Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

WikiStrike Breaking News: La France dégradée d'un cran par S&P

Publié par wikistrike.com sur 13 Janvier 2012, 16:46pm

breaking newsBreaking news: C'est officiel, la France est dégradée !

C'est officiel : la France est dégradée de un  cran par l'agence de notation Standard & Poor's, elle descend à AA+ selon des sources gouvernementales citées par l'AFP. 

 D'autres pays de la zone euro devraient être dégradés par l'agence de notations S&P.  L'Italie, l'Espagne, et lePortugal dégradés de deux crans !


 

Le Bénelux et l'Allemagne sont épargnés par ces dégradations. Quant à la France, elle perd un peu plus de son indépendance. 

 

Une source WikiStrie nous informe d'une réunion extraordinaire des ministres concernés.

 

Injection en masse de fonds acheté à la BCE pour éviter  l'effondrement de la bourse parisienne. Cela tiendra que durant ce week-end.


Illustration de la perte de la notation "triple A" © AFP/Archives  Philippe Huguen
Illustration de la perte de la notation "triple A"
© AFP/Archives  Philippe Huguen

16H35 - No comment - Comme Standard & Poor's, le ministère des Finances "se refuse à tout commentaire".

16H30 - Paris uniquement - "La France perd son triple A", souligne cette source sous couvert de l'anonymat. Selon elle, d'autres pays vont sans doute subir le même sort mais Allemagne, Luxembourg et Pays-Bas seraient épargnés. S&P ne confirme pas pour le moment.

EN DIRECT - La France a perdu son triple A, dégradée vendredi par l'agence de notation financière Standard & Poor's, a indiqué à l'AFP une source gouvernementale.

Plus d'infos à venir sur WikiStrike. 

Courbe du CAC40 aujourd'hui. Je ne vous précise pas le moment où la rumeur de dégradation s'est produite

cac.PNG


Source: Reuters / UE 

 

ECONOMIE - La France figurerait dans la liste des pays dégradés par Standard & Poor's...

18h15: Alain Minc est en rage. Au sujet des agences de notations, il dit : «On n’a plus affaire à des pompiers pyromanes, mais à des pervers graves», accuse ce proche de Nicolas Sarkozy, cité par le site du journal Le Monde.

 

18h13: Cécile Duflot déclare: «Cette dégradation n’est pas une surprise. Elle est un symptôme, celui d'une financiarisation de l’économie. Les embardées de Nicolas Sarkozy depuis cinq ans, la multiplication des cadeaux fiscales, les réformes et contre-réformes fiscales n'auront pas répondu ni aux échecs de cette financiarisation de l'économie, ni à la hausse dramatique du chômage. Il importe au contraire de construire une stratégie basée sur l’économie réelle. Il importe surtout d'etre conscient que cette crise est la crise d'un modèle de développement, un modèle ultra court-termiste, gaspilleur de nos ressources naturelles et qui accroit les inégalitésPour EELV, il faut travailler à une agence européenne indépendante, soucieuse du long terme, pour donner des informations pertinentes aux marchés et compenser l’analyse orientée des trois agences.»

 

 

18h09Eva Joly, candidate des écologistes à l’élection présidentielle, réagit: «La perte du triple A doit être l'occasion d'une prise de conscience qu'un autre monde doit naître.Nicolas Sarkozy a échoué, les cadeaux fiscaux abusifs ont creusé les déficits. L'austérité n'est pas une réponse, ni l'obsession de la croissance: L'heure est donc à porter la transition écologique de l'économie. Il n'y a pas de fatalité, c'est l'espoir d'une nouvelle révolution industrielle qui protège la planète et donne un travail de qualité à chacun. C'est exactement ce que j'ai proposé aujourd'hui avec mon pacte écologique pour l'emploi».

 

18h00: La Bourse de Paris en très léger repli malgré l'annonce de S&P. Les autres places boursières européennes limitent également leurs pertes.

17h44: Il y a un mois la patronne de S&P en France avait répondu aux questions des internautes de 20 Minutes.fr. Retrouvez ici l'intégralité de ses réponses.

