Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Zimbabwe - les braconniers y vont cash sur les éléphants: 81 d'entre eux assassinés au cyanure

Publié par wikistrike.com sur 25 Septembre 2013, 05:51am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

 

Zimbabwe: les braconniers y vont cash sur les éléphants

 

 

front-34-short-image-1227339.jpegQuatre-vingt un éléphants ont été empoisonnés au cyanure en quelques mois dans le plus grand parc national du Zimbabwe par des braconniers pour s'emparer de leurs défenses en ivoire, ont annoncé les autorités ce mardi.

«Quand nous avons quitté le parc national Hwange, nous avions dénombré au total 81 éléphants empoisonnés au cyanure», a déclaré Jerry Gotora, un responsable de l'office des parcs nationaux.

Des suspects arrêtés

«Le poison a été placé à des endroits où les éléphants paissent, et non dans l'eau comme cela a été dit», a précisé Jerry Gotora.

Neuf suspects ont été arrêtés.

 

Seulement 50 rangers patrouillent dans ce parc, qui s'étend sur 15.000 km2 (soit la moitié de la Belgique).

 

----------


Pour mettre un terme à ces génocides, il faut des sanctions à la hauteur de leurs méfaits, ainsi, pour les braconniers, qui ne se rendent pas comptent qu'en attaquant  la biodiversité, ils mettent aussi l'humanité en danger, WikiStrike plaide pour un Tribunal International de la biodiversité

 

Source

 

A lire aussi:

La fin des éléphants au Zimbabwe dans 10 ans ?

C'est fait, les humains ont tué le tout dernier rhinocéros du Mozambique


 


Commenter cet article

Damstounet 29/09/2013 06:11


On peut envisager diverses autres pistes par contre : faire de la prévention, notamment auprès des enfants. En multipliant les contacts entre animaux et enfants, on apprendra à ces derniers
à aimer les premiers et ainsi, une fois adultes, les humains auront nettement moins d'inclinaison à massacrer des animaux quels qu'ils soient car ils se sentiront affectivement liés à eux (vive
la zoophilie ! ). Toutefois, ceci est une solution de long terme alors que les animaux sont en danger d'extinction
imminente.


Une autre possibilité serait d'échanger de l'aide économique, de la construction d'infrastructures, etc. contre la sauvegarde de tels animaux, ainsi les pays développés auraient l'occasion
d'intervenir positivement eu égard à cette problématique. Ouvrir les frontières des pays developpés, notamment européens, serait une bonne chose : en plus d'être une question d'humanisme, elle
permettrait de soulager quelque peu la forte pression démographique pesant sur le continent africain, ladite pression étant une des causes majeures de raréfaction de l'habitat animal, comme
chacun sait.


Enfin, la solution ultime serait d'extraire l'ADN de ces animaux en voie d'extinction pour les conserver au Svalbard par exemple puis, avancées technologiques aidant, de les recréer en
laboratoire et les réintroduire ensuite en milieu naturel une fois que les Africains aient atteint un stade de développement économique (probablement dans un siècle à mon sens) et de conscience
écologique compatible avec la survie desdits animaux. Et au risque de paraître cynique et/ou pessimiste, je pense que ceci est la seule solution pérenne car, à mon avis, cette faune ne survivra
pas au développement du reste du Monde.  Et le temps que la plupart des pays en développement prennent conscience de
la nécessité de préserver leur biodiversité animale voire végétale, il sera trop tard.

Damstounet 29/09/2013 06:01


Le problème avec l'idée de mettre en place un tribunal de la biodiversité, c'est que ça aboutira à institutionnaliser une nouvelle forme de
néo-colonialisme du Nord sur le Sud, comme dans le cas de la CP


İ


 


 
nstituer un tribunal de la biodiversité reviendrait en fait, à l'heure
d'aujourd'hui, à répéter le fiasco moral et politique de la CPİ 

, actuellement en faillite, même si une telle initiative peut rencontrer, à
moyen terme, un certain succès d'opinion dans certaines parties du Monde. Du reste, cela consisterait au fond, à appliquer de nouveaux objectifs à un paradigme déjà ancien et qui semble en voie
d'obsolescence, à savoir celui de la contrainte - ici juridique. Je pense qu'il est grand temps désormais, et tout semble aller dans cette direction, d'abandonner non seulement l'idée de violence
mais aussi celle de contrainte car de tels procédés ne se révèlent pas plus satisfaisants ni plus éthiques l'un que l'autre.
İ

car les préoccupations environnementales sont avant tout portées par les pays développés, Occident en tête. Sans compter que
l'érection d'un tel tribunal pourrait prendre des années alors que l'urgence est visiblement sous nos yeux.


De plus, les pays en développement - Afrique au premier chef - sont avant tout soucieux de développement économique, comme on a pu le constater sur la question de la limitation des rejets
internationaux de CO2. En effet, on peut difficilement demander à un continent encore incapable de satisfaire les besoins les plus basiques de sa population humaine d'assurer de surcroît la
survie de sa faune. Qui plus est, le fait même que ces animaux doivent être parqués illustre bien le fait qu'il y a un problème de coexistence entre humains et animaux sauvages et donc que de
telles initiatives ne sont ni viables ni prioritaires.

Pfff 26/09/2013 15:16


Aucune source sur l'article de l'or kényan?


Vous vous décridibilisez, au ilieu de toutes ces pubs et de votre nouvelle pauvre présentation.


Un article en tête sans commentaire et sans source fiable qui selon un proche du président..


-1 wikistrike 

Arlette 26/09/2013 05:46


@ARLETTE : Ce n'est même pas beau de l'ivoire

SA VA LA TÊTE ?? 


Commentaire n°2 posté par Jean Yves hier à 11h27


Chaque personne a le droit d'avoir ses goûts propres ! Tête ou pas tête ! Tu es intolérant, toi
! J'ai vécu en collectivité de 10 ans à 18 ans et nulle personne  n'est identique à l'autre ! Je ne suis jamais intervenue dans les goûts et les couleurs
des gens ! Tu dois être un dictateur chez toi et je fuis ces gens ! Il y a tellement d'autres choses qui peuvent ne pas aller - pourquoi juste la
tête ! Je peux te renvoyer la balle ! Moi je préfère un rubis et des diamants autour, qu'on appelle
: une Marquise. J'en avais essayé une, chez MATY (bague). Le prix... d'autant si l'on perdait cette bague - magnifique elle est, plusieurs briques anciens
FF ! Je connaissais une femme à LOCARNO - villa, piscine, en faisant le ménage, son gros diamant au doigt... jamais retrouvé ! Et aussi le vol
possible... Goûts et couleurs ne se discutent pas ! C'est individuel !

XAAL 25/09/2013 13:21


On devrait organiser des safaris "chasse à l'homme" contre les braconniers. Ca ce serait du sport.

Jean Yves 25/09/2013 11:27


@ARLETTE : Ce n'est même pas beau de
l'ivoire

SA VA LA TÊTE ?? 

Arlette 25/09/2013 09:37


La mort aux rats comporte de l'ARSENIC - ce que les SS d'Hitler portaient sur eux en capsules :  du cyanure = mort instantanée.
Pour tuer un gros animal pareil, tel un éléphant : CYANURE, mais alors, ils ne peuvent plus en bouffer la viande "empoisonnée". L'ivoire leur rapporte suffisamment, sûrement. Ce n'est même pas beau de l'ivoire. ça plaît peut-être aux Africains !

Archives

Articles récents