Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

USA: Les fabricants d'armes ont des accords marketing avec des éditeurs de jeux vidéo !

Publié par wikistrike.com sur 25 Décembre 2012, 10:11am

Catégories : #Social - Société

Armes réelles et virtuelles entretiennent un lien marketing !

 

Quand Electronic Arts fait la promotion des armes à feu

Une image tirée du jeu "Medal of Honor : Warfighter".

Dix jours après la tuerie de Newtown, le New York Times revient sur les liens qui existent entre les éditeurs de jeux vidéo et les fabricants d'armes. Principal mis en cause, l'éditeur Electronic Arts, qui a fait la promotion des armes utilisées dans Medal of Honor Warfighter, le dernier opus d'un célèbre jeu de tir.

 

Sur le site de Medal of Honor, une page "partenaire" présente les marques des armes que l'on retrouve dans le jeu, tels le McMillan Group, qui produit par exemple des fusils d’assaut, ou la société MagPul, qui propose de nombreux accessoires pour les armes à feu.

Un partenariat un peu trop visible, semble-t-il, puisque face aux protestations, Electronic Arts a désactivé les liens qui renvoyaient vers les sites des marques, expliquant qu'elle ignorait leur existence. "C'était comme un showroom virtuel pour des pistolets", a expliqué un blogueur spécialisé au New York Times.

 

Dans un communiqué, Electronic Arts a précisé que la société n'avait pas reçu d'argent des fabricants d'armes pour avoir utilisé leurs produits dans le jeu Medal of Honor.

L'éditeur ne cache pas pour autant ses partenariats, comme en témoigne la vidéo ci-dessous présentant celui réalisé avec MagPul.

 

 

Alors que de nombreuses études sur le sujet n'ont jusqu'ici pas réussi à démontrer les relations de cause à effet qui existeraient entre la pratique des jeux vidéo et la violence, le quotidien estime que cette affaire illustre la manière dont les industries du jeu et des armes ont développé des relations de marketing croisées dans l'objectif d'en tirer des bénéfices mutuels.

 

Pour les fabricants d'armes, les jeux vidéo seraient l'occasion de promouvoir leurs produits auprès de millions d'utilisateurs. A la question de savoir quelles sont les contreparties reçues par les éditeurs de jeu, plusieurs responsables affirment auNew York Times qu'ils ne sont pas financés par les industriels de l'armement en échange de ce qui ressemble fort à du placement de produits. Si les armes utilisées dans ces jeux existent bel et bien, c'est notamment par souci de réalisme explique une spécialiste du secteur citée par le New York Times. Une course au réalisme, ajoute-t-elle, encouragée par la concurrence que se mènent par exemple Electronic Arts et Activision, deux poids lourds du secteur.

Big browser

 

Du vituel au réel


Games1-articleInline-copie-1.jpgElectronic Arts a sorti Warfighter, la dernière version de son jeu vidéo le plus vendu en Octobre. Problème : EA a créé un site Web qui fait la promotion des fabricants de fusils, de couteaux, des armes bien réelles !

 Magpul, qui était un partenaire commercial dans le dernier jeu Medal of Honor, par Electronic Arts, a récemment fait une promotion pour la NRA

Parmi les partenaires marketing du géant du jeu vidéo, l’on peut voir de la pub sur le site Web du Groupe McMillan, fabricant de fusil de grande puissance pour tireur d'élite et Magpul , qui vend des magazines qui tournent autour des accessoires pour des armes agressives.

L'industrie du jeu vidéo a été entraînée dans le débat national sur la violence armée la semaine dernière, lorsque la National Rifle Association a accusé les producteurs de jeux et de films violents d’être la cause des dérives armées, suite à la mort par fusillade de 20 enfants et de 6 adultes dans une école de Newtown, dans le Connecticut.

Acteurs des jeux vidéo et vendeurs d’armes travaillent donc main dans la main, mais chuuut, cela pourrait se savoir.

 

Ghisham Doyle pour WikiStrike 

Source: http://www.nytimes.com/2012/12/25/business/real-and-virtual-firearms-nurture-marketing-link.html?_r=0

 

Bond des ventes d'armes aux USA depuis le drame de Newtown

 

Les ventes d'armes ont bondi aux Etats-Unis depuis la fusillade de Newtown, par peur notamment d'une éventuelle interdiction prochaine des fusils d'assaut et de chargeurs de grande capacité. Vingt enfants de 6 et 7 sept ans et six femmes membres de l'encadrement ont été tués le 14 décembre par un assaillant armé notamment d'un fusil d'assaut dans l'école primaire Sandy Hook de Newtown (Connecticut, nord-est). Le tueur, un jeune homme de 20 ans, s'est suicidé. 

"Tout de suite après, les militants anti-armes ont commencé à s'exprimer. Le président a demandé des mesures rapides, et cela a provoqué un engouement pour les achats" d'armes, explique à l'AFP Larry Hyatt, propriétaire d'un magasin d'armes à Charlotte (Caroline du Nord, sud-est). 

