Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Vaccinons le monde : Bill Gates et Rockeffler désirent une réduction de la population mondiale

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 30 Avril 2011, 10:35am

Catégories : #Santé - psychologie

 

Vaccinons le monde : Bill Gates et Rockefeller désirent une réduction de la population mondiale

 

article_CPS_IAW65_020208080747_photo01_photo_default-512x34.jpgDes armes biologiques sont en cours de développement et testées pour le contrôle de la population. La stérilisation forcée comme moyen de contrôler la population a été clandestinement introduite dans les pays du Tiers Monde, où les femmes recevant des vaccins n'ont plus été capables de donner naissance à des nouveaux nés vivants après la vaccination. Cela a été rapporté dans un documentaire de la BBC sur des femmes aux Philippines et au Mexique qui ont été utilisées comme cobayes pour un nouveau vaccin de grossesse.

 

  Vaccinons le monde par Daniel Taylor Voir l'article original:

 

L’élite globaliste a déclenché une opération mondiale contre la population ignorante de la situation afin de réduire et de contrôler la fertilité. Les vaccins et les aliments de base ont été modifiés afin de parvenir a ce but.

Si vous ne pouvez toujours pas imaginer qu’une telle chose est possible, ou même qu’il existe des êtres humains qui ont la volonté et la capacité de le faire, il suffit d’observer l’histoire. Ce genre de conspiration n’est pas nouvelle, de fait, ce type de contrôle fût idéalisé par Platon il y a quelques 2 300 ans, dans son oeuvre gigantesque « La République ». Platon écrivit que l’élite gouvernante se doit de guider la société, « … dont le but sera de préserver la population moyenne. » Il déclara plus avant  » qu’il y aura un certains nombre de choses qu’ils devront considérer, tels les effets de la guerre et des maladies et les choses de ce type, afin de prévenir aussi loin que possible que l’Etat ne devienne trop important ou trop petit. »

Les activités de l’élite dirigeante en contrôlant les populations, doivent rester secretes, écrivit Platon: « Ces procédures doivent rester un secret que seuls les dirigeants partagent, ou il y aura un danger de plus avec notre troupeau… la révolte. »

Observer les événements historiques nous révèlent qu’il n’y a rien de vraiment nouveau sous le soleil. Ce qui a été fait, sera fait de nouveau, et l’élite globale du XXIeme siècle a des outils technologiques très avancés a sa disposition.

 

The GAVI Alliance (Global Alliance for Vaccnes and Immunization)

 

L’alliance GAVI, fondé en 2000 avec l’aide de la fondation Gates, a pour but de vacciner tout le tiers monde. Les organisations membres de GAVI sont listées sur le site internet du groupe. Elles incluent: « donations de gouvernements nationaux et des pays en voie de développement, le programme de vaccination des enfants Bill & Melinda Gates, la fédération internationale des associations de fabricants de produits pharmaceutiques (IFPMA), la fondation rockefeller, UNICEF, la banque mondiale et l’OMS ». En décembre 2000, David Rockefeller et William H. Gates senior, entr’autres, visitèrent le campus de l’Université Rockefeller pour prendre part a une réunion sur « La philanthropie dans un siècle globaliste ». A cette occasion, Gates parla de maniere enthousiaste de son inspiration par Rockefeller a aider a la fondation de GAVI, Gates déclara: « En suivant l’exemple et en nous inspirant du travail déjà effectué par la fondation Rockefeller, notre fondation démarra GAVI en débloquant 750 millions de dollars pour une chose appelée le Fond Global pour la Vaccination des Enfants, un instrument de GAVI. »

Il félicita également la famille Rockefeller pour son centenaire de philanthropie en disant: « Il semble qu’a chaque coin que nous tournons, les Rockefeller sont déjà la. Dans certains cas, ils ont été présents depuis très, très longtemps. » Le fait qu’un mécanisme globaliste comme GAVI existe, dans les mains de promoteurs blatants du contrôle des populations, pour délivrer des vaccins a des millions de gens a travers le monde devrait être assez déconcertant au minimum; spécifiquement quand cela est confronté avec la montagne de documentation qui prouve que des vaccins anti-fertilité ont été étudiés, mis au point, et délivrés par l’OMS avec des fonds de la fondation Rockefeller.

