Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Victoire de la campagne contre les safaris humains

Publié par wikistrike.com sur 24 Janvier 2013, 10:39am

Catégories : #peuples du monde

Victoire de la campagne contre les safaris humains

 


 

La campagne contre les safaris humains chez les Jarawa vient de remporter une victoire majeure.
La campagne contre les safaris humains chez les Jarawa vient de remporter une victoire majeure.
© Survival

La campagne de Survival International visant à proscrire les safaris humains dans les îles Andaman, en Inde, vient de remporter une victoire majeure, la Cour suprême ayant décidé d’interdire aux touristes la route qui traverse la réserve des Jarawa.

Survival mène campagne depuis plusieurs années pour la fermeture de cette route. L’organisation avait été, en 2010, la première à dénoncer les tour-opérateurs qui traitent lesJarawa comme des animaux de foire et, avec l’organisation andamane Search, elle avait appelé les touristes à boycotter la route.

En 2002, la Cour suprême avait ordonné à l’administration locale de fermer la route, mais jusqu’à présent elle est toujours ouverte.

Le récent verdict de la Cour est tombé un an après le scandale international qu’avait suscité une vidéo montrant une femme jarawa forcée de danser pour les touristes en échange de nourriture.

En juillet dernier, la Cour suprême indienne avait ordonné aux autorités andamanes de fermer deux attractions touristiques – des grottes calcaires et un volcan de boue – et d’aménager une zone tampon autour de la réserve afin d’empêcher l’exploitation touristique des Jarawa. Les touristes qui traversent la réserve prétendent ne vouloir que visiter ces sites, mais ils admettent ouvertement que leur but principal est d’observer les Jarawa au bord de la route.

Bien que la Cour suprême ait ordonné la fermeture des grottes et du volcan de boue en juillet dernier, les touristes continuent d'y affluer par la route interdite.
Bien que la Cour suprême ait ordonné la fermeture des grottes et du volcan de boue en juillet dernier, les touristes continuent d'y affluer par la route interdite.
© Andaman Chronicle/ Survival

Dans une lettre adressée à la Cour Suprême début janvier, Survival accuse les autorités andamanes d’avoir ‘continuellement méprisé la décision de la Cour’ en maintenant ces sites touristiques ouverts et l’appelle à prendre des mesures immédiates.

La semaine dernière, l’administration andamane a tenté de contourner la décision de la Cour suprême rendue en juillet en annonçant une version partielle de l’aménagement de la zone tampon qui permettrait de maintenir l’accès au volcan de boue et aux grottes – ce qui ne mettrait pas fin aux safaris humains.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Ce nouveau verdict intérimaire est encourageant, mais il sera insignifiant si l’administration andamane ignore une fois de plus la décision de la Cour suprême. Il est vital que celle-ci soit appliquée et que cessent une fois pour toutes les safaris humains. Il revient aux Jarawa eux-mêmes de décider si des étrangers peuvent ou non pénétrer sur leurs terres’.

 

Source: Survival France

Commenter cet article

Archives

Articles récents