Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Ordre de le laisser s'enfuir ? Chérif Chekatt était chez lui lors de la perquisition le matin de l’attentat !

Publié par wikistrike.com sur 13 Décembre 2018, 15:58pm

Catégories : #Social - Société, #Politique intérieure

Ordre de le laisser s'enfuir ? Chérif Chekatt était chez lui lors de la perquisition le matin de l’attentat !

Incompréhensible ! Le terroriste C. Chekatt aurait été chez lui lors de la perquis' le matin de son périple meurtrier, une nouvelle qui va dans le sens des théoriciens du complot, la question étant: Comment est-ce possible qu'un fiché S pour radicalisation puisse si facilement se faire la malle ?

 

Ce qui est plus que certain, c'est que l'Etat semble attendre la veille de la journée de manifestation de samedi pour l'arrêter. Objectif: faire peur. Si cela n'est pas un false flag, le gouvernement prend soin de profiter de l'aubaine inespérée pour jouer sur la peur des français. La mise en scène actuelle va de soi en temps de crise sociétale majeure atteinte de jaunisse.

 

Il faut à n'importe quel prix taire les Gilets jaunes, avec l'appui des médias dont les cadeaux pleuvent, et avant que Macron ne se retrouve obligé de céder davantage aux revendications.

 

Selon nous, il est quasiment sûr que le terroriste se cache dans le quartier du Neudorf à Strasbourg, bien caché au fond d'une cave, auquel cas, le salaud aurait déjà été arrêté. 

 

Lire ci-dessous l'incroyable nouvelle du jour révélée par le journal allemand, Bild.

 

John MacBirth pour WikiStrike

Ordre de le laisser s'enfuir ? Chérif Chekatt était chez lui lors de la perquisition le matin de l’attentat !

 

Selon le journal allemand Bild, la police française a échoué à appréhender l'auteur présumé de la récente attaque de Strasbourg avant même qu’elle ait eu lieu. En effet, il aurait été chez lui lors de la perquisition le matin de l’attentat organisée dans le cadre d’une affaire de tentative de meurtre.

L'auteur présumé de l'attaque de mercredi soir à Strasbourg était dans son appartement lorsque la police française, qui planifiait de l'appréhender, s'y est rendue le matin même de l'attaque. Mais il a réussi à s'échapper, a fait savoir jeudi le quotidien allemand Bild, en citant ses propres sources.

Selon le journal, les forces de l'ordre recherchaient Cherif Chekatt, 29 ans, et trois autres personnes soupçonnées de tentative de meurtre. Mardi matin, la police est arrivée au domicile du suspect. Il était chez lui mais a réussi à fuir. Plus tard, des armes dont des grenades, un pistolet et des couteaux de chasse ont été découverts lors de la perquisition de son appartement.

Une fusillade s'est produite le 11 décembre dans le centre-ville de Strasbourg, où se tient un marché de Noël. D'après différentes sources, l'auteur présumé de l'attaque, Cherif Chekatt, était fiché S. À ce stade, il n'a pas encore été localisé malgré la mobilisation de plus de 700 policiers et gendarmes lancés à sa recherche. Selon Bild, il n'est pas exclu que l'attaquant ait été blessé à la jambe, mais il a quand même réussi à s'échapper pour la deuxième fois.

Le bilan, toujours provisoire, est désormais établi à 3 personnes décédées, 5 blessés graves et 8 blessés légers après la fusillade de mardi soir. À la suite du drame, le niveau d'alerte du plan Vigipirate a été élevé à «urgence attentat».

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents