

--- 

Archives

Articles récents