Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

WikiLeaks développe un réseau social militant

Publié par wikistrike.com sur 21 Février 2012, 08:55am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

FoWL : WikiLeaks développe un réseau social militant


 265902-wikileaks.jpgLe site de Julian Assange, plutôt connu pour ses révélations de documents classifiés ou compromettants, a décidé de se lancer dans le social et de mettre au point un "Facebook killer".

WikiLeaks vient d'annoncer l'ouverture d'un nouveau réseau communautaire baptisé Friends of WikiLeaks (WLFriends.org), qui est décrit comme "un réseau d'hommes et de femmes à travers le monde qui défendent WikiLeaks et promeuvent sa mission et ses valeurs".

"FoWL a été mis en place pour apporter un soutien (qu'il soit matériel, médiatique ou une autre forme de solidarité) à quelque individu, organisation ou agence qui se trouve en péril suite à la publication d'informations dans le dessein d'une société plus juste. Ceci fait principalement référence à WikiLeaks et à ceux qui soumettent des documents à WikiLeaks, mais comprend tout autre collectif qui partage les idéaux et les valeurs de WikiLeaks et qui se trouve exposé à des représailles suite à l’application de ces principes", peut-on lire sur le site.

Invitations disponibles sur Twitter

Le site a pour vocation d'aider les gens à se rencontrer autour de valeurs et de causes communes, dans lesquelles ils pourront s'impliquer ensemble. Pour l'instant, il n'est accessible que sur invitation. Mais obtenir le précieux sésame est simple : il suffit de mettre en ligne sur Twitter un tweet contenant le hashtag "#tokenplease".

FoWL est actuellement disponible en 6 langues : allemand, anglais, espagnol, français, portugais et suédois. Son équipe de développement est en train de le finaliser. D'autres langues seront bientôt disponibles (comme l'arabe et le chinois).

Six "amis" d'office à l'inscription

Comme WikiLeaks, il sera intégralement financé par des dons. Mais son autre particularité tient dans le fait qu'à son inscription, chaque utilisateur (auquel WikiLeaks conseille de ne pas donner son vrai nom) sera d'office mis en relation avec douze "poules" (l'équivalent des "amis" sur Facebook). Six seront de sa région, six autres seront localisés n'importe où dans le monde mais ils parleront la même langue que lui.

Evidemment, ceci n'est pas ad vitam eternam, et il est possible de supprimer certaines personnes de ses contacts (les "poules" les moins actives) qui seront automatiquement remplacées. Le but est de créer des cercles d'individus actifs et oeuvrant pour la même cause (la liberté d'expression).

L'internaute aura "toujours 12 amis dans son réseau proche", explique le site. Et ces groupes d'amis pourront s'associer à d'autres, pour créer une action plus globale.

Un réseau social militant

"Les membres de FoWL peuvent se rassembler quand Wikileaks et ses alliés sont attaqués. Le réseau peut agir de différentes manières : en fournissant des aides juridiques, en trouvant des soutiens financiers, en militant contre la désinformation, en coordonnant des manifestations publiques. Quelle que soit la situation, chacun peut faire quelque chose", explique le site.

Enfin, précision essentielle, il affirme : "Nous ne revendrons pas vos données à qui que ce soit. Nous ne donnerons pas vos données à qui que ce soit. Nous n’utiliserons pas ces données pour prédire vos habitudes ou vous vendre des produits".

 

Source: L'informaticien

Commenter cet article

Andros 21/02/2012


Sur leur vidéo de présentation, regardez où atteri le dernier groupe, c'est quand même un peu gros.

Blog archives

Recent posts