17h39: Jean-Luc Mélenchon communique à son tour: «S&P déclare la guerre de la finance contre la FranceIl faut résister. Se coucher devant la finance aiguise son appétit. La capitulation grecque l'a prouvé. Il faut rendre les coups. La Banque Centrale doit annoncer immédiatement qu’elle prêtera à la France à un taux très bas. Faute de quoi il faut suspendre les versement français au budget de l'Union européenne et couvrir les prochaines tranches avec un emprunt forcé sur les banques françaises qui viennent d'être gavées par la BCE. La guerre entre la finance et le peuple est déclarée. Chacun doit choisir son camp, sans tergiverser.»

17h30: La Bourse de Paris semble bel et bien avoir intégrée la dégradation de la France depuis belle lurette. A l'approche de la clôture le CAC 40 est en léger repli de 0,35% à 3.188,84 points. 

 

17h25: Réaction de Jean-Marie Le Guen, député PS, qui dramatise: «C’est une terrible nouvelle pour la France, ce pays va lourdement payer les conséquences et puis évidemment c’est l’échec considérable pour M. Sarkozy», a-t-il dit sur BFM TV.

 

17h20: Pour l'instant à l'Elysée, c'est motus et bouche cousue. La présidence française s'est refusée vendredi à tout commentaire sur l'éventuelle dégradation de la note souveraine de la France, qui jouit actuellement d'un «triple A», par l'agence de notation américaine Standard & Poor's. Interrogée sur BFM TV, la ministre du Budget Valérie Pécresse a souligné : «La France est une valeur sûre, elle peut rembourser sa dette».

17h16: Quelles seront les conséquences de la perte du AAA sur votre porte-monnaie? Voici notre éclairage.

17h15: La perte du triple A serait un mal pour un bien. «Ca sera difficile à court terme pour les marchés mais, débarrassée de cette épée de Damoclès, la Bourse pourra repartir sur des bases plus saines et surtout plus sereines», juge Arnaud de Champvallier, directeur général de Turgot Asset Management.

17h10: Signe qui ne trompe pas sur l'imminence de la dégradation de la France, François Baroin, le ministre de l'Economie vient d'arriver à l'Elysée.

17h00: Réaction de Philippe Waechter, directeur de la recherche économique chez Natixis AMLa dégradation traduit une chose: l'interrogation sur la trajectoire des finances publiques françaises. S&P sanctionne la France car le scénario du gouvernement est excessivement optimiste. Ils veulent un scénario crédible. La France va perdre un cran, et nous le récupérerons dans deux ans si tout va bien. L'autre question est au niveau européen car le FESF va être fragilisé par sa dégradation. Mais que les Français se rassurent, il s'agit essentiellement d'une question de fierté et n'aura pas d'impact a priori sur la vie quotidienne. Les taux d'intérêt auxquels sera soumis la France restent bas.  

Une source haut placée de la zone euro déclare que l'agence de notation Standard & Poor's devrait dégrader plusieurs pays de la zone euro ce vendredi 13 janvier, mais pas l'Allemagne. La source n'a pas précisé quels pays seraient concernés par un déclassement de leur note de crédit.  Contactés par Reuters, le Trésor français et le ministère des Finances n'avaient aucun commentaire à faire dans l'immédiat. 

Ces informations ont fait nettement décrocher les marchés d'actions  qui se sont retournés à la baisse en Europe, tandis que l'euro chutait face au dollar, repassant sous 1,27 dollar. «Cette rumeur a jeté un coup de blues sur les marchés», commente Cédric Lubrano, responsable vente actions chez Aurel BGC. 

Le 5 décembre, Standard & Poor's avait déjà annoncé que la plupart des pays de la zone euro pourraient voir leur note abaissée à très court terme en raison d'une aggravation des tensions systémiques liées à la crise de la dette. 

L'agence de notation, qui doit publier son rapport ce mois-ci, avait alors mis une pression particulière sur la France en précisant qu'elle pourrait être dégradée de deux crans contre un seulement pour les cinq autres pays «AAA de la zone euro (Allemagne, Autriche, Finlande, Luxembourg et Pays-Bas). «Il y a une forte probabilité que la dégradation arrive un jour», poursuit le responsable. 

 Avec Reuters - 20minutes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents