Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Volcan El Hierro : n'attendez pas qu'on vous le dise, évacuez sans délai...

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 6 Octobre 2011, 18:18pm

Catégories : #Terre et climat

 

El Hierro : WikiStrike s’inquiète et place en état d’urgence les côtes marocaines, est-américaines, et sud-ouest-européennes.

 

Plusieurs emails de sismologues sur place nous avertissent 

Parce que le volcan El Hierro n’est pas un volcan comme les autres, WikiStrike met en garde les populations américaines, marocaines, et européennes contre un possible tsunami ravageur. Le El Hierro est sur le point de se réveiller, nous ne comptons plus en mois, mais en jours, peut-être même en heures. Le nombre très important de séismes en témoignent.

Alors que de nombreux sismologues et vulcanologues s'inquiètent de plus en plus, le silence des médias officiels est assourdissant. Cela semble effectivement peut-être normal pour éviter une panique générale. Pourtant, le danger est plus que présent.

WikiStrike demande, quitte à se tromper, l'évacutation sans délai des côtes marocaines, est-américaines, et sud-ouest-européennes. De plus, divers de nos contacts, dont des sismilogues sur place, nous confirment que l'énorme potentiel de ce volcan (à la réputation qui n'est plus à faire) devrait s'exprimer d'ici très très peu de jours.  Ayant l'interdiction de s'exprimer, ils nous demandent de vous signaler qu'il est temps d'évacuer, on ne vous le dira pas qu'à la dernière seconde.

 

Ghisham Doyle pour WikiStrike 

Voici un diagramme assez explicite   

sans-titre.png

 

Et voici maintenant un reportage parlant du El Hierro intitulé "La vague fatale".

 

<span style="font-size: 14.0pt; line-height: 115%; font-family: &quot;Georgia&quot;,&quot;serif&quot;;" _mce_style="font-size: 14.0pt; line-height: 115%; font-family: &quot;Georgia&quot;,&quot;serif&quot;;">&lt;span style="font-size: 14.0pt; line-height: 115%; font-family: &amp;quot;Georgia&amp;quot;,&amp;quot;serif&amp;quot;;" _mce_style="font-size: 14.0pt; line-height: 115%; font-family: &amp;quot;Georgia&amp;quot;,&amp;quot;serif&amp;quot;;"&gt;&amp;lt;span style="font-size: 14.0pt; line-height: 115%; font-family: &amp;amp;quot;Georgia&amp;amp;quot;,&amp;amp;quot;serif&amp;amp;quot;;" _mce_style="font-size: 14.0pt; line-height: 115%; font-family: &amp;amp;quot;Georgia&amp;amp;quot;,&amp;amp;quot;serif&amp;amp;quot;;"&amp;gt;&amp;amp;lt;span style="font-size: 14.0pt; line-height: 115%; font-family: &amp;amp;amp;quot;Georgia&amp;amp;amp;quot;,&amp;amp;amp;quot;serif&amp;amp;amp;quot;;" _mce_style="font-size: 14.0pt; line-height: 115%; font-family: &amp;amp;amp;quot;Georgia&amp;amp;amp;quot;,&amp;amp;amp;quot;serif&amp;amp;amp;quot;;"&amp;amp;gt;&amp;amp;amp;lt;span style="font-size: 14.0pt; line-height: 115%; font-family: &amp;amp;amp;amp;quot;Georgia&amp;amp;amp;amp;quot;,&amp;amp;amp;amp;quot;serif&amp;amp;amp;amp;quot;;" _mce_style="font-size: 14.0pt; line-height: 115%; font-family: &amp;amp;amp;amp;quot;Georgia&amp;amp;amp;amp;quot;,&amp;amp;amp;amp;quot;serif&amp;amp;amp;amp;quot;;"&amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;lt;span style="font-size: 14.0pt; line-height: 115%; font-family: &amp;amp;amp;amp;amp;quot;Georgia&amp;amp;amp;amp;amp;quot;,&amp;amp;amp;amp;amp;quot;serif&amp;amp;amp;amp;amp;quot;;" _mce_style="font-size: 14.0pt; line-height: 115%; font-family: &amp;amp;amp;amp;amp;quot;Georgia&amp;amp;amp;amp;amp;quot;,&amp;amp;amp;amp;amp;quot;serif&amp;amp;amp;amp;amp;quot;;"&amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style="font-size: 14.0pt; line-height: 115%; font-family: &amp;amp;amp;amp;amp;amp;quot;Georgia&amp;amp;amp;amp;amp;amp;quot;,&amp;amp;amp;amp;amp;amp;quot;serif&amp;amp;amp;amp;amp;amp;quot;;" _mce_style="font-size: 14.0pt; line-height: 115%; font-family: &amp;amp;amp;amp;amp;amp;quot;Georgia&amp;amp;amp;amp;amp;amp;quot;,&amp;amp;amp;amp;amp;amp;quot;serif&amp;amp;amp;amp;amp;amp;quot;;"&amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;br&amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt; &amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;a href="http://www.dailymotion.com/video/x5lhhw_planete-thalassa-mega-tsunami-la-va_news" _mce_href="http://www.dailymotion.com/video/x5lhhw_planete-thalassa-mega-tsunami-la-va_news" target="_blank"&amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;Planete Thalassa - Mega-Tsunami - La Vague...&amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/a&amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt; &amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;em&amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;par &amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;a href="http://www.dailymotion.com/max29490" _mce_href="http://www.dailymotion.com/max29490" target="_blank"&amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;max29490&amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/a&amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/em&amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt;&amp;lt;/span&amp;gt;&lt;/span&gt;</span>

 

El Hierro, Îles Canaries : Le processus éruptif est engagé

article de Raymond Matabosch, sismo-vulcanologue autodidacte.


.

h-20-2603322-1317478826.jpg

Séismicité à El Hierro : Distribution spatiale des séismes au cours des dernières 48 heures.

Données généralistes.

Les données de réfaction sismique et les anomalies magnétiques suggèrent que toutes les îles qui composent l'archipel canarien, sont implantées sur la croûte océanique. Leur limite se situe entre Lanzarote-Fuerteventura et les côtes Nord-Ouest de l'Afrique. Le « hotspot », matérialié par une anomalie magnétique au niveau de la croûte océanique, se localise, actuellement, sous les îles La Palma, - 1,77 millions d'années -, et El Hierro, - 1,12 millions d'années -, les deux îles les plus récentes et les plus à l'Ouest de l'archipel canarien. En outre, une « slope anomalie », - une « anomalie pente » -, a également été identifiée entre les îles orientales et le continent africain. La limite continent-océan est caractérisée par la présence d'une couche de 10 kilomètres d'épaisseur de sédiments. Enfin, sous les îles Canaries, d'une part, un certain nombre de discontinuités déterminent la présence de fractures, - ou rifts -, certaines d'entre elles étant sismiquement actives, dans le sous-sol, et, d'autre part, la discontinuité de Mohorovičić se localise à une profondeur plus ou moins égale à 13 kilomètres.

Le magmatisme sous-marin, aux îles Canaries a débuté avec le volcanisme Crétacé et, sub-aérien, durant le Miocène. Tout autant, les scientifiques s'opposent sur certaines datations. Ainsi, certains préconisent, concernant par exemple la formation de l'assise sous-marine de l'ile Fuerteventura, qu'elle a trouvé sa source autour de 35 à 30 millions d'années et d'autres suggèrent que l'activité magmatique sous-marine a commencé dans le Sénonien, 80 à 70 millions d'années. Ces dates contrastent avec l'âge du stade sous-marin de la partie occidentale de l'archipel, qui a débuté, pour La Palma, entre 4 et 3 millions d'années, et pour El Hierro, entre 3,5 et 2,5 millions d'années. Au différent, le volcanisme sub-aérien de Fuerteventura, le plus ancien de tout l'archipel, est estimé à 20,6 millions d'années alors que celui de El Hierro, le plus récent, n'a que 1,12 million d'années d'âge.

Pour que le tableau généraliste soit complet, il est à préciser que toutes les îles, excepté La Gomera, ont connu un volcanisme actif durant le dernier million d'années et que quatre d'entre elles, Lanzarote, Tenerife, La Palma et El Hierro, ont subi les affres d'éruptions volcaniques au cours des derniers 500 ans.

Teide

XVeSiècle

Montaña de las Arenas

1705

Tinguatón

1824

Taoro

1430 ?

Fasnia

1705

Nuevo

1824

Tacande

1480 ?

Montaña Negra

1706

Tao

1824

Tahuya

1585

El Charco

1712

Chinyero

1909

Martín

1646

Timanfaya

1730

San Juan

1929

San Antonio

1677

Lomo Negro

1793 ?

Teneguía

1971

Siete Fuentes

1704

Chahorra

1798

-

-

La conjoncture sismique actuelle sur l'île El Hierro.

Depuis le 19 juillet 2011, des petits séismes à répétition, de magnitude locale, - ML- de 2.0 ± 0.5 sur l'échelle de Richter, exclusivement centrés sous les anciens volcans El Golfo et las Montañas de Julan,sont enregistrés dans la région Nord-Ouest de l'île de El Hierro, île la plus occidentale et la plus méridionale de l'archipel volcanique des Canaries. Malgré une diminution significative du nombre d'évènements journaliers, au début septembre, l'activité sismique s'est poursuivie, la localisation des essaims montrant un recentrage des séismes sous las Montañas de Julan et dans la baie hierrenne occidentale comprise entre les Puntas de Orchilla et de Rastinga. Les hypocentres de ces tremblements de terre se sont situés entre 9 et 12 kilomètres de profondeur.

Le stade de pré-alerte, niveau « jaune » a été déclenché, le 23 septembre, en raison de la durée de la série de séismes, de l'augmentation de leur nombre et de leur intensité, d'une inflation de 2 à 3 centimètres générant une extension de l'île en son septentrion et en son midi d'environ 4 pouces, - 10/11 centimètres -, de l'augmentation du taux de dioxyde de carbone et de quelques dixièmes de degré de l'eau, indiquant un possible état pré-éruptif. Parallèlement la profondeur des hypocentres, s'étalonnant entre 12 et 24 kilomètres, a augmenté. Cette conjoncture a laissé à prévoir une migration du magma en direction d'une probable chambre magmatique se localisant au niveau de la baie de Julan et au large de la Punta de Restinga sous un « seamount » en forme de pain allongé dans un axe Est/Ouest, de 16 à 20 kilomètres de long et de 5 à 7 kilomètres de large, culminant, à environ 2/3 kilomètres au Sud-Sud-Ouest de la Restinga, à -370 mètres d'altitude.

Évolution de la conjoncture séismique et volcanique à El Hierro : éruption imminente... sous 2 à 5 jours.

Entre les 25 et 30 Septembre, le nombre de séismes s'est stabilisé autour de 150 à 200 aléas de magnitude comprise entre 1.6 et 3.5 avec, parfois, un pic à 3.7/3.8, mais des hypocentres au delà de 15 kilomètres de profondeur.

Depuis le 30 Septembre et le tremblement de terre de magnitude 2,5 qui s'est produit à 20 h 14 Temps Universel, 21 h 14 heure locale, parallèlement à l'amplification de la magnitude et de l'intensité, magnitude majoritairement comprise entre 3.2 et 3.9, la profondeur des hypocentres s'est réduite et les essaims séismiques se concentrent entre 7/8 et 13/14 kilomètres de profondeur en périphérie septentrionale du « séamount », et se localisent, de fait, au-dessus du moho laissant présager la montée brutale du magma, son ascension à travers la croûte terrestre, la formation et l'élargissement d'une fissure et, d'autant que l'inflation du sol, les traces de dioxyde de carbone résultant du dégazage et la température de l'eau sont en constante augmentation, la probable éruption sous-marine au cours des 2 aux 5 prochains jours.

Notes.

(1) La discontinuité de Mohorovičić, abrégée Moho, est la limite entre la croûte terrestre et le manteau supérieur de la Terre. Entre la croûte continentale, ayant une épaisseur moyenne de 35 kilomètres, - allant jusqu'à 75 kilomètres sous les chaînes montagneuses récentes -, et la croûte océanique d'une épaisseur moyenne de 6 kilomètres, le Moho est en moyenne situé à 43 kilomètres de profondeur, avec d'importantes variations.

