Vitamine D : augmenter les doses, recommande l'Académie de médecine

 

Vitamine-D.jpgL'Académie de Médecine française propose de nouvelles normes de supplémentation en vitamine D. Cette dernière est principalement synthétisée par le corps sous l'action des rayons ultraviolets du soleil sur la peau. L'alimentation contribuerait pour environ un quart de l'apport. Il faudrait par exemple consommer 400 g de saumon par jour pour obtenir un apport suffisant (les autres aliments, lait et œufs, devraient aussi être consommés en quantités excessives) 

La vitamine D joue non seulement un rôle essentiel dans l'absorption intestinale du calcium et la fixation du calcium dans l'os mais contribue aussi à prévenir certaines maladies infectieuses, auto-immunes (sclérose en plaques, diabète de type 1, polyarthrite rhumatoïde et lupus), ou métaboliques (syndrome métabolique, diabète de type 2) ainsi que certains cancers. 

Un seuil de 75 nmol/L ou 30 ng/ml de 25-hydroxyvitamine D (25OHD) sérique, la forme sanguine de la vitamine, devrait être atteint, selon les études. Seulement 20% de la population française atteint ce seuil avait alerté l'Institut de veille sanitaire en avril dernier; 42,5 % présente une carence modérée à sévère (moins que 20 ng/ml) et 4,8 % une carence sévère (moins que 10 ng/ml). 

Jusqu'à 200 nmol/L, il n'y aurait pas de risque d'intoxication. Les apports journaliers conseillés par l'ANSES, 200 à 400 UI (unité internationale) par jour sont insuffisants pour atteindre le seuil de 75 nmol/L, indique l'Académie qui recommande des apports allant de 600 à 1000 UI par jour selon l'âge (notamment 800 UI par jour de 19 à 50 ans et de 1000 à 1500 UI de 50 à 70 ans). 

Elle recommande de combler le déficit par supplémentation plutôt que d'augmenter l'exposition au soleil. 

En 2010, sept organismes britanniques s'étaient joints pour recommander une exposition fréquente au soleil, sans protection solaire afin d'améliorer les niveaux de vitamine D. Le Cancer Research UK, la National Osteoporosis Society et la British Association of Dermatologists figuraient parmi ces organismes. 

Rapport de l'Académie : Statut vitaminique, rôle extra osseux et besoins quotidiens en vitamine D. Rapport, conclusions et recommandations

 

Source:Psychomedia

Tag(s) : #Santé - psychologie
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog