Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Washington: 13 morts confirmés après des coups de feu tirés dans un immeuble de la Marine

Publié par wikistrike.com sur 16 Septembre 2013, 15:56pm

Catégories : #Social - Société

Washington: Treize morts dont un tueur après des coups de feu tirés dans un immeuble de la Marine


 

 

aaronalexis.jpg22h20: Treize morts dont un suspect selon le Maire de WC Vincent Gray. Une douzaine de blessés.

22h00: La sénat est fermé

21h05: Le tireur arrêté en 2010?

Un Aaron Alexis avait été arrêté en 2010 pour avoir déchargé son arme à feu à Tarrant County, au Texas. La police avait publié un rapport de l'incident mais il n'avait pas été inculpé par le District Attorney, selon NBC Fort Worth. On ignore pour l'instant s'il s'agit du même Aaron Alexis identifié à D.C., qui était originaire de Fort Forth, au Texas. L'homme arrêté avait 31 ans en 2010, ce qui correspondant à l'âge du suspect de D.C. (34 ans aujourd'hui).

20h50: Un des deux autres potentiels suspects n'est plus recherché
Selon la police, l'un des deux hommes recherchés n'est plus une personne d'intérêt. Les forces de l'ordre recherchent toujours un autre homme, un Afro-Américain en habits militaire âgé de 40 à 50 ans. Vu la confusion, il est toutefois possible qu'il s'agisse du tireur abattu.

20h50: Le tireur identifié

Selon NBC, il s'appelle Aaron Alexis. Il avait 34 ans et était originaire de Fort Worth, au Texas. Il a été identifié par ses empreintes digitales. Il travaillait apparemment comme sous-traitant civil de la Navy. On ignore toujours son motif. Il a pu rentrer sans être fouillé grâce au badge d'un ex-membre de la base qui n'avait pas encore été désactivé. Le tireur avait un AR-15 (une mitraillette semi-automatique), un fusil à pompe et un pistolet.

20h30: Le tireur est entré grâce au badge d'un ex-employé

Selon NBC, le tireur abattu dans la matinée était un homme de 34 ans originaire du Texas. Il aurait échappé à la sécurité grâce au badge d'un ex-employé. Si les visiteurs sont fouillés, les membres de la Navy peuvent apparemment entrer librement sur la base. L'identité du tireur n'a pas été révélée. Le nom donné par CBS il y a une heure serait en fait celui du propriétaire du badge.

 20h15: Le FBI en charge de l'enquête
La police fédérale prend le relais des autorités locales. 

20h10: 12 morts confirmés

Vincent Gray, le maire de Washington, vient de tenir un point presse et a annoncé la mort de «12 personnes». Pour l'heure, le motif du tireur, abattu dans la matinée, n'est pas connu. Les forces de l'ordre recherchent toujours deux hommes sans savoir s'il s'agit de complices, a précisé la chef de la police, Cathy Lanier. 

19h55: Au moins sept morts confirmés

Selon NBC, les forces de l'ordre ont confirmé la mort de sept personnes dans la fusillade. 

19h40: L'incident contenu selon les pompiers
Les pompiers de D.C. qui s'étaient rendus sur les lieux retournent à leur caserne car le périmètre de l'incident a été «réduit».

19h30: Les transports reprennent
L'aéroport Ronald Reagan à rouvert, et le métro n'a été coupé qu'une vingtaine de minutes avant que le trafic reprenne normalement.

19h20: Y a-t-il deux autres tireurs?
La situation reste confuse. Selon NBC, la piste d'autres tireurs semble «s'évaporer». De nombreuses personnes sont autorisées à porter une arme dans l'enceinte du Navy Yard. Il est donc possible que les deux autres «tireurs potentiels» soient de simples membres de la Marine.

19h10: CBS rétracte son information sur l'identité du tireur

La situation est «fluide». La chaîne avait livré un nom d'un militaire à la retraite mais vient de se rétracter.

   19h00. Identité du tireur tué > "un militaire à la retraite", confirmation du bilan de 6 morts, selon @lauhaim


media_l_6131956.jpg

 

Un tireur a été abattu mais deux autres sont toujours recherchés par la police...

18h51: Un tireur identifié?
L'information est à prendre au conditionnel et avec distance, aucune confirmation officielle ayant été apportée. Une journaliste de CBS croit savoir qu'un des tireurs est un ancien militaire à la retraite. Et livre son nom, John Miller...

18h45: Des précisions concernant les deux individus recherchés
Selon Cathy Lanier, la chef de la police de Washington, deux hommes sont recherchés. L'un d'entre eux, en fuite, est un Blanc portant un uniforme kaki, semble-t-il de l'US Navy, et un béret. Il était muni d'une arme de poing, a-t-elle détaillé. L'autre est un homme Noir d'une cinquantaine d'années qui était équipé d'une «arme longue» et de vêtements couleur vert olive, qui pourraient être de style militaire. «Nous n'avons aucune information nous permettant de dire que ces deux personnes sont des militaires», a-t-elle précisé.

18h41: Le Pentagone augmente sa sécurité
Le Pentagone augmente sa sécurité par «précaution», a indiqué un porte-parole. «La situation est fluide», a-t-il ajouté.

18h35: Obama évoque un acte «lâche»

18h30: Barrack Obama s'adresse aux américains

18h25: Pour le maire, il s'agit d'un «événement isolé»
Le maire Vincent C. Gray, s'exprimant à côté du périmètre de sécurité, a indiqué que la fusillade lui apparaissait comme un «événement isolé», contredisant des rumeurs faisant état d'une autre fusillade sur un autre site militaire de Washington.