Bill Gates a réaffirmé l’agenda de contrôle global de la population durant la conférence TED qui s’est tenue récemment, ou il a déclaré: « Le monde aujourd’hui a 6,8 milliards de personnes. Se dirigeant vers 9 milliards. Maintenant, si nous faisons un super boulot avec les nouveaux vaccins, services de santé, service de santé lié a la reproduction, nous pourrions baisser ce chiffre de 10 ou 15 pourcent. »

 

Les vaccin anti-fertilité

 

Comme le stipule Jurrian Maessen, l’OMS, un des associés de GAVI, s’est mise en partenariat avec la banque mondiale, et le fond de la population de l’ONU dans les années 1970 sous le vocable de « Bureau d’études spéciales sur les vaccins et la régulation de la fertilité ». Ce bureau spécial « … agit comme un corps de coordination global pour les vaccins sur l’anti-fertilité, la recherche et le développement dans les différents groupes et support de la recherche sur les différentes approches possibles, tels que les vaccins anti-spermatozoides, anti-ovules et autres vaccins chargés de neutraliser les fonctions biologiques de l’hormone hCG. Le bureau d’étude a développé de maniere satisfaisante un prototype de vaccin anti-hCG. »

En 1989, une recherche fut effectuée a l’Institut National d’Immunologie de New Delhi en Inde sur l’utilisation de « porteurs » tels le tétanos et la diphtérie qui contourneraient le système immunitaire et délivreraient l’hormone femelle appelée la gonadotrophine chronique humaine (GCh ou hCG en anglais). L’article scientifique fut édité par Oxford University Press en 1990 et intitulé: « Bypass by an alternate ‘carrier’ of acquired unresponsiveness to hCG upon repeated immunization with tetanus-conjugated vaccine. » La fondation Rockefeller est enregistrée dans le document comme étant un des financiers de la recherche.

 

En injectant l’hormone hCG avec le vaccin du tétanos, qui agit comme un porteur, le corps traite l’hormone comme un envahisseur et crée des anticorps contre celle-ci. Ceci a pour effet de stériliser les femmes qui reçoivent le vaccin et dans nombre de cas, provoque des fausses-couches pendant les grossesses.

Peu apres le développement de ces vaccins, des vaccins anti-tétaniques contenant l’hormone hCG furent envoyés dans de multiples pays du tiers monde. La plupart de ces pays étaient des cibles annoncées de la sorte dans le Mémorandum pour la sécurité nationale NSS200 du département d’Etat américain en 1974, document qui faisait de la réduction de la population mondiale une priorité absolue du département d’état. Ce document recommandait en 1974 que des « contraceptifs injectables » soient plus financés.

Dans le futur immédiat de l’utilisation cachée des vaccins anti-fertilité, la BBC diffusa un documentaire intitulé « the human laboratory » (« Le laboratoire humain ») en 1995 (ndt: un transcrit de ce documentaire est accessible en ligne depuis l’article original en anglais, cf le lien au début de cette traduction). La découverte de vaccins anti-tétaniques « contaminés » résultant en la stérilisation non consentante de femmes philippines fut exposée.

Ce qui suit est un extrait de ce programme de la BBC:

 

 

MARY PILAR VERZOSA : Les femmes demandaient pourquoi le vaccin anti-tétanique qu’elles avaient reçu avaient des effets sur elles ? Nos cycles menstruels étaient complètement déréglés, certaines des femmes parmi nous avaient de gros saignements et des fausses-couches, certaines avaient perdu leur bébé a un stade très précoce. Les symptômes pouvaient apparaître très tôt apres la vaccination, certains le jour d’apres, pour d’autres apres une semaine. Pour celles qui étaient déjà enceintes de 3 ou 4 mois, les fausses-couches étaient horribles et très traumatisantes.

MARY PILAR VERZOSA: J’ai commence a suspecter que c’était ce qui se passait ici aux Philippines. Ils avaient ajouté de la beta hCG avec les doses de vaccins.

MARY PILAR VERZOSA:

Ce fut un événement quand ceci sortit de ma machine fax. Le rapport de la concentration de l’hormone hCG dans les doses de vaccins. 3 flacons sur 4 étaient positifs a la hCG, ainsi mes craintes étaient fondées, a savoir qu’ici dans ce pays, ils ne donnaient pas seulement de vaccination anti-tétanique, mais aussi des vaccins anti-fertilité.

D’apres le témoignage de la population des Akha en Thailande, les femmes enceintes étaient obligées de recevoir des vaccins, incluant celui de tétanos, pour pouvoir obtenir des cartes d’identité pour leurs enfants. La vaccination résultait le plus souvent en fausse-couche. Dans la vidéo présentée ici, Matthew McDaniel, un activiste pour les droits de l’homme, qui a travaillé avec le peuple Akha en Thailande, parle avec deux femmes Akha, forcées de se faire vacciner, résultant en fausse-couche.

Les populations rurales du tiers monde sont au courant des effets potentiels des vaccinations. Leurs craintes sont réfutées comme étant des « rumeurs » ou des « mythes » par la presse, qui bien sûr ne mentionne pas la précédence de la recherche sur les vaccins anti-fertilité. Le plus souvent, ceux qui assurent que les vaccins sont sécurisés sont les mêmes organisations qui s’engagent dans les efforts de réduction des populations. Un communiqué de presse de l’UNICEF en 2006, organisation impliquée dans la vaccination dans les pays du tiers monde, cite l’assistant manager de la santé pour les nations du sud de l’Ethiopie, Tersit Assfa: « Dans d’autres endroits, les femmes de cet âge restent a l’écart, car il y a beaucoup de rumeurs qui circulent a propos des injections qui vont les stériliser ou leur nuire dans une certaine mesure. Mais ici, les anciens du village sont avec nous, ils encouragent les femmes a venir ».

Alors que l’injection est une forme visible et évidente de vaccination, de nouvelles technologies ont été développées avec le support financier de la fondation Rockefeller. Les vaccins oraux, selon le journal indien de microbiologie médicale sera bien plus acceptable socio-culturellement et sera une excellente alternative aux injections. En d’autres termes, les gens seront moins résistants a manger une banane « vaccinée » qu’une piqûre dans le bras. Le même journal stipule que la même technologie pour la vaccination orale pourra servir doublement avec un but contraceptif. Il est écrit: « Les vaccins oraux offrent une excellente perspective tant sur le rapport de coût, que sur leur facilité d’administration, de stockage, leur sécurité et leur acceptante sociale, que les systèmes de vaccinations traditionnels, spécifiquement dans les pays pauvres. Une certaine variété de systèmes de délivrance a été étudiée et développée. Initialement pensés pour devenir des préventifs de maladie infectieuses, ceci a également des applications préventives des maladies auto-immunitaires et de contraception, etc… »

La guerre contre les populations est un effort constant de la part de l’élite globaliste. Cette opération est d’une proportion massive, mais si nous vivons nos vies dans la peur de ce que le futur nous amènera, alors nous permettons notre défaite. Que votre attention et connaissance de la situation vous amènent a faire des changements positifs. Nous avons toujours le pouvoir de développer une conscience aiguë de la situation chez nos concitoyens et malgré ce que les élites peuvent croire, ils n’ont pas le monopole du futur.

 

Archives

Articles récents