Sur le même sujet, articles précédents :

El Hierro, Îles Canaries : Intense activité séismo-volcanique.

El Hierro, Îles Canaries : Risque imminent d'éruption volcanique ?

El Hierro, Îles Canaries : Le volcanisme intra-plaque aux Iles Canaries.

Source : come4news.com

 

 

 

Voici un lien qui parle de la situation aux Canaries, un forum où vous pourrez rouver une mine d'informations en temps réel : 

 

http://www.godlikeproductions.com/forum1/message1617390/pg62

 

 

La Tribune de Genève s'inquiète par ailleurs de la situation au point d'en avoir fait un billet à lire ci-dessous

 

 

Ile Hierro aux Canaries: la crainte du tsunami

Ténérife, La Palma, sont connues pour la douceur de leur climat. Elles sont situées dans l’Atlantique à hauteur du sud-Maroc. Ces petits paradis du tourisme reposent sur un chaudron. En effet les Canaries sont des îles volcaniques. Elles se sont formées par des écoulements de lave depuis quelques millions d’années.


hierro1.jpgLe principal volcan est le Tiede, sur Tenerife, culminant à 3‘708 mètres et est le point le plus haut d’Espagne. Sa dernière éruption date de 1909. Depuis, les volcans de La Palma sont entrés deux fois en éruption.

Une des îles de l’archipel, El Hierro, est plus calme et n’a pas connu d’éruption documentée depuis des milliers d’années. Enfin, était plus calme. Depuis juillet elle est secouée de micro-séismes (8‘000) qui se sont amplifiés en nombre et en intensité. Les séismes dans un volcan sont l’indication que de la lave remonte en bousculant de grosses roches. On a d’ailleurs constaté ces jours un léger renflement du volcan, indice que la lave s’accumulerait dans sa chambre magmatique.

C’est encore au conditionnel car les probabilités d’éruption sont actuellement évaluées à 15%. Les autorités ont toutefois fait évacuer des habitants et fait passer l’événement en alerte jaune (le deuxième niveau sur trois).

La grande crainte à propos des Canaries est l’effondrement des falaises volcaniques sous-marines. Cela concerne principalement l’un des volcans de La Palma, le Cumbre Vieja. En 2001 des chercheurs  ont tenté d’évaluer l’amplitude d’un tsunami depuis La Palma. En prenant l’hypothèse la plus catastrophique ils ont évalué qu’une vague de plusieurs centaines de mètres traverserait l’Atlantique jusqu’aux Amériques. en 2008 une autre étude, plus précise et mieux documentée, a revu le risque à la baisse. La vague n’aurait «que» 9,6 mètres en touchant la Floride. Toutefois elle atteindrait plus de 30 m sur les côtes africaines et plus de 15 m au Brésil.
volcans.jpg
Les scientifiques qui analysent en permanence les volcans des Canaries estiment qu’il peut se passer encore des milliers d’années avant qu’un effondrement ne se produise, et qu’il ne serait pas forcément de l’ampleurs estimée dans l’étude de 2008. La prédiction est un art aléatoire. Rien ne peut être affirmé avec certitude. On sait seulement qu’il y a déjà eu au moins un effondrement de la falaise sous-marine dans le passé. Cet effondrement ne concernait pas l’île d’Hierro.

L’histoire de la Terre est de toutes façons parsemée d’événement climatiques ou géologiques extrêmes. Le risque d’explosion de la Caldera de Yellowstone aux Etats-Unis, par exemple, est bien réel lui aussi. Un supervolcan peut affecter gravement le climat de la planète. Les risques font partie de la vie. Nous n’y pouvons rien changer et devons vivre avec. Cela dit, depuis environ 10‘000, la période est plutôt calme: pas de supervolcan en activité, pas de glaciation.

Nous saurons dans les semaines à venir si le volcan d’El Hierro entre ou non en éruption. A suivre.

 


Archives

Articles récents