Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

W. Churchill: " A quoi rime tout ce bazar autour des soucoupes volantes ? Qu’est-ce que ça peut signifier ? Quelle est la vérité ?"

Publié par wikistrike.com sur 11 Septembre 2013, 18:53pm

Catégories : #Insolite - étrange et bêtise humaine

 

Winston Churchill avait-il peur des soucoupes volantes ?

 

Les archives nationales britanniques viennent de publier des monceaux de documents sur les objets volants non identifiés. Parmi les courriers révélés, certains semblent montrer que le grand Sir WinstonPremier ministre au milieu du siècle dernier, prenait très au sérieux les ovnis. Ou, plutôt, l’impact que le phénomène pouvait avoir sur la population


ovni_churchill_inside

 

La révélation des courriers parvenus au bureau d’enquête sur les ovnis du ministère de la Défense britannique -le Sec(AS)2, fermé en 2009- apporte son lot d’informations intéressantes. Ainsi, comme le note la BBC, le pic d’ovnis aperçus a eu lieu en 1996, quand la série télé « X-Files » était populaire.

« Cet évènement risque de détruire la foi des gens dans l’Eglise »

Encore plus intéressant est d’apprendre ce que « le lion » Winston Churchill pensait du phénomène. Un échange de lettres entre un interlocuteur anonyme et le ministère passionne la presse d’outre-Manche, ce jeudi. Même si, à y regarder de plus près, on pense à la fameuse histoire de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours.

 

 

Winston Churchill pendant la Deuxième guerre mondiale (Gouvernement britannique/Wikimedia Commons)


Un citoyen britannique écrit en 1999 au bureau des ovnis et raconte que son grand-père, garde du corps de Churchill pendant la guerre, a assisté à une conversation entre le Premier ministre et le général américain Dwight Eisenhower (oui, celui qui débarquera plus tard à la Maison Blanche).


Le grand-père n’a jamais conté cette histoire à quiconque, « sauf à sa fille quand elle était âgée de 9 ans », rapporte le Daily Mail. Reste que parmi de nombreux courriers loufoques, ceux de cet homme (un scientifique) sont crédibles.

Pendant la guerre, donc, un équipage de la Royal Air Force de retour d’une mission sur le continent aurait aperçu un ovni. Informé de l’épisode, Winston Churchill aurait décidé de le classer secret « pendant cinquante ans », en se justifiant ainsi auprès d’Eisenhower :


« Cet événement devrait être immédiatement classifié, dans la mesure où il risquerait de créer une panique massive dans la population générale [sic], et détruire la foi des gens dans l’Eglise. »


Les demandes du scientifique au Sec(AS)2 n’ont pas abouti, puisque le ministère n’a trouvé « aucune » trace de la rencontre du troisième type vécue par les pilotes britanniques. Le fonctionnaire précise au demandeur qu’avant 1967, les dossiers sur les ovnis étaient détruits au bout de cinq ans.


« A quoi rime tout ce bazar autour des soucoupes volantes ? »


En 1945, le conservateur Winston Churchill perd les élections et laisse son poste de Premier ministre au travailliste Clement Attlee. En 1951, les conservateurs gagnent et Churchill revient au pouvoir.


Entre les deux passages de Churchill au 10, Downing Street, il y a eu aux Etats-Unis des « vagues » d’observations d’ovnis aux Etats-Unis. Comme en 1947, avec Roswell et l’incident de Kenneth Arnold, qui suscite la première occurrence du terme « soucoupe volante ».

 


 

La lettre de Churchill (cliquez pour agrandir)


Le 28 juillet 1952, soit dix mois après son retour aux affaires, l’homme d’Etat envoie une lettre à son secrétaire d’Etat à l’Air. Court et clair, le courrier a été publié début 2010 avec sa réponse :


« A quoi rime tout ce bazar autour des soucoupes volantes ? Qu’est-ce que ça peut signifier ? Quelle est la vérité ? Faites-moi un rapport quand cela vous conviendra. »


Dix jours plus tard, Churchill a sa réponse. D’après l’armée de l’air britannique, « tous les incidents rapportés » s’expliquent par « l’une ou l’autre des causes suivantes :

  • phénomène astronomique ou météorologique connu ;
  • identification erronée d’avion conventionnel, de ballon, d’oiseau, etc ;
  • illusions d’optique ou aveuglements (“delusions”) psychologiques ;
  • canular délibéré. »

Pour ceux qui croient dur comme fer aux soucoupes volantes, cette réponse « a fourni les règles de base pour la plupart des réponses officielles qui sont toujours utilisées aujourd’hui ». Le site sur lequel on lit ces lignes a recensé quatre ovnis dans le ciel français en juillet.

 

Source : Rue89

Archives

Articles récents