18h22: Une arme «semi-automatique» utilisée
La médecin-chef du Washington Medical Center, Janis Orlowski, a estimé qu'une arme «semi-automatique» avait été sans doute utilisée lors de la fusillade.

18h21: Les tireurs portaient des habits d'apparence militaire, selon la police

18h18 - Un tireur abattu mais deux autres potentiellement recherchés

Selon Cathy Lanier, porte-parole de la police, un tireur a été neutralisé mais deux autres sont "potentiellement" recherchés dans le site.

 

18h: Les témoins racontent...
«J'ai entendu trois coups de feu à la suite “Pa, pa, pa”. Trois secondes plus tard, encore “pa, pa, pa+”. Au total il y a dû avoir sept coups de feu. On s'est mis à courir», a raconté Patricia Ward, une employée qui prenait son petit déjeuner dans une cafétéria du premier étage de l'immeuble. Un autre témoin, Terry Durham, qui travaillait également dans l'immeuble 197, a raconté sur CNN avoir vu le tireur. «On a entendu des tirs, il est apparu dans le couloir, il nous a mis en joue et tiré au moins deux ou trois fois. On a couru vers la sortie et on a continué d'entendre des tirs à l'intérieur», a-t-elle indiqué. L'homme était «grand», «noir» et portait un fusil, selon elle.

17h59: Trois blessés graves transportés à l'hôpital

La médecin-chef du Washington Medical Center, Janis Orlowski a fait état de trois blessés graves transportés dans son hôpital: un policier et deux femmes. «Nous pensons qu'il y a d'autres» blessés, a-t-elle indiqué lors d'une conférence de presse.

 

17h50: Le maire et la police doivent tenir une conférence de presse dans 20 minutes.

17h43: Toutes les écoles du quartier sont bouclées

17h35: Un deuxième tireur neutralisé, selon CNN
CNN rapporte que la marine américaine a indiqué à ses journalistes que deux tireurs avaient été «neutralisés». La Navy n'a pas confirmé officiellement l'information.

17h25: Un tireur a tiré depuis le bâtiment
Selon une femme, témoin, filmée par les journalistes de la chaîne ABC, un tireur a fait feu depuis le bâtiment vers une cafétéria, située en face du bâtiment.

 

17h15: Les plans du site militaire attaqué
Le Washington Post publie sur son site les plans du Navy Yard.

 

 


 

17h10: Une conférence de presse dans quelques minutes

Selonla Marine américaine, une conférence de presse doit être organisée par la police de DC aux alentours de 17h10.

 

17h: Washington s'organise autour des secours

Un porte-parole du Métro, Dan Stessel, a indiqué que l'entreprise fournissait quatre de ses bus à la police afin d'évancuer les témoins de la fusillade.

 

16h54 - Des blessés et des morts, confirme officiellement la Marine

 

Dans un nouveau communiqué, la Marine américaine fait état de «plusieurs blessés» ainsi que de «morts», sans toutefois préciser leur nombre.

 

Deux tireurs seraient retranchés dans le bâtiment...

La marine américaine a confirmé qu'au moins trois coups de feu avaient été tirés dans un immeuble militaire au sud-est de Washington. Au moins 3.000 personnes travaillent ordinairement dans ce bâtiment de la US Navy, précise l'institution dans un communiqué.

 

 

Un témoin a publié sur Twitter une photo montrant un homme au sol dans le périmètre de sécurité établi par la police dans le quartier.


Another photo from the scene. Our staff is safe. #NavyYardShootingpic.twitter.com/qfBgR6Fmpv

 

BUSVEjRIMAEvc6Y.jpg

— Tim Hogan (@timjhogan) September 16, 2013

Plusieurs blessés, selon la police

Il y a au moins quatre morts et huit blessés, selon un porte-parole de la Marine américaine qui l'a confirmé sur Twitter.

#BREAKING: 4 killed and 8 injured. One shooter down#NavyYardShooting #Navy #CNICHQ

— Ed Buclatin (@EdBuclatin) September 16, 2013

Auparavant, la police de Washington avait fait état de quatre civils et d'un policier touchés, avait rapporté la chaîne locale WUSA-9. Les coups de feu ont été entendus à 8h20, heure de la Côte Est, soit à 14h20, heure française.

D'après un porte-parole de la police, cité par le Washington Post, il y aurait trois tireurs. L'un d'entre eux aurait été abattu mais les deux autres se seraient retranchés dans les étages de l'immeuble. L'un d'entre eux serait en possession d'un fusil et vêtu d'un treillis.

Selon le journal, les blessés sont dans un état critique. L'unité d'élite du FBI, le SWAT, est sur place.

«Un abri sur place»

La Marine américaine a ordonné aux employés du site de chercher «un abri sur place». Par ailleurs, la sécurité du Capitole, où siège le congrès américain, a été renforcée «par précaution».

Le site de Navy Yard à Washington abrite le quartier général du Commandant des systèmes navals de la Marine américaine (NAVSEA), chargé de la conception et de la construction des navires et sous-marins américains. C'est aussi dans ce bâtiment que réside le chef d'état-major de l'US Navy, l'amiral Jonathan Greenert.

A la Maison Blanche, des conseillers antiterroriste et à la sécurité intérieure tenaient informé le président Barack Obama de l'évolution de la situation, selon un responsable de la présidence qui a appelé «les citoyens à écouter les autorités et suivre les directives des services de secours sur place».

 

 

Tous les vols au départ des aéroports de Washington ont été suspendus. Le trafic aérien est suspendu.

http://www.20minutes.fr/societe/1223527-20130916-tirs-immeuble-marine-a-washington

Archives

Articles récents