La faute au discours d'Obama?
L'augmentation des ventes d'armes est "plus intense parce que le président s'est exprimé dans les médias et a dit en substance si vous voulez une arme, ce serait mieux de l'acheter maintenant", estime M. Hyatt. Le président américain Barack Obama a appelé le Congrès à voter une loi interdisant les fusils d'assaut et les chargeurs à grande capacité, et comblant les vides juridiques permettant d'acheter des armes sans vérification des antécédents de l'acheteur. 

Or depuis la tuerie de Newtown, la demande de chargeurs a atteint un niveau "sans précédent", avoue Peter Brownell, dont la société éponyme est le plus grand fournisseur mondial de munitions et d'accessoires, et a vendu en trois jours autant de chargeurs qu'en trois ans et demi. Dans les zones rurales, les ventes d'armes ont aussi augmenté dans les foires aux armes, ont rapporté les journaux locaux un peu partout. 

Environ 310 millions d'armes à feu sont en circulation aux Etats-Unis, soit environ une arme par habitant, et les Américains risquent 20 fois plus d'être tués par balle que dans d'autres pays développés. Quelques 300 sociétés de fabricants d'armes et de munitions aux Etats-Unis se partagent le marché, qui génère 7 milliards de dollars de chiffre d'affaires chaque année. 

"Crainte de nouvelles restrictions" 
Phénomène plus marginal, la vente d'équipements de sécurité pour les enfants a aussi enregistré une hausse notable, dont un produit vedette: le cartable pare-balle. "Après la tragédie de Newtown, nos ventes sont dix fois plus importantes", a reconnu Richard Craig, directeur de la société Amendment II, du nom du deuxième amendement de la Constitution qui autorise le port d'armes. 

En Floride (sud-est), l'Etat qui compte le plus de personnes armées aux Etats-Unis, les magasins d'armes ont enregistré des ventes record après le drame et le cap du million de permis actifs de port d'armes a été atteint (sur 19 millions d'habitants). 

"Il y a beaucoup de questions, pour savoir si nous avons des munitions, si nous avons encore des fusils d'assaut, et aussi sur les prix parce qu'ils ont grimpé depuis ce qui est arrivé", déclare à l'AFP Ramiro, propriétaire d'un magasin d'armes à Miami. "Tout le monde achète des armes par crainte de nouvelles restrictions", renchérit Dave F. Johnson, propriétaire d'une enseigne d'armes à feu à Miami. 

Le débat sur les armes reste vif. La sénatrice démocrate de Californie Dianne Feinstein, soutenue par plusieurs élus démocrates et des stars d'Hollywood, va présenter début janvier un texte qui bannit les armes d'assaut et les chargeurs de plus de 10 balles. 

Ceux d'Adam Lanza, le tueur de Newtown, pouvaient en contenir beaucoup plus. Mais le puissant lobby des armes, la National Rifle Association (NRA), a exclu dimanche tout soutien à une réglementation, proposant en revanche de placer des policiers armés devant chaque école.

 

7s7

Commenter cet article

Laurent Franssen 25/12/2012 16:47


Les societes qui fabriquent des voitures passent aussi des contrat avec les editeurs de jeux video.

Rapeller les geeks de Gran tourismo et de ses voitures incassable, car les fabricants ne voulaient pas qu'on voient que leurs jouets pouvaient s abimer.

*

De toutes facon, que viennent faire les jeux videos dans un debats qui englobent politique,guerre et religion ?

N'est ce pas une tentative de denoncer le " journaliste " plutot que de pacifier le soldat ?

Châtiement aux impies 25/12/2012 15:25


C'est bien joué pour les tireurs de ficelles de fabricants  d'armes ! Quand la chute de l'économie américaine se déroulera en 2013, les états-unis seront à feu-et-à-sang en éliminant un
maximum d'américains avec un maximum d'armes automatiques en circulation dans ce pays de l'ultra-libéralisme économique de CORRUPTION  !!!!


Moins d'américains, c'est encore plus d'argent dans la poche de quelques-uns !!!!


De toute manière les Etats-Unis appartient et appartiendra toujours à la FRANCE.  Car sans l'aide des soldats français, de l'armement militaire français et de son Excellence Général
LAFAYETTE, jamais, non jamais les Etats-Unis ne serait devenu indépendante du Royaume d'Angleterre !!!!


Et Oui, chers lecteurs garder cela en mémoire et prenez actes des faits et gestes des manigances politico-industrielles dans ce pays où ont été massacré la civilisation amériendienne par des
imposteurs !


Ces imposteurs auront le même châtiement !


 


 

astrogogonaute 25/12/2012 11:42


Bah, il y a bien eu des accords entre le pentagone (ou l'armée US) avec des éditeurs de jeux vidéos ;)

Personne n'est blanc dans cette histoire, mais comme d'habitude, seuls les gentils payeront.

Il serait bon d'aller fouiner dans les statistiques également, le diable peut s'y nicher.

Archives

Articles récents