Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Viva Espagna ! jusqu'à 260 milliards d'euros de pertes pour les banques

Publié par wikistrike.com sur 21 Mai 2012, 22:00pm

Catégories : #Economie

Le gouffre espagnol: jusqu'à 260 milliards d'euros de pertes pour les banques


lespagne-bord-gouffre-L-uwmu56.jpegLes pertes des banques espagnoles pourraient atteindre 260 milliards d'euros et le secteur pourrait avoir besoin d'une aide allant jusqu'à 60 milliards d'euros, a affirmé lundi l'Institut de la finance internationale (IIF).

Basant leur calcul sur les banques irlandaises, qui ont aussi affronté l'éclatement d'une bulle spéculative dans l'immobilier, les économistes de l'organisation bancaire de Washington ont estimé les pertes des banques espagnoles entre 218 et 260 milliards d'euros en 2012-2013.

Un certain nombre de facteurs laissent penser que les pertes pourraient se situer dans le haut de cette fourchette. Les perspectives macroéconomiques de l'Espagne sont pires que celles auxquelles l'Irlande a été confrontée, notamment en termes de croissance et de chômage, ont-ils indiqué dans une note sur l'économie mondiale.

Le plus gros des pertes devrait être généré par les prêts immobiliers, qui sont concentrés au sein des Cajas, les caisses d'épargne régionales, ont-ils ajouté.

L'IIF, une association regroupant quelque 450 banques dans le monde, a noté que les banques espagnoles avaient pu trouver en interne suffisamment de capital pour mettre quelque 110 milliards d'euros de côté au titre de créances douteuses, et que certaines d'entre elles devraient avoir la capacité financière de résister. Mais pas toutes.

D'importantes différences entre banques suggèrent que bon nombre d'entre elles devraient avoir besoin d'une aide de l'Etat, notamment les Cajas, indiquent les économistes de l'organisation.

Dans le pire des cas, ils estiment que l'aide du gouvernement pourrait atteindre 50 à 60 milliards d'euros.

Mais ce scénario du pire pourrait être évité, selon eux, notamment du fait que les critères d'attribution de prêts des banques espagnoles sont beaucoup plus stricts que ceux des banques irlandaises à l'époque, notamment en terme de pourcentage d'apport initial de l'emprunteur.

En outre, les prêts immobiliers sont moins concentrés en Espagne. La plupart des banques ont finalement des portefeuilles de prêts plus diversifiés, selon l'IIF.

Source: Romandie

 

 

Espagne Une bulle immobilière 2 fois plus dangereuse que celle des USA !


 

effondrement-espagne-graphiques

Les données économiques et techniques à propos de l'Espagne confirment qu'une catastrophe est imminente. Le FMI et la BCE sont conscients que l'économie espagnole est bien trop grande pour la renflouer. Il suffit de regarder les preuves irréfutables que l'Espagne s'apprête à entrer dans un effondrement à grande échelle, qui à son tour, va déclencher une chute de dominos à travers toute l'Europe.


Que les médias l'admettent ou non, le système bancaire de l''Espagne est mort... 

• Le total des prêts bancaires espagnols sont égaux à 170% du PIB 
• La quantité de prêts douteux des banques espagnoles vient de frapper un sommet de 18 ans
• Les citoyens espagnols vident leurs comptes bancaires : 65 milliards d'euros ont déjà quitté le système bancaire espagnol en Mars 2012 (lu sur Gainpainscapital)

 

1- Une bulle immobilière 2 fois plus dangereuse que celle des USA !

 

L'Espagne dispose aujourd'hui d'un système bancaire totalement déréglementé assis sur des montagnes d'emprunts hypothécaires.  
L'éclatement de la bulle immobilière aux USA en 2008 est une rigolote plaisanterie à côté de celle qui est entrain de décimer l'économie espagnole... et par ricochet, l'ensemble du système bancaire européen... 
Ci-dessous, la bulle immobilière en Espagne (ligne bleue foncée). Celle des États-Unis est en gris.

 

Dans sa globalité, nous constatons que le système bancaire espagnol est saturé de dette hypothécaire toxique à un niveau bien plus élevé que les États-Unis.

2- Un krach boursier de 25% en 2 mois

L'indice espagnol IBEX est en pleine décomposition depuis Février 2012 avec un système bancaire sur le point de s'effondrer (je vous en parlais dans mon article du 24 avrilavec les 300 milliards d'euros de prêts d'urgence de la BCE.).

 


3- Le signal d'une catastrophe bancaire imminente

En faisant un zoom arrière sur ce graphique, nous constatons que le baromètre économique espagnolvient de casser de manière franche son support long terme de 15 ans !  
Cela signifie une brutale inversion de tendance à long terme qui est perçue chez les traders comme un fort signal de vente des titres composant l'indice avec le jeu des CDS et de la spéculation à la baisse (35% sont des valeurs bancaires).



Avec ces 3 graphiques à l'esprit, nous sommes à présent tous conscients que l'Espagne entraîne vers le bas l'ensemble de l'UE.   
Le système bancaire espagnol est trop gros pour être renfloué et la sortie de la Grèce de l'Euro est le deuxième catalyseur de l'Armageddon européen...

La BCE ne dispose que de 2 choix :

  • Tout monétiser (hyperinflation)
  • Laisser le système s'effondrer (méga-déflation)
Pour le 1er choix, il vous suffit de suivre les recommandations fournies dans le guide 100% gratuit : "16 Secrets pour Survivre à l'Hyperinflation".
 
Pour le 2nd choix, que proposez-vous ?

source : http://gold-up.blogspot.fr/2012/05/espagne-imminente-apocalypse-bancaire.html

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog