Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Vive la guerre : Le plus grand parti européen souhaite la création d'un QG militaire placé sous le commandement de l'UE

Publié par wikistrike.com sur 7 Septembre 2013, 07:25am

Catégories : #Politique internationale

 Vive la guerre : Le plus grand parti européen souhaite la création d'un QG militaire placé sous le commandement de l'UE

 

 

guerre.jpgLe plus grand groupe au Parlement européen, le Parti populaire européen (PPE), vient de proposer la création d’un quartier général civil et militaire qui serait placé sous le contrôle de l’Europe pour gérer des opérations coordonnées, rapporte le site EU Observer, et devrait être considérée comme rivale de l'OTAN.

La proposition a été formulée dans un document publié ce mardi, qui réclame que les  «chefs d’Etat et gouvernements doivent commencer à bâtir des forces de stand-by placé sous le commandement de l’Union ». Ce document précise qu’une définition des intérêts de la Défense européenne et des zones géographiques prioritaires devrait y être incluse. Les dirigeants européens sont également appelés à définir les objectifs stratégiques et à en faire le lien avec les troupes sur le terrain. « Approfondir la coopération de l’UE en matière de sécurité et de défense contribuera à réduire les dépenses et permettra à l’UE de réagir plus rapidement en cas de crises internationales », notent les auteurs du document, le député allemand Michael Gahler, le député français Arnaud Danjean et le député Polonais Krzysztof Lisek.

À l'heure actuelle, la politique de défense et les questions de sécurité demeurent l’apanage exclusif des les gouvernements nationaux, et la plupart d’entre eux sont réticents à concéder ces prérogatives à l’UE.

En juillet, un rapport émis par la Commission européenne avait déjà mis en exergue les effets de la dilution des forces militaires des Etats membres en raison de la duplication des armées et des dépenses militaires. Les trois députés ont souligné que c’était « une situation inacceptable d’avoir 10 versions différentes d’une attaque par hélicoptère européenne, ou d’avoir 6 versions différentes d’un transport aérien militaire européen ».

En 2011, les différents Etats membres ont consacré ensemble 194 milliards d’euros à la défense, alors qu’ils en avaient consacré 251 milliards d’euros en 2001. Par ailleurs, leurs dépenses de recherche et développement dans le domaine de la défense ont été réduites de 14% entre 2005 et 2010, pour s’établir à 9 milliards d’euros. Par comparaison, les Etats-Unis dépensent 7 fois plus qu’eux dans le domaine de la recherche, et l’on s’attend à un doublement du budget que les Russes et les Chinois y consacrent pour 2015, par rapport à 2011.

Le parti eurosceptique britannique UKIP a déjà fait connaître son opposition à la mise en place d’un tel état-major européen. « Les membres de les forces armées du Royaume Uni prêtent serment à la Reine et à ce pays. En aucun cas, nous ne devrions être liés à une force de défense de l’UE ou à une stratégie de sécurité qui imposerait ses conditions sur nos troupes et nos obligations militaires », a déclaré son porte-parole pour la défense, Godfrey Bloom.

 

Dans un article d'opinion publié jeudi dans le New York Times, le chroniqueur Thomas Friedman, défend l’idée d’une intervention militaire américaine en Syrie. Il affirme que seuls, les Etats-Unis peuvent être le fer de lance d’une réponse crédible au meurtre des 1.400 Syriens civils, dont 400 enfants, d’une part parce que la Chine et la Russie ont "privé l’ONU de tout sens", mais aussi parce qu’il juge que l’Europe est « un musée militaire ».

 

Source

Commenter cet article

Arlette 08/09/2013 03:34


http://www.mondialisation.ca     
-     http://shar.es/ips5FFAUT-IL BOMBARDER LA SYRIE ? Vidéo extraite du CSJ enregistré sur France 2 le 6
septembre 2013 -  Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.


Site internet de Michel Collon : http://www.michelcollo...

This message was sent using ShareThis   (  http://www.sharethis.com  )


FAUT-IL BOMBARDER LA SYRIE ?


Vidéo extraite du CSJ enregistré sur France 2 le 6 septembre 2013 Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.  Site internet de Michel  COLLON :     http://www.michelcollon.info


Syrie – 31 août 2013 – les ’rebelles’ admettent leur responsabilité dans le massacre
chimique.


Y’A PLUS QU’À PUNIR L’ARABIE-SAOUDITE !


En fait, les “rebelles” du Front al-Nosra, c’est-à-dire d’al-Qaïda en Syrie, se servent des
autres rebelles comme de mulets pour trimballer leur matos. Ils leur ont fait trimballer des armes chimiques en refusant de leur dire de quoi il s’agissait. Les autres, tout à fait ignorants mais
très curieux, ont voulu essayer, ils se sont dit : « On va bien voir » ! et voilà… Des “rebelles” ont déclaré à Dale Gavlak, une reportère d’Associated Press, avoir commis une erreur dans
la manipulation d’armes chimiques fournies par l’Arabie-Saoudite, ce qui a causé un accident :


« Les Saoudiens ne nous ont pas dit de quel type d’armes il s’agissait ou comment les
utiliser. Nous ne savions pas qu’il s’agissait d’armes chimiques. Nous n’aurions jamais imaginé qu’il pouvait s’agir d’armes chimiques ». Normalement, ces armes devaient être livrées au Front al-Nosra, une émanation d’al-Qaïda. 
« Les miliciens du front al-Nosra ne coopèrent pas avec les autres rebelles, sauf dans
les combats sur le terrain. Ils ne partagent pas les informations secrètes. Ils ont simplement utilisé des rebelles ordinaires pour transporter ce matériel ». Voici divers articles dont deux en français et quatre en anglais qui citent diverses sources. Ceux en
français reprennent les articles en anglais. Et un article en Arabe est aussi sauvegardé sous forme d’image. Cliquer ici pour les documents et les commentaires.

Damstounet 08/09/2013 03:01


L'avantage d'un musée, c'est que personne n'y meurt.

Arlette 07/09/2013 13:43


Pas
d'avancées sur la Syrie entre Obama et Poutine en marge du G20. Barack Obama et Vladimir Poutine se sont
rencontrés vendredi en marge du sommet du G20 à Saint-Pétersbourg, sans pouvoir réduire leurs désaccords sur la Syrie. Malgré une atmosphère "très amicale" selon M. Poutine, le ton n'a pas baissé
entre Moscou et Washington. "La conversation a été constructive, significative, cordiale. Chacun est resté sur sa position, certes, mais nous avons lancé un dialogue", a dit Vladimir Poutine.
"Nous avons essayé d'analyser nos positions respectives et évoqué des solutions éventuelles à cette crise syrienne", a relevé le Président Russe. Son homologue Américain a également observé que
la discussion avait été "franche et constructive". Moscou, soutien du Régime de Bachar
al-Assad, refuse l'idée d'une intervention militaire contre Damas, voulue par M. Obama en réaction à l'attaque chimique du 21 août dont il accuse le Régime syrien. M. Poutine a averti que son Pays
"aiderait" Damas en cas d'Attaque. Les Etats-Unis ont
redoublé vendredi de critiques envers Moscou. "Je pense que les Russes n'ont rien à apporter au débat aux Etats-Unis" sur la Syrie, a affirmé le Conseiller-Adjoint de Sécurité Nationale
Américain, Ben Rhodes. Jeudi, l'Ambassadrice Américaine à l'ONU, Samantha Power avait accusé Moscou de prendre le Conseil de Sécurité en "otage". La France attendra.
Vendredi, le
Ministère Russe des Affaires Etrangères a mis "en garde les Autorités Américaines et leurs Alliés contre toute frappe sur des sites chimiques et les territoires avoisinants", soulignant le risque
de rejets toxiques et celui d'un accès offert à ces stocks pour les "rebelles et terroristes". Moscou a également continué de renforcer sa flotte
près des côtes syriennes. Un nouveau navire de Guerre va faire route, après avoir embarqué une "Cargaison Spéciale" à Novorossiïsk (mer Noire), selon une source Militaire.
G20
divisé : Le G20 sort scindé en deux
camps au terme d'un sommet électrique. Onze Pays menés par les Etats-Unis et la France ont réclamé une "Réponse internationale forte" contre Damas. L'Allemagne
est le seul Pays Européen Membre du G20 à ne pas avoir signé cet Appel.Romandie
News.ch – 6 Sept. 2013 –
 N.B. : La Chancelière, Angela
MERKEL parle RUSSE, a vécu sous leur joug, sa jeunesse en D.D.R. = Allemagne derrière le rideau de fer. Elle a un doctorat en Physique Nucléaire - son second
époux, Physicien aussi  - en plus, elle n'a  pas d'enfant, elle est dévouée à l'accomplissement de ses fonctions.


 

Archives

Articles récents