Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Valls souhaite moins de liberté d'expression sur twitter

Publié par wikistrike.com sur 26 Janvier 2014, 14:08pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Avec Valls, la censure sur twitter peut commencer...

 

 

h-4-2109936-1276271934.jpgPour sa sixième édition, le Forum International de la Cybersécurité (FIC), organisé à Lille par la Gendarmerie Nationale, a été inauguré le 21 janvier par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls. Dans son discours, le ministre a brièvement rappelé que l'Etat était là pour protéger la liberté d'expression sur Internet, puis il a longuement expliqué comment il allait la réduire. 

Revenant sur l'un de ses sujets de prédilection depuis des semaines, il a explicitement mentionné l'affaire Dieudonné, pour réaffirmer son "refus de la banalisation des discours de haine", et sa volonté d'intensifier la lutte contre la diffusion de messages racistes et antisémites. Devant une audience composée en bonne partie de gendarmes, il a rappelé le travail effectué par les autorités françaises en direction des réseaux sociaux, en prenant l'exemple de Twitter: "grâce à la concertation conduite avec cet opérateur, des engagements de sa part ont pu être obtenus, concernant la suppression des contenus illicites. Twitter a mis en place des techniques permettant de restreindre l'affichage de contenus prohibés dans les seuls pays où ils sont illicites - je pense aux contenus xénophobes et discriminatoires, illicites en France, mais pas aux Etats-Unis." 

Le ministre de l'Intérieur a ajouté que le réseau social américain avait accepté de collaborer activement avec les autorités françaises en matière de surveillance : "Twitter s'engage à procéder au gel des données d'enquête sur simple courriel, sans aviser les utilisateurs si les enquêteurs demandent expressément à ce que ces mesures restent confidentielles" . Si cet accord est effectivement mis en pratique, il s'agit d'une avancée importante pour la police française, car aux Etats-Unis, Twitter s'est battu contre ce type d'injonctions, avec succès. Après un long combat judiciaire dans le cadre de l'affaire WikiLeaks, il a obtenu le droit de prévenir ses utilisateurs quand le FBI saisit leurs données personnelles, même si les policiers auraient préféré que la saisie reste secrète. Une fois prévenu, l'internaute visé peut ainsi préparer sa défense plus efficacement. 

En outre, Manuel Valls a précisé que la police française allait pouvoir obtenir ces données personnelles très facilement , "sur simple réquisition, pour les affaires (...) d'une particulière gravité, qualifiées de "serious crime" (en anglais dans le discours). Il a également annoncé que Twitter acceptait d'exercer directement une forme de censure partielle : "le déréférencement des hashtags à succès, mais illicites, quand ils apparaissent dans les "Tendances" de sa page d'accueil - l'objectif étant de "limiter leur résonance (...) De telles mesures ont déjà été prises à la demande des autorités ou d'associations françaises telles que SOS Homophobie." 

Enfin, Manuel Valls a fait savoir que le "formulaire de signalement public" , permettant à n'importe qui de dénoncer un contenu considéré comme indésirable, serait rendu plus facile d'accès.

 

Source

Commenter cet article

CVV 27/01/2014 07:59

Ne Twittez donc plus du tout ! Plus de Facebook non plus: pour rappel, les USA auraient voulu que nous ne puissions accéder au Web qu'en passant exclusivement par Facebook et une carte d’identité
d'internaute internationale. Le flicage de l'antéchrist passera donc nécessairement par là ! Valls n'est qu'une marionnette qui compte tirer son épingle du jeu si le FN progressait beaucoup, ce qui
paraît inéluctable, car il serait soutenu tout comme Sarko par le GO: Fillon, le seul à peu près capable de nos hommes politiques, ne pourrait encore une fois accéder à la Présidence en pareil cas.
Valls coule Hollande à dessein et compte profiter du Jour de la colère comme jadis un Bazaine ou un Bonaparte qui fît tirer sur la foule... Le seul moyen est comme en Vendée de toujours voter pour
ceux qu'ils détestent le plus en changeant régulièrement, pour tuer la manipulation des sondages, sans se faire piéger par un De Villiers.

Iconoclaste 26/01/2014 22:54


Intéressant, semi-liberté d'expression.

Iconoclaste 26/01/2014 22:51


Zarmagh ne voit-il pas qu'une nécéssaire limite pénale (pédophilie, meurtres filmés ou


projets terroristes... ) risquent de dériver vers des restrictions de la liberté d'opinion


(en matière de moeurs, de repères civilisationnels, d'avortement de masse, d'


euthanasie, d'immigration de masse, de santé publique, d'environnement... ).


la censue progresse et on ne doit faire aucune confiance à nos élites désastreuses.

semi-liberté d'expression 26/01/2014 22:02


d'accord il y a des hashtags vraiment abuser des commentaires impossible a lire jusqu'au bout parfois tant ils sont haineux la ok


Mais peut etre aussi, Il est tellement critiqué sur twitter et ailleurs  :


 


en 2012 mais en 2014 cela n'a pas vraiment changer on dirait!


et "le jour de la colere" les invitations ont été envoyer sur le net av., je suppose que maintenant cela sera interdit ??? ou le décideur sera poursuivi ? http://www.jourdecolere.com/ dans le fond créer par qui ? cela pourra leur permettre de le decouvrir aussi si la base est politique.


«Compte Twitter piraté pour la troisième fois en une semaine + écoutes téléphoniques : voilà ce qui arrive quand on critique Manuel
Valls», a twitté Yves de Kerdrel ... Manuel
Valls n’aurait pas apprécié son dernier éditorial, jeudi 8 août, où il qualifie le ministre de «tigre de papier».
http://debats.terrafemina.com/actualite/1006843-le-patron-de-valeurs-actuelles-accuse-manuel-valls-despionnage





depuis il aurait fermer son compte de lui meme ?!



Enfumage !


Il ne faut pas se tromper, Valls est en mission !
Sa charge sur les Roms n'a qu'un but : retenir (en vue des municipales) un certain nombre d'électeurs qui votait PS et qui serait tenté de voter FN, comme on la vue dans les dernières élections
législatives partielles.
Ce n'est qu'une fois de plus de l'enfumage !
Comme toujours le PS joue sur plusieurs registres pour se maintenir. http://www.lepoint.fr/reactions/politique/commentaires-sur-valls-critique-de-toute-part-apres-ses-propos-sur-les-roms-24-09-2013-1734589_20


"Valls démission" Des membres de l'UMP exigent même plus que son silence. "Alerte! Valls qui affirme qu'il sera pour le barça mardi contre le PSG mais alors que fait il encore
en France ?! ", s'insurge ...


--> 2017 arrive a grand pas il faut garder une memoire propre - que du positif il n'y aura plus aucune critique ni fondement pour nous faire une idée réel sur le prochain "gagnant"
déja en mission


et a Dieudonné de terminer par :  « Le maître a décidé de me remettre au champ, avec les fers aux pieds, sous haute
surveillance »


enfin la liste de ses détracteurs est très longue


bref. si la parole est une arme, il a les moyens de faire taire qui il veux on l'a bien compris, d'un claquement de doigt ou
d'un clic, mais reduire au silence est bien plus dangereux ca explose un jour. je ne comprend pas ou il se situe droite gauche extreme droite on dirait qu'il a depasser tout ca ou je me
trompe?

zarmagh 26/01/2014 18:54


Tout a une limite ou doit avoir une limite, sans quoi il y aura des abus.

Iconoclaste 26/01/2014 17:22


La méthode totalitaire démocratique est bien rodée. On paralyse le liberté de parole


en donnant des droits juridiques à des individus  dénonciateurs ou à des associations


subventionnées. Quelle sera la limite à ne pas franchir ? Celle-ci recule constamment


grâce à la peur de se retrouver dans le collimateur d'un quidam et de devoir subir


un procès ruineux.


Plus besoin de dictateur en uniforme, il suffit que l'Etat décrète la morale, l'


histoire officielle, la notion de bien et arrosent de droits et desubventions


arrachées aux contribuables les officines étouffeuses de la liberté d'expression.

Archives

Articles récents